Passées À venir

Assurer son animal de compagnie : pourquoi et comment ?

Est-on obligé d’assurer son animal de compagnie ? Quelles conditions sont à respecter pour l’assurer  ? Comment obtenir un remboursement des frais vétérinaires ?

L’adoption d’un animal de compagnie peut parfois entrainer des frais vétérinaires conséquents, dépassant rapidement les 1 000 € en cas d’hospitalisation. Pour vous aider à faire face à ces dépenses souvent imprévues, des assurances peuvent couvrir certains soins. Découvrez sous quelles conditions assurer son animal domestique, et comment se faire rembourser les frais vétérinaires.

Assurer son animal de compagnie : pourquoi et comment ?



Est-il obligatoire d’assurer son animal domestique ?

Aucun propriétaire d’un ou de plusieurs animaux n’est soumis à l’obligation de les assurer. Même lorsqu’il s’agit d’un chien catégorisé dangereux.

La plupart des assurances habitation incluent une responsabilité civile pouvant couvrir les dommages causés par votre animal. Dans le cas contraire, le paiement des dégâts sera entièrement à votre charge. Vous êtes tout autant responsable des dommages corporels qu’il pourrait causer, et cela qu’il soit sous votre garde, qu’il se soit échappé ou égaré.

Quels animaux peuvent être assurés ?

Les chiens et chats de toutes races peuvent être assurés, ainsi que les lapins, les furets, les perroquets, les chinchillas, les cobayes...

Cependant, les assureurs peuvent refuser d’assurer un animal. Cela arrive généralement lorsque l’animal est âgé de 7 à 10 ans, voire même à partir de 5 ans. C’est également le cas quand vous déclarez à l’assurance une maladie récurrente, comme un chien souffrant régulièrement d’otites par exemple. Sachez aussi que les chiens catégorisés sont souvent refusés par les assureurs.

À quelles conditions votre animal peut-il être assuré ?

Pour être assuré, un animal doit avoir au moins 3 mois et être pucé. Un animal qui n’est pas identifié par une puce ne pourra jamais être assuré.

Les assureurs vous demanderont aussi la liste des vaccins de l’animal. Leurs conditions à ce sujet peuvent varier en fonction de l’espèce animale que vous souhaitez assurer.

Les modalités du contrat d’assurance varient d’un assureur à l’autre et en fonction de l’animal. Comptez en moyenne 10 € par mois pour un chat et 20 € pour un chien. Cette cotisation mensuelle vous permet de couvrir entre 50 % et 100 % des soins vétérinaires, dans la limite d’un plafond annuel.

Tous les assureurs ne couvrent pas les mêmes frais vétérinaires. La plupart couvrent les hospitalisations ou autres interventions lourdes, mais certains proposent également de prendre en charge les consultations, les médicaments, et parfois même certains types d’alimentation. Les croquettes post-opératoires par exemple.

Généralement, le premier remboursement accepté par l’assureur ne pourra être effectué qu’après 3 mois de cotisation de votre part. Mais ces conditions peuvent varier, vous disposez du droit de faire jouer la concurrence et de négocier votre contrat.

Afin de vous renseigner sur les différentes conditions et tarifs des assureurs, vous pouvez utiliser des comparateurs d'assurance pour animaux en ligne.

Comment demander un remboursement des soins vétérinaires à son assureur ?

Le tiers payant n’est pas applicable dans un contrat d’assurance animale, mais certains assureurs peuvent vous proposer une carte vous permettant d’être débité que lorsque vous aurez reçu le remboursement.

Après une consultation ou une intervention, le vétérinaire vous fournit une feuille de soins et une facture. Ces deux documents sont à envoyer à votre assureur. Le remboursement intervient généralement dans un délai d’une semaine. Il est précisément défini dans votre contrat.

Certaines assurances vous fournissent un formulaire supplémentaire de demande de remboursement. Ce document est à remplir en partie par votre vétérinaire.