Passées À venir

Chômage : comment fonctionne Pôle emploi ?

Quelle est la procédure pour toucher le chômage ? Comment s’inscrire à Pôle emploi ? Quels sont les droits des demandeurs d’emploi ? Retrouvez dans cet article la réponse à vos questions.
Sommaire

Vous avez perdu votre travail et devez vous inscrire auprès de Pôle emploi ? Toutefois, vous ignorez les démarches à suivre ? Nous faisons le point sur les droits et devoirs des demandeurs d’emploi.

Chômage : comment fonctionne Pôle emploi&nobreak&?



Première démarche : l’inscription obligatoire sur le site pole-emploi.fr

La réforme de l’assurance chômage évolue constamment, mais les démarches restent identiques. Il faut s’inscrire sur le site Pôle emploi afin d’obtenir un identifiant et un mot de passe. Si vous n’avez pas la possibilité de créer un compte en ligne, vous pouvez vous rendre au sein d’une agence de l’organisme pour effectuer l’opération sur une borne.

Pour vous inscrire, vous devez renseigner vos coordonnées, télécharger votre RIB, transmettre vos justificatifs de licenciement et ajouter le type de poste que vous recherchez. Pôle emploi vous mettra en relation avec un conseiller qui vous orientera et vous donnera toutes les informations nécessaires pour réussir votre retour à l’emploi.

Que fait le conseiller Pôle emploi ?

Chaque demandeur d’emploi échange avec un conseiller référent. Ce dernier dresse un plan d’action à suivre dans le cadre du PPAE (projet personnalisé d’accès à l’emploi). Il est donc important d’assister aux rendez-vous physiques ou téléphoniques. Vous pourrez aussi le contacter via la messagerie ou par mail afin de lui poser toutes vos questions.

Il vous orientera vers des ateliers et des outils pour améliorer vos recherches d’emploi. Enfin, il vous donnera toutes les informations utiles concernant votre indemnisation.

Les différents types d’accompagnement chez Pôle emploi

Si vous êtes autonome dans vos recherches, vous pourrez espacer vos rendez-vous et bénéficier de la prestation Accélèr'emploi. Celle-ci remplace Activ’emploi depuis août 2020.

Il existe aussi une autre prestation qui s’appelle Activ’projet. Elle aide les personnes qui souhaitent revoir leur orientation professionnelle ou se reconvertir dans un autre secteur. Ce programme dure 8 semaines et permet aux demandeurs d’emploi de définir leur projet professionnel. Ces derniers peuvent rencontrer un psychologue du travail de Pôle emploi, ou un prestataire.




Quelles sont les obligations du demandeur d’emploi ?

En vous inscrivant à Pôle emploi, vous vous engagez à déclarer chaque mois votre situation (reprise d’emploi, formation, congé maternité, création d’entreprise, etc.). L’actualisation s’effectue entre le 28 et le 15 du mois suivant.

Il est possible de mettre à jour sa situation sur le site internet de Pôle emploi ou par téléphone en composant le 3949.

Vous devrez également rechercher activement un emploi ou avoir le projet de créer une entreprise. La proactivité doit être privilégiée pour optimiser vos chances de réinsertion professionnelle. Il faut donc postuler régulièrement à des offres d’emploi, et faire preuve de dynamisme. Cette démarche doit être justifiée (entretiens, mission locale, participation à des évènements, networking, etc.).

Les absences répétées et injustifiées peuvent entraîner une radiation. Cela signifie que vous ne serez plus inscrit à Pôle emploi et vous ne bénéficierez plus des indemnisations. Il est donc important de respecter vos engagements et veiller à ne pas effectuer de déclaration frauduleuse.

Et quels sont mes droits si je démissionne ?

Il ne sera pas possible de bénéficier des allocations lorsque vous envisagez de quitter votre poste. Toutefois, il existe 4 types de démission :

  • la démission dite légitime ;
  • la démission suite à un projet de reconversion professionnelle ;
  • la démission en cours d’indemnisation ;
  • la démission suite à réexamen par l’instance paritaire régionale (IPR).

En fonction de votre situation, Pôle emploi pourra vous indemniser, mais sous certaines conditions (exemple : reprise d’études après de longues années dans le salariat).

Je suis enceinte, puis-je bénéficier du congé maternité en étant au chômage ?

En cas de grossesse, il est possible de s’inscrire à Pôle Emploi et de bénéficier de votre congé maternité. Il dure 16 semaines pour un premier enfant et peut augmenter dans certaines situations.

Vous pouvez donc fournir un justificatif de congé maternité ou de congé pathologique, réalisé par la Sécurité sociale. Ce document précise les dates de début et de fin du congé maternité. Pendant le congé maternité, vous ne serez plus en recherche active et le versement des allocations chômage sera suspendu. La Sécurité sociale prendra le relais pendant 16 semaines. Votre ARE reprendra lorsque votre congé maternité sera terminé.

Je souhaite me former, puis-je prétendre à des aides financières ?

Il existe l’allocation de retour à l’emploi formation (AREF), destinée aux personnes qui ont un projet de formation. Celui-ci doit être validé par le conseiller référent. L’AREF permet de se former et de gagner en compétences afin d’améliorer l’insertion des demandeurs d’emploi. Les conditions sont les suivantes :

  • bénéficier de l’ARE (aide au retour à l’emploi) ;
  • suivre une formation dans le cadre du PPAE (projet personnalisé d’accès à l’emploi) ;
  • entamer une formation d’une durée d’au moins 40 heures.

Si vous avez d’autres questions, vous pouvez contacter l’organisme Pôle emploi par téléphone (3949).