Passées À venir

Demander l'interruption de sa grossesse : conditions, méthode et demande

Jusqu’à quel moment peut-on solliciter un avortement par une IVG chirurgicale ou médicamenteuse ? Quelles sont les conditions qui encadrent ce besoin ? Comment en faire la demande ? Les renseignements.
Sommaire

Il peut arriver qu’une femme tombe enceinte sans qu’elle le souhaite. Mais heureusement depuis 1975 en France, toute femme, peu importe son âge, peut demander une IVG (Interruption volontaire de sa grossesse).

Toutefois, cette intervention est très encadrée, certaines conditions sont à remplir. Comment demander une interruption volontaire de grossesse ? Jusqu’à quelle date peut être pratiqué un avortement ? Quelles sont les différentes manières d’interrompre une grossesse ? C’est ce que nous décrivons dans cet article.

Demander l’interruption de sa grossesse : conditions, méthode et demande


Les méthodes d’interruption volontaire de grossesse

Nous comptons aujourd’hui 2 différents moyens de pratiquer une IVG.

  • L’IVG chirurgicale : il s’agit d’une opération pratiquée en clinique ou en hôpital.
  • L’IVG médicamenteuse qui consiste à prendre 2 médicaments : le misoprostol (Cytotec) et le mifépristone (Mifégyne).

Chaque femme possède le choix entre ces deux méthodes d’interruption de grossesse à condition que le temps de grossesse le permette.

À quelles conditions peut-on réaliser une IVG ?

Toutes les femmes peuvent demander une interruption volontaire de leur grossesse. Pour le cas d’une mineure enceinte, elle devra être accompagnée par une personne majeure de son choix. Elle pourra faire appel au planning familial par exemple si elle souhaite ne pas divulguer l’information à sa famille.

Quels sont les délais pour demander une IVG ?

  • Concernant l’avortement chirurgical, chaque femme peut en faire la demande jusqu’à la fin des 12 semaines de grossesse ou 14 semaines à partir des dernières règles.
  • L’IVG médicamenteuse doit être prise en charge plus rapidement. En effet, si vous choisissez ce mode opératoire, il ne faut pas dépasser la fin de la 5e semaine de grossesse. Soit 7 semaines à partir des dernières règles. Toutefois, ce délai peut être allongé jusqu’à 7 semaines de grossesse (soit 9 semaines après la date des dernières règles) si l’avortement a lieu en établissement de santé.

Comment en faire la demande ?

Pour demander une interruption volontaire de grossesse, vous devez obligatoirement passer 2 consultations médicales.

  • La première consultation peut se faire auprès du médecin de votre choix. Faites une demande d’avortement et renseignez-vous sur toutes les informations concernant une IVG. Enfin, demandez une attestation de consultation médicale.
  • Lors de la deuxième consultation, il vous faudra obtenir une seconde attestation de consultation médicale et confirmer la demande d’IVG par écrit.


Coût d’une IVG

Le coût d’un avortement en France varie en fonction de la technique utilisée et du lieu où il est pratiqué.

  • Pour une IVG chirurgicale, il faut compter entre 463,25 € et 664,05 €.
  • Pour une IVG médicamenteuse en établissement hospitalier, le tarif forfaitaire de base est fixé à 282,91 € contre 190,00 € en moyenne dans un cabinet de ville.

Dans tous les cas, l’interruption volontaire de grossesse est prise en charge par la sécurité sociale à 100 % (du tarif forfaitaire) et ne nécessite pas d’avance de frais.