Passées À venir

Enfants malades : Bénéficier du Service d'Assistance Pédagogique à Domicile (SAPAD)

Les enfants malades ou accidentés, immobilisés pendant plus de 15 jours peuvent bénéficier de l’intervention du SAPAD (Service d’assistance pédagogique à domicile). Explications.
Sommaire

L’Éducation nationale prévoit un dispositif à l’attention des enfants malades, accidentés ou immobilisés, amenés à quitter les bancs de l’école sur une période supérieure à 2 semaines. Appelé service d’assistance pédagogique à domicile, le SAPAD permet à l’enfant de continuer à suivre son programme durant sa convalescence. Tour du sujet.

Enfants malades : Bénéficier du Service d'Assistance Pédagogique à Domicile (SAPAD)




Qu’est-ce que le service d’assistance pédagogique à domicile ?

Le SAPAD existe depuis plus de 10 ans. Ce dispositif piloté par les services académiques assure une continuité de la scolarité, durant tout le temps de la guérison de l’enfant qui peut avoir été :

  • blessé par accident
  • atteint d'une maladie plus ou moins grave
  • victime de harcèlement
  • ou avoir développé des troubles psychologiques (alimentaires, phobie scolaire, dépression)

Le SAPAD permet donc aux bénéficiaires de pouvoir continuer à suivre leur programme scolaire au domicile.

Qui peut en bénéficier ?

Le SAPAD s’adresse aux enfants de la primaire au lycée, inscrits dans des établissements publics ou privés sous contrat. Il concerne plus précisément les élèves à partir de la grande section de maternelle et peut s’étendre jusqu’aux classes post bac au lycée.

Pour qu’il soit mis en place, l’élève doit faire l’objet d’une absence imprévue supérieure à 2 semaines.

Comment bénéficier du SAPAD ?

La famille doit en formuler la demande à la DSDEN (Direction des Services Départementaux de l'Éducation nationale) au moyen d’un formulaire départemental. Celui-ci devra être accompagné d’un certificat médical détaillé, établi par le médecin traitant.

Le tout est ensuite examiné par le médecin de l’académie qui évalue la nécessité de mettre en place ce service ou non.

Lorsque l’avis est favorable, l’information est transmise au coordinateur du dispositif qui le mettra en place avec l’appui de l’enseignant référent de l’établissement scolaire.

Les cours peuvent alors être dispensés :

  • au domicile familial
  • à l’hôpital
  • au sein de l’établissement de santé
  • toute autre structure d'accueil de l'enfant

En principe, les professeurs détachés sur ce genre de missions sont affectés sur la base du volontariat et sont spécifiquement formés pour l’occasion.

Bon à savoir : le SAPAD est entièrement gratuit pour les familles, car il fait partie intégrante de la continuité pédagogique de l’enseignement de l’Éducation nationale.





Comment se déroule l’assistance pédagogique à domicile ?

Ce sont les familles des enfants qui choisissent les disciplines à étudier. Après avoir pris contact avec les parents pour déterminer les jours et les heures de cours, le corps enseignant se déplace sur la période définie dans le projet. L’enseignement est apporté en tenant compte de tous les éléments comme la fatigue, les rendez-vous médicaux, les traitements, etc.

En général, les enfants reçoivent :

  • 3 heures d’enseignement par semaine jusqu’à la quatrième, ainsi qu’en classe de seconde
  • 6 heures de la troisième à la terminale en raison des examens de fin d’année

Toutefois, cette organisation peut varier, car elle est articulée autour de l’état de santé de chaque enfant.

À la fin de la période d’assistance, l’enseignant dresse un rapport et fournit les évaluations confirmant le niveau de l’enfant, avant que celui-ci ne réintègre le cursus scolaire normal, au sein de son établissement.

Bon à savoir : suivant les académies, les SAPAD peuvent avoir un fonctionnement différent.

Quels sont les bienfaits du SAPAD ?

Ce dispositif permet d’éviter le décrochage scolaire. En effet, il maintient le lien continu entre les cours à l’école, collège ou lycée, même pendant la maladie. Ainsi, l’élève peut réintégrer sa classe après sa convalescence, sans avoir de lacunes entraînant un redoublement ou d’autres complications par la suite.