Passées À venir

Études universitaires : Comment se réorienter à la fin du 1er semestre ?

Se tromper dans son orientation n’est pas une fatalité. Il convient alors de se réorienter au 1er semestre, afin de repartir sur de bonnes bases. Explications.
Sommaire

Souvent pressés de faire un choix d’orientation, quelques étudiants se rendent compte qu’ils ne sont pas dans le bon cursus ou que la filière empruntée ne leur plait finalement pas. Afin de ne pas perdre une année complète, certains d’entre eux choisissent la réorientation à la fin du premier semestre. Voici comment procéder.

Études universitaires : Comment se réorienter à la fin du 1er semestre ?


Ne pas agir sur un coup de tête

Cours jugés inintéressants, contenus trop complexes, erreur totale d’orientation, etc. De nombreuses raisons poussent quelques étudiants à revoir leurs choix d’études à la fin du premier semestre. Toutefois, il est important de ne pas tout quitter sur un coup de tête, sous peine de rater complètement ses études supérieures.

En effet, tout arrêter sans savoir vers quoi s’orienter peut rapidement devenir problématique. Pour les étudiants n’ayant pas d’idée fixe, il est grandement conseillé d’achever l’année en cours pour mieux rebondir à la rentrée prochaine.

Plusieurs options possibles

Certains étudiants n’ayant pas été reçus sur une filière qui les intéressaient retentent leur chance à la fin du premier semestre. D’autres en revanche, constatent qu’ils se sont trompés de voie. Les étudiants se retrouvent alors devant plusieurs choix :

  • ils continuent leur année pour la valider et optent pour une réorientation en seconde année
  • ils décident de tout arrêter pour entrer sur le marché du travail en attendant de reprendre leurs études à la prochaine rentrée
  • ils choisissent de faire des stages, s’engager dans un service civique, de faire un séjour à l’étranger…
  • ils tentent de passer des concours
  • ils utilisent une « passerelle » pour être réorientés au sein l’université s’ils ont une idée précise du cursus qu’ils souhaitent suivre

Rencontrer un conseiller d’orientation peut fortement aider les étudiants. Ceux qui sont inscrits à la faculté peuvent se rapprocher du SUIO (Service universitaire d’information et d’orientation).

Des rentrées décalées dans certains établissements

Certaines écoles d’ingénieur, de communication ou de commerce, certaines licences, mais aussi des BTS ou DUT proposent des rentrées décalées de janvier à mars. Il existe des « prépas rebond » pour que les étudiants puissent avoir recours à des cours intensifs sur 6 mois.

Dans certains établissements en particulier, les étudiants en médecine peuvent changer de voie en cours d’année. C’est le cas par exemple de l’IUT de Tours en Indre-et-Loire ou la faculté Pierre et Marie Curie à Paris (Sorbonne université).



Si l’étudiant n’a pas d’idée précise

Un étudiant peut être sûr de ne pas vouloir s’engager dans la filière choisie, mais pour autant, il peut aussi ne pas savoir vers quoi s’orienter.

Pour avoir une idée plus précise de ce qu’il existe, il faut :

  • oser échanger avec les étudiants d’autres filières pour en connaître le contenu
  • se présenter aux journées portes ouvertes
  • faire des recherches, etc.

Comment changer de filière ?

Les étudiants peuvent retirer un dossier auprès de leur établissement. Une commission examinera la demande, puis la jugera recevable ou non.

Quoi qu’il en soit, si les suites sont positives, l’étudiant devra « prendre le train en marche », car il intégrera une classe dans laquelle les autres étudiants ont déjà suivi les cours du premier semestre. Il devra donc redoubler d’efforts et de motivation.

Attention, un étudiant demandeur de réorientation, mais assidu dans son cursus depuis la rentrée (c’est à dire qui passe ses examens et qui reste présent aux TD), gagne des points auprès de la commission. En effet, celle-ci examine minutieusement toutes les informations sur les étudiants en quête de réorientation, y compris le sérieux !