Passées À venir

Faire un don de spermatozoïdes

De nombreux couples sont dans l’attente d’un don de spermatozoïdes. Qui peut donner ses gamètes ? Où s’adresser ? Comment se déroule le don ?

De nombreux couples ne pouvant concevoir d’enfants sont dans l’attente d’un don de spermatozoïdes. Dans cette démarche, nous vous informons sur les conditions que doit remplir un homme qui souhaite faire don de ses gamètes ainsi que sur le déroulement de la procédure.

Faire un don de spermatozoïdes



Bénéficiaires d’un don de spermatozoïdes

Les couples qui rencontrent des difficultés pour concevoir un enfant peuvent recourir à un don de spermatozoïdes.
Les causes d’infertilité chez un homme peuvent être nombreuses. Il est possible par exemple qu’il ne produise pas naturellement de spermatozoïdes ou que ses gamètes comportent des anomalies. Par ailleurs, les traitements lourds tels que les chimiothérapies peuvent aussi affecter sa fertilité.
Enfin, le risque de transmettre une maladie génétique grave peut aussi permettre à un couple de recevoir un don de spermatozoïdes.

Conditions à respecter pour être donneur

Toute personne âgée de 18 ans à 44 ans révolus peut faire don de ses spermatozoïdes.
Par ailleurs, un bon état de santé est requis. Ainsi avant tout prélèvement, des examens médicaux seront réalisés sur le donneur.

Conditions liées au don

Le don est un acte volontaire et gratuit. Aucune rémunération ne peut être perçue. Toutefois, tous les frais occasionnés par la démarche sont pris en charge : transport, hébergement, consultations, examens médicaux.

Le don est également un acte anonyme. Le donneur et le receveur ne pourront connaître leur identité respective. Les enfants nés d’un don de spermatozoïdes ne pourront non plus connaître l’identité du donneur.



Où faire un don de spermatozoïdes ?

Pour effectuer un don de spermatozoïdes, le donneur doit prendre rendez-vous auprès d’un centre habilité. Le site www.dondespermatozoides.fr répertorie ces établissements.

Déroulement du don de spermatozoïdes

Préparation au don

Lors du premier rendez-vous, le donneur rencontre un médecin qui l’informe sur tous les aspects de la démarche de don de spermatozoïdes. Ils aborderont notamment les points de réglementation, le déroulement de la procédure, les examens médicaux qui seront réalisés ou encore les risques éventuels.
Le donneur et éventuellement son partenaire, s’il est en couple, devront remplir et signer un formulaire de consentement.
Au cours de ce rendez-vous, l’état de santé du donneur et ses antécédents familiaux sont évalués. Une série d’examens cliniques et biologiques sont réalisés.
Le donneur effectue également un premier recueil de sperme.
Enfin, la préparation au don implique la rencontre avec un psychologue ou un psychiatre. Le donneur et son conjoint pourront lors de cette rencontre aborder leurs motivations et mûrir leur réflexion.

Étude et la congélation du sperme

Le sperme recueilli lors du premier rendez-vous est analysé dans le but de vérifier que les spermatozoïdes ne présentent pas d’anomalies. À la suite de cette étude, il est congelé puis soumis à un test de décongélation.

Nouveaux recueils

Lorsque les résultats du test sont satisfaisants, l’équipe médicale en informe le donneur. Celui-ci devra alors effectuer encore deux à trois recueils de sperme. Les recueils sont effectués au centre, selon les disponibilités du donneur et seulement après 3 à 5 jours d’abstinence sexuelle. Enfin, au moins 6 mois après le dernier recueil, le centre médical effectue de nouveaux tests.

L’utilisation des spermatozoïdes

Les spermatozoïdes prélevés sont congelés et conservés au laboratoire jusqu’à ce qu’ils soient attribués.

Par mesure de précaution, les donneurs qui n’ont pas encore eu d’enfants ont la possibilité de demander la congélation et la conservation d’une partie de leurs gamètes.