Passées À venir
23 Juillet
31 Juillet

Le parrainage de proximité, un soutien à la parentalité pour son enfant

Dans certaines situations, élever un enfant peut s’avérer difficile. Les parents qui se sentent seuls, fragilisés et sans soutien familial peuvent se tourner vers des parrains de proximité. Ces derniers ont pour rôle d’accompagner l’enfant dans son éducation et son développement.

Aujourd’hui, en France, plusieurs milliers d’enfants sont en situation particulière de vulnérabilité ou d’isolement. Orphelins, enfants de familles monoparentales, mineurs isolés… Certains n’ont pas la chance d’avoir un entourage familial présent. Le parrainage de proximité s’impose ainsi comme une véritable initiative citoyenne dans l’intérêt de l’enfant.

Le parrainage de proximité, un soutien à la parentalité pour son enfant

Le parrainage de proximité, pour quoi faire ?

Divorce, dépression… En cas de difficultés familiales, le parrainage de proximité représente un recours efficace. Il se met en place à la demande du ou des parents et dure en moyenne quatre ans.

Contrairement au parrainage humanitaire qui se traduit généralement par une aide financière, le parrain donne bénévolement de son temps. Son rôle est double : d’une part, il donne la possibilité à votre enfant de s’ouvrir à de nouvelles activités et d’élargir son cercle social, d’autre part, le parrain favorise la reprise des liens rompus entre l’enfant et sa famille. Ces missions importantes nécessitent une sélection rigoureuse des accompagnants.

Comment sont sélectionnés les parrains de proximité ?

Une fois leur décision prise, les parents doivent s’adresser aux équipes des organismes de parrainage agréées par le ministère de la Jeunesse et des Sports et aux Institutions d’aide à l’enfance. Ceux-ci leur proposeront un parrain de proximité adapté à leurs attentes et besoins.

Le choix du parrain est très important. Les parents doivent faire confiance à leur accompagnant. Les organismes font souvent appel à des psychologues pour les aider dans cette décision.

Lorsque les parents sont d’accord, un projet de parrainage est mis en place. Le type de parrainage ainsi que ses modalités sont définis avec la famille. Une fois les attentes précisées, une convention est signée par les parents, l’enfant et l’organisme de parrainage.

Ensuite, l’accompagnant et l’enfant se rencontrent de manière régulière et à leur rythme. Avec les parents, ils conviennent ensemble de la fréquence et des dates de leurs rencontres. Balades, sport, activités culturelles, aide aux devoirs… Tous ces moments d’échange sont organisés librement.

Les raisons de parrainer un enfant

Le parrainage de proximité reste encore méconnu : seuls 6 % des Français en ont entendu parler. Pourtant, cette forme d’accompagnement présente de nombreux avantages. En plus de tous les bienfaits qu’il apporte à l’enfant ou au jeune, le parrainage de proximité contribue à la préservation de l’environnement familial. Pour les enfants et leurs proches, il s’agit également d’un enrichissement mutuel : réussite éducative, épanouissement, ouverture sociale. Les enfants découvrent de nouvelles activités et voient les relations avec leur famille progressivement s’améliorer.

Les effets de cet accompagnement sur les enfants ont pu être déterminés grâce à une première étude commandée par France Parrainage, une association française de parrainage d’enfants défavorisés, et financée par la Fondation LCL, en 2014. Les chiffres sont édifiants : sur le sentiment de bien-être, 80 % des enfants accompagnés indiquent « oublier leurs soucis ». L’effet est également positif sur les relations qu’ils entretiennent avec leur propre famille. Effectivement, 58 % disent avoir de « meilleures relations » avec elle, c’est notamment le cas pour les familles monoparentales. Enfin, pour près de 70 % des enfants, leurs parrains ou leurs marraines les ont aidés « à résoudre certains problèmes » et 38 % affirment « mieux se comporter ».

Le parrain peut quant à lui construire avec le jeune une relation privilégiée et enrichissante. Célibataire, couple, actif ou encore retraité… Chacun d’entre nous peut s’impliquer dans le parrainage de proximité. Certaines conditions doivent toutefois être respectées : avoir un casier judiciaire vierge et passer un entretien avec un psychologue. Le parrainage de proximité n’a donc que du positif. Attention cependant, ce n’est pas pour autant un long fleuve tranquille.