Passées À venir

Logement étudiant : comment repérer les fausses annonces ?

En pleine période de rentrée universitaire, les étudiants partent à la recherche de leur logement. Chambre, studio, colocation… Les annonces ne manquent pas, mais attention certaines sont parfois trop belles pour être vraies. Comment repérer les arnaques ?
Sommaire

La rentrée universitaire est un moment angoissant pour de nombreux étudiants qui doivent rapidement trouver un logement. La recherche n’est pas toujours simple, en particulier dans les grandes villes où les locations étudiantes partent comme des petits pains. Mais prenez garde à ne pas tomber dans le piège d’une annonce malhonnête.

Logement étudiant : comment repérer les fausses annonces ?



Logement étudiant : comment repérer les annonces frauduleuses ?

Loyer faible, grands espaces, photographies attrayantes… De nombreuses arnaques se cachent au milieu des annonces en ligne. Les escrocs sont très actifs dans les zones tendues, comme Paris, Lyon ou Marseille où la concurrence pour décrocher un logement étudiant est importante. Ils misent sur des annonces alléchantes et des prix en dessous du marché. Pour faire la différence entre un « bon plan » et une arnaque, prêtez attention aux éléments suivants :

  • l’annonce est attractive (faible loyer, appartement somptueux, etc.) ;
  • le numéro de téléphone indiqué est incorrect ;
  • l’interlocuteur est joignable uniquement par mail ;
  • l’envoi d’une somme d’argent est requis avant la visite pour réserver le logement ;
  • plusieurs documents sont demandés en amont de la visite.

Si certains de ces éléments sont réunis dans une même annonce, il s’agit bel et bien d’une tentative d’escroquerie.

Quelles sont les méthodes fréquemment utilisées par les escrocs ?

Les annonces frauduleuses concernent bien souvent un logement idéalement situé dans une grande ville. La plupart d'entre elles cherchent à capter l'attention : loyer dérisoire, mobilier neuf, etc. En revanche, certaines arnaques sont plus difficiles à déceler. Hormis un loyer légèrement en dessous des prix du marché, l’annonce peut sembler tout à fait honnête.

En revanche, l’escroc correspond par mail seulement et ne renseigne pas son numéro de téléphone (ou un numéro erroné). Au bout de quelques échanges cordiaux concernant le descriptif du bien et les modalités d’une éventuelle visite, il vous demandera d’envoyer des documents et même de déposer une somme d’argent (via coupons PCS ou virement Western Union), une caution, afin de bloquer la réservation du logement. Il prétexte avoir eu de mauvaises expériences dans le passé et vouloir garantir que l’étudiant se déplacera le jour de la visite.

Faire preuve de prudence




Usurpation d'identité

La prudence est donc de mise dans la recherche d’un logement étudiant. En aucun cas, vous ne devez accepter d’envoyer des documents en amont d’une visite, notamment vos papiers d’identité (carte d’identité ou passeport). Une personne malintentionnée peut en effet utiliser vos informations personnelles à des fins frauduleuses. C’est ce que l’on appelle l’usurpation d’identité. En général, le propriétaire d’un bien est amené à vous demander votre dossier de location à la suite d’une visite concluante.

Autre règle à respecter pour se prémunir d’une escroquerie : ne jamais envoyer d’argent avant la visite du logement. La loi interdit le versement d’une somme, peu importe le montant, avant la conclusion du bail.

Signaler rapidement l'arnaque

Lorsqu’une annonce vous paraît suspecte, vous pouvez la signaler directement au site sur lequel elle est publiée. Vous pouvez également vous tourner vers le portail officiel de signalement des contenus illicites internet-signalement.gouv.fr ou contacter Info Escroqueries au 0 805 805 817. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h30, le service Info Escroqueries a pour missions d'informer, de conseiller et d'orienter les personnes victimes d'une escroquerie.

Si vous avez été victime d’une arnaque, il vous faudra porter plainte à la gendarmerie ou au commissariat le plus proche de votre domicile. N’oubliez pas d’emporter toutes les preuves dont vous disposez : copie de l’annonce, échanges de mails, etc.