Passées À venir

Obtenir un visa vacances-travail pour venir travailler en France ou aller travailler à l'étranger

Qu’est-ce que le visa vacances-travail ? Qui peut l’obtenir ? Démarches et conditions d’obtention du visa vacances-travail
Sommaire

Le Programme Vacances-Travail est le résultat d’accords bilatéraux établis entre certains pays et la France pour promouvoir les échanges culturels.

Le PVT s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 30 ans (35 ans pour le Canada) qui souhaitent apprendre une langue étrangère, faire du tourisme, vivre en immersion dans un pays et découvrir une autre culture, tout en étant autorisé à y travailler pour subvenir à leurs besoins. Le visa vacances-travail permet aux jeunes de rester dans le pays choisi pour une durée d’un an maximum et n’est pas renouvelable (sauf pour les Français au Canada et vice-versa).

Obtenir un visa vacances-travail pour venir travailler en France ou aller travailler à l’étranger



Où demander un visa vacances-travail ? Quels sont les conditions d’obtention et les documents à fournir lors de votre demande ?

Pour obtenir un visa vacances-travail ou un permis vacances-travail, vous devrez en faire la demande auprès de l’ambassade du pays de destination.

Les conditions d’obtention du visa vacances-travail et les pièces à fournir pour faire votre demande peuvent varier selon les pays.

Il est conseillé de vérifier la liste des documents à joindre à votre demande de visa sur le site internet de l’ambassade concernée, avant de se déplacer ou de faire une demande de rendez-vous, pour éviter toute perte de temps. Les dossiers incomplets sont systématiquement refusés.

Quels sont les justificatifs à fournir pour faire une demande de visa long séjour vacances-travail ?

Il vous sera généralement demandé un passeport en cours de validité, des photos d’identité, un formulaire de demande de visa long séjour, un certificat médical, une assurance voyage, un extrait de casier judiciaire, parfois vos justificatifs de voyage (billets d’avion aller/retour, réservations d’hôtel ou certificat d’hébergement, ainsi qu’un justificatif prouvant que vous avez de quoi subvenir à vos besoins financièrement à l’arrivée dans le pays).

La somme de « garantie » demandée dépend du pays où l’on souhaite se rendre. Elle est calculée en fonction du niveau de vie du pays et varie entre 2 000 et 3 000 euros environ.

Il vous sera parfois aussi demandé de payer des frais pour l’obtention de ce visa vacances-travail. Ces frais dépendent de votre nationalité et du pays de destination, ils peuvent varier de 0 à 350 euros environ.

Les quotas d’attribution des visas vacances-travail

Autre condition d’obtention du visa vacances-travail : les quotas annuels d’attribution. Le visa vacances-travail est accordé en fonction de quotas annuels établis par chaque pays.

Ces quotas sont rarement atteints, et vous avez toutes les chances d’obtenir votre visa vacances-travail pour le pays que vous avez choisi, sauf si c’est le Canada, qui, en raison d’un grand nombre de demandes, procède désormais à un tirage au sort pour délivrer ce visa long séjour.

Liste exhaustive des pays proposant un Programme Vacances-Travail

Liste exhaustive des pays ayant un Programme Vacances-Travail : Allemagne, Argentine, Arménie, Australie, Autriche, Bangladesh, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Chypre, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Croatie, Danemark, Équateur, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Hongkong, Hongrie, Indonésie, Irlande, Israël, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Malte, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, République-Tchèque, Royaume-Uni, Russie, Saint-Martin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Taïwan, Thaïlande, Turquie, Ukraine, Uruguay, Vietnam.