Passées À venir

Obtenir un visa vacances-travail pour venir travailler en France ou aller travailler à l'étranger

Qu’est-ce que le visa vacances-travail ? Quelles sont les conditions d’obtention et les démarches à entreprendre pour l’obtenir ? Mode d’emploi.
Sommaire

Le programme vacances-travail est le résultat d’accords bilatéraux établis entre certains pays et la France pour promouvoir les échanges culturels. Le PVT s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 30 ans (35 ans pour le Canada, l’Argentine et l’Australie) qui souhaitent découvrir un pays tout en travaillant pour une durée d’un an maximum. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Qui peut y prétendre ? Tour d’horizon.

Obtenir un visa vacances-travail pour venir travailler en France ou aller travailler à l’étranger




Obtenir un visa vacances-travail

Pour obtenir un visa vacances-travail ou un permis vacances-travail, vous devrez en faire la demande en France auprès de la représentation consulaire du pays de destination.

L’Australie fait exception puisque la demande se fait directement en ligne sur le site du département de l’immigration australien.

Les conditions d’obtention du visa vacances-travail et les pièces à fournir pour faire votre demande peuvent varier selon les pays. Il est donc conseillé de bien se renseigner avant tout déplacement au risque de se voir refuser son dossier.

Les justificatifs à fournir

Il vous sera généralement demandé :

  • un passeport en cours de validité
  • des photos conformes
  • un formulaire de demande de visa long séjour
  • un certificat médical
  • une assurance voyage
  • un extrait de casier judiciaire
  • des justificatifs de voyage (billets d’avion aller/retour, réservations d’hôtel ou certificat d’hébergement, ainsi qu’un justificatif prouvant que vous avez de quoi subvenir à vos besoins financièrement à l’arrivée dans le pays).

La somme de « garantie » demandée dépend du pays où l’on souhaite se rendre. Elle est calculée en fonction du niveau de vie du pays et varie entre 2 000 et 3 200 euros environ.

Il vous sera parfois aussi demandé de payer des frais pour l’obtention de ce visa vacances-travail. Ces frais dépendent de votre nationalité et du pays de destination, ils peuvent aller jusqu’à environ 350 €.

Les quotas d’attribution des visas vacances-travail

Autre condition d’obtention du visa vacances-travail : les quotas annuels d’attribution. Le visa vacances-travail est accordé en fonction de quotas annuels établis par chaque pays.

Ces quotas sont rarement atteints, et vous avez toutes les chances d’obtenir votre visa vacances-travail pour le pays que vous avez choisi, sauf si c’est le Canada, qui, en raison d’un grand nombre de demandes, procède désormais à un tirage au sort pour délivrer ce visa long séjour.

Liste non exhaustive des pays proposant un Programme Vacances-Travail

Allemagne, Argentine, Arménie, Australie, Autriche, Bangladesh, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Chypre, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Croatie, Danemark, Équateur, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Hongkong, Hongrie, Indonésie, Irlande, Israël, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Malte, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, République-Tchèque, Royaume-Uni, Russie, Saint-Martin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Taïwan, Thaïlande, Turquie, Ukraine, Uruguay, Vietnam.