Passées À venir

Opter pour l'éco-pâturage

Entretien de vos espaces verts : avez-vous pensé à l’éco-pâturage ? Détrônée par les techniques modernes, cette méthode ancestrale représente pourtant une alternative de gestion écologique aux avantages multiples.
Sommaire

En introduisant une faible densité d’animaux (pâturage extensif) sur votre site, chèvres et moutons vous garantiront une tonte aux petits oignons !

Opter pour l'éco-pâturage



Comment fonctionne l’éco-pâturage ?

L’écopastoralisme vous offre le luxe de la simplicité de gestion. Pour implémenter un éco-pâturage adapté à votre site, plusieurs critères sont à prendre en compte.

Quels animaux ?

Plusieurs types d’herbivores peuvent intervenir en éco-pâturage :

  • équidés ;
  • bovins ;
  • ovins ;
  • caprins ;
  • autres (lamas, cervidés, oies, etc.).

Les chèvres et les moutons sont les principaux acteurs de l’éco-pâturage. En fonction de certaines spécificités, il peut cependant s’avérer plus judicieux d’opter pour d’autres animaux.

Quel éco-pâturage pour votre espace vert ?

L’espèce, la race, l’âge et la densité des animaux à introduire dans l’espace à pâturer sont déterminés en fonction de la quantité et du type de végétaux à brouter. Les déjections produites par les animaux font également partie des critères.

Selon les animaux à recevoir sur votre terrain, prévoyez des clôtures adaptées.

Les bénéfices écologiques

Les écologistes prônent l’avènement de l’éco-pâturage, et pour cause…

Bilan carbone

Plus besoin de tondre ! Cette tonte sans essence ni électricité économise également le transport lié à l’enlèvement des déchets verts. Oubliez les désherbants chimiques : certaines espèces invasives peuvent être facilement stoppées par le bon animal. Chèvres et moutons se délecteront par exemple de la renouée du Japon.

Biodiversité

Une gestion judicieuse permet de maintenir une flore diversifiée, selon les préférences alimentaires de chaque animal. Par ailleurs, les déjections des animaux génèrent des substrats qui favorisent l’hétérogénéité des espèces du site.

Sauvegarde d’espèces rustiques et valorisation de races locales

Les gestionnaires d’éco-pâturage travaillent avec des espèces adaptées au climat local, qui ne nécessitent pas de soin particulier.

Les atouts pratiques de l’éco-pâturage

Adaptés aux terrains les plus difficiles, les éco-pâturages revêtent une dimension sociale et pédagogique leur valant un certain succès en milieu urbain.

Zones d’accès difficile

Zones humides, terrain en pente, faible portance des sols : si le site est difficile d’accès pour une machine, il ne l’est vraisemblablement pas pour les animaux. L’écopastoralisme peut ainsi vous permettre de diminuer vos coûts de gestion.

Aménité

Sans tondeuse à gazon ou autre engin similaire, un éco-pâturage ne produit aucune gêne sonore, à l’exception de quelques bêlements. C’est une excellente solution de sensibilisation à l’équilibre des écosystèmes. Cela constitue également une distraction fort appréciée, notamment par les plus jeunes ou les résidents d’une maison de retraite.

Éco-pâturage urbain

L’écopastoralisme fait son chemin en France depuis les années 2000. Sur l’impulsion de villes telles que Lille, Lyon ou Montpellier, l'écopastoralisme urbain avec transhumance intra-urbaine a été testé puis développé. La SNCF utilise par exemple l’éco-pâturage en complément de l’entretien mécanique et chimique des voies ferrées.