Passées À venir

Paiement d'un salaire en espèce

Il existe différents moyens pour recevoir son salaire. En ce qui concerne le paiement en espèces, il est autorisé et encadré. Ce type de transaction doit cependant respecter des règles précises. Explications.
Sommaire

L’usage pour la plupart des employés est de recevoir leurs salaires par virement bancaire ou postal. Pourtant, certaines personnes font le choix de réclamer leur dû en liquide. En quelle mesure est-ce possible ? Qui peut toucher son salaire en espèces ? L’employeur peut-il refuser ? Décryptage.

Paiement d’un salaire en espèce


Conditions à respecter pour verser un salaire en espèce

Le paiement des salaires peut s’effectuer en espèces, dans la limite du plafond de 1 500 € net par mois fixé par la législation.

Ainsi, les employeurs sont tenus de verser en liquide, aux employés qui en font la demande, les salaires inférieurs à ce montant. En effet, même si le salarié n’a pas à se justifier, c’est néanmoins à lui de solliciter sa hiérarchie qui ne peut refuser. Par contre, les sommes qui excèdent les dispositions légales doivent être versées par un autre moyen (virement ou chèque).

Modalités du paiement d’un salaire en liquide

Chaque mois, un employé doit recevoir un bulletin de salaire.

Dans le cas d’une rémunération versée en liquide, l’employeur doit respecter des règles précises.

D’abord, il doit obligatoirement remettre l’argent à la personne concernée au moment de la remise de la fiche de paie. En cas d’absence, le salarié peut demander à ce qu’un tiers la récupère en son nom. Il doit toutefois lui fournir une procuration signée. Pour un salarié mineur, les responsables légaux peuvent en être chargés.

De plus, il doit nécessairement être effectué sur le lieu et aux heures de travail (jamais un dimanche ou un jour férié par exemple).

Enfin, il est fortement conseillé au patron de faire signer un reçu à son salarié.