Passées À venir

Passer un examen en candidat libre : conditions et diplômes concernés

En France, il est possible de passer certains diplômes en candidat libre. Voici toutes les informations nécessaires à connaître pour cette option.
Sommaire

Les examens de l’Éducation nationale sont également accessibles en candidat libre, c’est-à-dire sans avoir suivi les cours en établissement public ou privé. Pour cela, certaines conditions sont nécessaires. Voici les informations à connaître avant de vous lancer.

Passer un examen en candidat libre : conditions et diplômes concernés


Qu’est-ce qu’un candidat libre pour l’Éducation nationale ?

Il s’agit d’une personne souhaitant passer un diplôme de l’Éducation nationale (ou autre), sans avoir en amont suivi les cours spécifiques dans un établissement scolaire.

Il peut être mineur ou majeur, français ou étranger et surtout, peut passer le diplôme de son choix, sans en avoir reçu les enseignements suivant le cursus « classique ».

Tous les diplômes ne sont pas concernés

La majeure partie des examens sont accessibles à tous les candidats non scolaires :

  • DNB (Diplôme national du brevet) et CFG (Certificat de formation générale)
  • BP (Brevet professionnel) et CAP (Certificat d’aptitude professionnelle)
  • Baccalauréats généraux, technologiques et professionnels
  • BTS (Brevet de technicien supérieur)
  • DCG (Diplôme de comptabilité et gestion)
  • DSCG (Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion)

Qui peut passer un examen en candidat libre ?

Tout candidat, quel que soit son âge, sa nationalité et son sexe peut passer un diplôme en candidat libre. Pour cela, il ne doit pas suivre un enseignement dans un établissement scolaire. À noter qu’une inscription au CNED n’est pas non plus une obligation.

Certains adultes salariés peuvent également passer leur diplôme dans le cadre d’une VAE (validation des acquis et expériences).



Quelles sont les conditions pour passer un examen en candidat libre et les démarches nécessaires ?

Les conditions varient en fonction du diplôme en question. Celles-ci peuvent être consultées sur le site Service-Public.fr, le site officiel de l’administration française. Quant aux démarches, le demandeur peut se rapprocher du rectorat de son lieu d’habitation pour plus d’informations.

Dans tous les cas, l’inscription peut se faire en ligne ou directement auprès du rectorat, dès le mois d’octobre ou novembre avant la date de l’examen.

Une convocation sera envoyée à l’adresse du demandeur quelques jours avant la date de l’examen, précisant, la date, le lieu, les horaires et le cas échéant, le matériel nécessaire.

S’il s’agit de repasser un examen échoué, sachez que le report de quelques notes peut être effectué sous certaines conditions. Les candidats libres passent leurs examens dans les mêmes conditions et aux dates officielles, c’est à dire en même temps que les élèves ayant suivi les cours en établissements scolaires. Leurs copies sont corrigées comme celles de n’importe quel élève et les résultats lui sont communiqués de la même façon que tous les autres.