Passées À venir

Précautions pour se baigner sans danger

Au cours de la période estivale, les noyades sont fréquentes. Pour limiter les risques d’accident, l’agence Santé publique France rappelle les précautions à prendre par les baigneurs. Quelles sont-elles ?

Les accidents liés aux baignades ont tendance à se multiplier au cours la période estivale. Selon les premiers résultats de l’enquête « Noyades 2018 » réalisée par Santé publique France, plus de 550 noyades sont survenues en France, entre le 1er juin et 5 juillet 2018. Pour prévenir les risques d’accident, l’agence nationale de Santé publique invite la population à observer la plus grande vigilance et rappelle par la même occasion les précautions à prendre pour « Se baigner sans danger ». Un point sur les principales recommandations à suivre pour éviter les noyades.

Précautions pour se baigner sans danger



Les précautions à prendre avant une baignade en milieu naturel

S’informer sur les conditions de baignade

Pour se baigner en toute sécurité, le premier réflexe à adopter est d’opter pour une zone de baignade signalée par un drapeau vert, c’est à dire surveillée par une équipe de sauveteurs et pour laquelle aucun danger particulier n’est détecté.
En revanche lorsqu’un drapeau jaune orangé est hissé, les baigneurs doivent observer la plus grande prudence. Car bien que la zone de baignade soit surveillée, les conditions météorologiques ne permettent pas une baignade en toute sécurité (vents, vagues, orage).
Enfin lorsque le drapeau rouge est de sortie, il est strictement interdit de se baigner.

Avant de se jeter à l’eau, les baigneurs sont donc invités à se renseigner sur les conditions de baignades : repérer la couleur des drapeaux, s’informer auprès de l’équipe de surveillance, consulter les bulletins météo. Puis dans tous les cas, avant toute baignade, il est préférable d’en informer un proche.

À noter que les baigneurs sont aussi invités à s’informer sur la qualité de l’eau de leur zone de baignade et d’en tenir compte, notamment pour éviter tout risque pour leur santé. Ils trouveront à cet effet des panneaux d’informations à proximité des sites. Le ministère des Solidarités et de la Santé met également à leur disposition un site internet leur permettant de prendre connaissance, en temps réel, de la qualité de l’eau des zones de baignades.

Tenir compte de sa condition physique

Pour éviter les risques de noyade, une bonne condition physique est nécessaire. Au moindre symptôme (troubles physiques, frissons), il est fortement recommandé de ne pas se baigner.

Les comportements à risques sont bien entendu à éviter coûte que coûte. La consommation d’alcool tout comme les expositions solaires prolongées sont vivement déconseillées.

Les gestes à adopter au cours d’une baignade en mer, lac ou rivière

L’hydrocution est un accident fréquent en période estivale. Ainsi, après une exposition au soleil, il est recommandé de rentrer dans l’eau de façon progressive.

Puis avant de s’aventurer au loin, le baigneur doit être certain d’avoir un bon niveau de natation, car la nage en milieu naturel est plus difficile qu’en piscine et il faut être sûr de pouvoir revenir sur la terre ferme.

En cas de fortes vagues, il doit être vigilant quant à leurs zones d’impact. Certaines parties du corps comme la tête, le cou ou encore le ventre sont en effet particulièrement fragiles.

Enfin, en présence d’enfants, une plus grande vigilance est de mise. Il est important de les avoir constamment à l’œil et de ne jamais les laisser seuls, même s’ils sont équipés d’articles de protection (brassards, bouées, gilets).

Les conseils à suivre en cas de danger imminent survenu en mer

Avant toute chose, il est conseillé de garder son calme et de se laisser porter par le courant et les vagues. Cela permet au baigneur de se préserver et de ne pas trop s’épuiser.

En cas de fatigue, les autorités recommandent aux nageurs de s’allonger sur le dos pour dégager leurs voies respiratoires. Ils peuvent ainsi se reposer et demander de l’aide.

À noter que pour passer une vague, la meilleure solution reste de plonger dessous avant qu’elle n’atteigne sa zone d’impact.



Prévenir les noyades en piscine

Pour prévenir les risques de noyade, les propriétaires de piscine enterrée ou semi-enterrée sont tenus de s’équiper d’un dispositif de sécurité : barrières de protection, alarme sonore, bâche de sécurité. Cette obligation ne concerne toutefois pas les piscines gonflables ou démontables. En revanche, il est quand même utile d’en bannir l’accès après la baignade pour éviter que des enfants s’y noient.

Par mesure de précaution, il est recommandé de poser à proximité du bassin des équipements permettant d’intervenir au plus vite en cas de noyade : bouée, perche, téléphone portable.

Enfin, que ce soit en piscine privée ou publique, une surveillance accrue des enfants est de mise. Il est important de ne jamais les laisser seuls.

À noter qu’au sein des piscines publiques, une équipe chargée de la surveillance des bassins est présente. En cas de problèmes, les baigneurs ne doivent pas hésiter à les solliciter.

Pratiquer une activité nautique en toute sécurité

Que ce soit pour une baignade ou pour l’exercice d’une activité nautique, les règles de sécurité à respecter sont identiques : s’informer sur les conditions météorologiques, respecter les consignes de sécurité, écouter son corps, ne pas adopter de comportements à risques, prévenir un proche de ses intentions, se munir d’équipements de sécurité…