Passées À venir

Que faire devant un animal enfermé dans une voiture en plein soleil ?

Si vous voyez un animal enfermé dans une voiture en plein soleil, surtout en période de fortes chaleurs, vous devez agir. Quelle est la marche à suivre pour protéger l’animal tout en restant dans la légalité ? Quelques conseils dans cet article.
Sommaire

Les animaux domestiques ont plus de mal que les humains à réguler leur température corporelle. Un animal enfermé dans un véhicule peut donc se trouver en danger de mort très rapidement, d’autant plus lorsque la température extérieure est élevée. Que faire si vous voyez un animal enfermé dans un véhicule en plein soleil ?

Que faire devant un animal enfermé dans une voiture en plein soleil ?


Dangers de laisser un animal dans un véhicule en pleine chaleur

Les chats et les chiens, qui sont les animaux le plus souvent laissés dans la voiture par leur maitre, régulent difficilement leur température corporelle. Le stress, la déshydratation, la chaleur combinés peuvent causer la mort d’un animal en quelques minutes seulement.

En ce qui concerne la température, elle grimpe très rapidement dans l’habitacle. Selon une étude, lorsqu’il fait 22 °C dehors, la température dans une voiture stationnée au soleil atteint 50 °C en moins de 60 minutes. Pour 40 °C ou plus en extérieur, la température dans le véhicule peut monter jusqu’à 100 °C ! Laisser les fenêtres entrouvertes ne permettrait que de ralentir d’une petite minute le réchauffement de la température intérieur.

Selon l’article R. 654-1 du Code pénal, laisser un animal dans une voiture constitue une infraction qui peut être punie de 750 € d’amende. Il s’agit en effet de mauvais traitements envers un animal domestique.

Réflexes à adopter si un animal est enfermé dans un véhicule

Dans un premier temps, essayez de trouver le propriétaire de l’animal. S’il est introuvable, contactez le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie qui est en droit de procéder à l’ouverture de la voiture. L’article L 214-23 3° du Code rural autorise en effet les autorités à ouvrir un véhicule arrêté en plein soleil si la vie d’un animal en dépend.

Si la situation est urgente, que l’animal est inconscient, qu’il montre des signes d’agitation anormale, que sa langue est de couleur sombre, agissez, mais soyez prudent.

Avant de briser une vitre et de risquer une plainte du propriétaire pour dégradation d’un bien appartenant à autrui (article 322-1 du Code pénal), prenez à témoin au moins 2 personnes. Pensez à noter leurs coordonnées. À défaut, si vous êtes seul, peut-être pouvez-vous prendre des photos ou des vidéos avec votre téléphone portable pour justifier de l’urgence de la situation.

Si le danger pour l’animal est avéré, vous êtes protégé par l’article 122-7 du Code pénal qui précise : « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien ». Avisez toujours les autorités de votre décision.

Que faire une fois l’animal libéré ?

Déposez-le à l’ombre et donnez-lui de l’eau fraiche à boire, mais pas glacée et par petites quantités. Lorsque l’animal a récupéré, une visite chez le vétérinaire est la bienvenue afin de s’assurer qu’il est en bonne santé.

Vous pouvez aussi contacter une association de protection des animaux qui pourrait porter plainte contre le propriétaire de l’animal.