Passées À venir

RE2020 : que dit la nouvelle réglementation environnementale ?

En raison de la crise sanitaire, la réglementation environnementale RE2020 entrera en vigueur le 1er juillet 2021. Quelles sont les principales mesures ?
Sommaire

Depuis 1974, les réglementations thermiques se succèdent environ tous les 10 ans. De plus en plus exigeantes, elles ont toujours l’objectif de construire des logements plus écologiques. À partir de juillet 2021, la réglementation environnementale (RE2020) remplace la réglementation thermique, avec le même but : diminuer l’empreinte carbone. Le gouvernement estime une augmentation du coût des constructions à environ 10 %. La version définitive de la réglementation devrait être publiée au début de l’année 2021. En attendant, l’exécutif a annoncé les principales mesures.

RE2020 : que dit la nouvelle réglementation environnementale ?




RE2020 : des bâtiments qui consomment moins

C’est la première fois qu’une réglementation fixe un seuil maximal d’émissions de gaz à effet de serre des consommations d’énergie. Ainsi dès l’été 2021, les maisons neuves ne seront plus chauffées au gaz, le seuil étant de 4 kg CO2/m²/an. Puis à partir de 2024, le chauffage au gaz sera quasiment prohibé dans les logements collectifs. Rappelons qu’à l’heure actuelle, les ¾ des logements construits sont chauffés au gaz. L’objectif de cette mesure, selon le dossier de presse, est que « les énergies utilisées soient les moins carbonées possibles ».

Mais ce ne sera pas pour autant le retour en force du radiateur électrique. La raison ? Ce mode de chauffage présente l’inconvénient d’avoir un impact sur le réseau électrique au plus fort de l’hiver. La chaleur renouvelable sera donc préférée.

La RE2020 va également rendre les logements mieux isolés. Concrètement, la réglementation va abaisser le seuil maximal pour le besoin bioclimatique. Cet indicateur exprime le besoin en énergie du logement pour rester à une température confortable (en été ou en hiver).

Diminuer l’impact environnemental des constructions

« Le quart du parc de logements de la France de 2050 n’est pas encore construit », a rappelé Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement. Pour cette raison, la RE2020 fixe des exigences sur les matériaux utilisés pour les futures constructions. D’ici 2030, les futures maisons et logements collectifs devraient être quasi systématiquement créés à partir de bois et de matériaux biosourcés. L'État laisse ainsi le temps aux professionnels de s'adapter progressivement à cette nouvelle mesure.

Selon le gouvernement, cela devrait réduire l’empreinte carbone des constructions de 30 à 40 % par rapport à 2013. La réglementation prévoit également d’introduire des seuils modulés dans les zones climatiques les plus chaudes.

Des logements plus agréables à vivre en cas de forte chaleur

Comment bénéficier d’un logement confortable, quelle que soit la température extérieure ? La RE2020 fixe une durée de température maximale à ne pas dépasser. Ainsi, la température dans les habitations pourra être de 30 °C le jour et 28 °C la nuit pendant un maximum de 25 jours. Ce seuil sera identique, quel que soit le lieu de vie. Pour cette raison, certaines exigences constructives pourraient être dérogées.





Vers un label ?

La RE2020 fixe ainsi des limites à ne pas dépasser et laisse le temps aux professionnels d’atteindre ces objectifs. Pour ceux qui prennent de l’avance, un label d’État pourrait être créé et voir le jour lors du second semestre 2021.