Passées À venir

Vacances : comment bénéficier d'aides financières si vous avez moins de 25 ans ?

Vous avez moins de 25 ans et vous souhaitez partir en vacances ? Découvrez les différentes aides financières qui sont proposées.
Sommaire

On ne vous apprend rien si l’on écrit que partir en vacances coûte cher. En effet, vous devez acheter un billet d’avion ou de train, à moins que vous preniez la route. Mais là encore, la facture peut vite monter, surtout avec la flambée des prix des carburants. Et sur place, vous devez également réserver une chambre d’hôtel ou un emplacement au camping, mais aussi payer les sorties. Bref, les dépenses s’accumulent. Alors, si vous êtes étudiant ou que vous avez moins de 25 ans, sachez qu’il existe différentes aides pour prendre le large.

Vacances : comment bénéficier d’aides financières si vous avez moins de 25 ans ?



Départ 18:25 : l’aide qui finance jusqu’à 80 % pour les vacances

Le programme Départ 18:25 aide les jeunes à partir en vacances. Pour être concret, ce dispositif permet de payer jusqu’à 80 % du séjour, dans la limite de 250 € par personne et par année civile. Toutefois, pour en profiter il faut avoir entre 18 et 25 ans, résider en France et :

  • avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 17 280 € par an et par part fiscale ;
  • ou être boursier, apprenti, élève au sein d’une école de la deuxième chance, titulaire d’un contrat de génération ou d’avenir, en contrat de professionnalisation, volontaire en service civique, bénéficiaire de l’aide sociale à l’enfance ou bénéficiaire d’un PACEA (parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie).

Notons que vous pouvez tester votre éligibilité directement sur le site officiel.

Puis, vous n’aurez plus qu’à choisir entre un séjour à la mer, à la montagne ou dans les plus grandes villes européennes, à envoyer les documents justificatifs et l’aide sera directement déduite du prix à payer.

Soléo : jusqu’à 600 € pour les 16-25 ans

Depuis plusieurs années, la Fédération Léo Lagrange et l’ANCV ont mis en place le programme Soléo. Objectif : permettre aux jeunes les plus démunis de partir en vacances. Pour en profiter, il faut :

  • avoir entre 16 et 25 ans ;
  • avoir un quotient familial qui ne dépasse pas 900 € ;
  • être au moins 2 et partir pour un minimum de 4 nuits en France ou en Europe.

Le montant de l’aide est de 25 € par jour et par personne en France ou de 65 € par jour et par personne en Europe, avec un plafond : pas plus de 600 € par jeune.

Alors, si vous pouvez être concerné, n’hésitez pas à vous rapprocher de la Fédération Léo Lagrange.

La bourse Zellidja : partir seul et bénéficier d’une aide maximum de 900 €

Si vous avez entre 16 et 20 ans, vous avez également la possibilité de partir en voyage grâce à la bourse Zellidja. Coût maximal de l’aide : 900 €. Ainsi, pour en bénéficier, il faut remplir quatre critères :

  • être francophone ;
  • vous engagez à partir seul, pendant au moins un mois, entre le 1er juin et le 31 octobre ;
  • promouvoir l’association Zellidja (3 actions de promotion au moins lors du séjour) ;
  • écrire un journal de route, un rapport d’étude et remplir un carnet de comptes.

Toutefois, pour que l’aide vous soit accordée, vous devez passer deux étapes obligatoires :

En revanche, le choix de la destination est libre.




L’association JPA aide les jeunes en situation de handicap à partir en colonie de vacances

L’association Jeunesse plein air (JPA) aide, en partenariat avec l’ANCV, les enfants en situation de handicap à partir en colonie de vacances. En règle générale, le montant de ce coup de pouce peut atteindre jusqu’à 40 % du prix du séjour. Toutefois, si la famille n’est pas imposable, l’aide peut monter jusqu’à 60 % du total. Notons que la participation minimale de la famille doit obligatoirement dépasser les 4 € par jour.

Mais, comme à chaque fois, il existe des critères d’éligibilité :

  • l’enfant doit avoir moins de 18 ans ;
  • le séjour doit être compris entre 4 et 20 nuitées ;
  • le quotient familial ne doit pas dépasser 900 € ;
  • ces vacances doivent se dérouler sur le territoire de l’Union européenne et durant les vacances scolaires ;
  • il faut bénéficier d’un autre financement pour régler le séjour (CAF, comité d’entreprise, dons, etc.).

Pour effectuer une demande d’aide, vous devez remplir un formulaire spécifique disponible en bas de cet article. Vous devez également joindre une copie de votre avis d’imposition, le devis du séjour, une copie de l’attestation du quotient familial et une copie de la notification de décision de la commission des droits de l’autonomie.

Puis, vous devrez envoyer tous ces documents :

  • par mail : [email protected] ;
  • ou par courrier : Jeunesse au Plein Air, 21 rue d’Artois, 75 008 Paris.

L’Aide aux vacances enfant (AVE) de la CAF et de la MSA

Si vous avez des revenus modestes, vous êtes peut-être éligible à l’Aide aux vacances enfants (AVE) proposée par la CAF ou la MSA. Pour rappel, ce coup de pouce permet de financer une partie du séjour en colonie de vacances.

Toutefois, les conditions d’éligibilité diffèrent d’un département à un autre. Par exemple en Seine-Saint-Denis, il faut bénéficier de prestations familiales et avoir un quotient familial inférieur à 700 €.

Bon à savoir : quel que soit votre lieu de résidence, vous n’avez aucune démarche à faire pour demander cette aide. La CAF ou la MSA a envoyé un courrier aux personnes éligibles lors du premier trimestre.

Des collectivités locales peuvent aussi proposer des aides à destination des jeunes

Certaines mairies, certains départements et certaines régions proposent également des aides pour que les jeunes partent en vacances.

Par exemple, la ville de Paris offre 200 € aux 16-30 ans qui souhaitent partir en vacances, via le programme « Paris Jeunes Vacances ». De son côté, le département du Pas-de-Calais a mis en place le dispositif « Sac Ados ». Pour être concret, il s’agit notamment d’une aide d’un montant de 150 € pour un voyage en Europe ou de 200 € pour un séjour dans le Pas-de-Calais. Enfin, la région Nouvelle-Aquitaine verse, sous certaines conditions, 250 € aux habitants âgés de 16 à 30 ans qui souhaitent partir en Europe.

Donc, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre mairie, votre conseil départemental ou votre conseil régional pour connaître les aides mises en place.