Passées À venir

Vigipirate : 3 niveaux d'alerte face à la menace terroriste

Le plan Vigipirate comporte trois niveaux d'alerte : « Vigilance », « Sécurité renforcée - Risque attentat », « Urgence attentat ». Quelles sont leurs différences ? Comment évaluer la menace terroriste en France ?
Sommaire

Établi en 1978 par le gouvernement français, le plan Vigipirate a été déclenché pour la première fois en 1991 lors de la guerre du golf. Il vise à évaluer la menace terroriste en France, connaître les fragilités de cibles potentielles et déterminer un dispositif de sécurité. Vigilance, le niveau 1 de Vigipirate, est actif en permanence.

Vigipirate : 3 niveaux d'alerte face à la menace terroriste




Le plan Vigipirate

Le plan Vigipirate repose sur 3 piliers :

  • Vigilance. Reconnaître les signes d’une menace terroriste, être attentif à un changement de comportement ;
  • Prévention. Sensibiliser les citoyens à la menace terroriste et les informer des moyens de protection ;
  • Protection. Adapter les mesures à la situation.

Appliquer le plan Vigipirate en France

Le plan Vigipirate regroupe un ensemble de quelque 300 mesures. 100 mesures constituent le socle et sont toujours actives et 200 mesures additionnelles peuvent être déclenchées en cas de besoin. Ces mesures couvrent 13 grands domaines d’action, comme la santé, la chaîne alimentaire, les secteurs aérien, maritime ou encore les réseaux (eau, gaz…). Un domaine comprend un secteur d’activité ou une famille de cibles potentielles. Pour chaque domaine, une stratégie détaille les vulnérabilités et des objectifs de sécurité sont établis afin de réduire les risques face à une menace.

Dans la famille Pirate, il y a également des plans d’intervention spécifiques qui font appel à des moyens spécialisés. Ils sont susceptibles d’être activés en cas d’attaque terroriste dans différents milieux. Comme, par exemple, Piratair - Intrusair, Pirate-Mer, Piranet ou encore Pirate Mobilités Terrestres.

Évaluer la menace

L'État doit faire face à une menace en constante évolution, polymorphe et durable, avec une multiplication du type d’acteurs. Il existe des modes opératoires très divers ainsi qu’une grande variété de cibles. Les terroristes ne viennent pas tous de l’étranger. Désormais le passage à l’acte de nationaux constitue l’une des premières menaces. Afin d’organiser la réponse, et pour une meilleure prévention, le SGDSN (Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale) élabore des plans nationaux et territoriaux. Plans adoptés en cas de crises de grande ampleur, d’origine malveillante, naturelle ou technologique.

Conçus comme un outil d’aide à la décision pour le Premier ministre, ils associent les citoyens, l'État, les collectivités locales dans une démarche commune de sécurité. Vigipirate est à la fois un document de planification et un dispositif national de sécurité en constante évolution. Il se compose de deux parties distinctes. Un document public, accessible à tous, explique le fonctionnement du plan et contribue à développer la culture de la sécurité collective. Une partie, classée Confidentiel Défense, s’adresse aux institutions de l’État et à certains opérateurs privés.





Combattre la menace

Vigipirate : 3 niveaux d'alerte face à la menace terroriste

Les niveaux Vigipirate sont au nombre de 3 depuis 2016. Le niveau Urgence attentat a été ajouté afin d'apporter une réponse adaptée face à une menace particulièrement élevée.

VIGIPIRATE

Ce niveau correspond à la posture permanente de sécurité. Premier niveau du plan pour assurer la protection des citoyens contre la menace terroriste. Il est valable en tout lieu et tout temps. Il correspond à la mise en œuvre des mesures socles.

VIGIPIRATE - SÉCURITÉ RENFORCÉE RISQUE ATTENTAT

Ce niveau traduit la réponse de l’État face à un niveau élevé de la menace terroriste. Des mesures additionnelles peuvent être mises en place pour renforcer la sécurité suivant les domaines menacés, comme les aéroports, gares… Ce niveau peut être limité géographiquement ou couvrir l’ensemble du territoire. Il n’est pas limité dans le temps.

VIGIPIRATE - URGENCE ATTENTAT

Niveau de vigilance et protection maximale. Instauré soit à la suite d’un attentat, soit en cas de menace d’attaque terroriste imminente envisagée. Il est limité dans le temps et désactivé dès la sortie de la gestion de crise.

Ce niveau "Urgence attentat" prévoit le renforcement des mesures socles par l’activation des mesures additionnelles. Il permet de prendre des mesures contraignantes comme la fermeture de certaines routes, des transports publics ou l'arrêt du ramassage scolaire. Des messages d’information sont diffusés par le biais de différents supports, télévision, radio, internet en cas de risque de sur-attentat.

De nombreuses fiches sont à disposition sur le site du gouvernement afin d’appréhender l’ensemble des mesures du plan Vigipirate. Les principes du plan gouvernemental, les dispositifs de sécurité, prévention et conseils de sécurité sont détaillés sur la brochure Faire Face Ensemble.

Enfin, un MOOC gratuit (Massive Open Online Course) est disponible sur internet Faire Face Ensemble et propose une formation à la vigilance, la prévention et la protection face à la menace terroriste. L’objectif de cette formation est de nous sensibiliser aux diverses formes de terrorisme et à la façon d’exercer notre rôle de citoyen. Nous y apprenons également les comportements qui peuvent nous sauver.