Passées À venir

Application de retouche photo : la CNIL met en garde les utilisateurs

Les applications de retouche photo comme FaceApp ne sont pas sans danger. Voici quelques conseils de la CNIL pour les utiliser à bon escient.
Sommaire

C’est actuellement la grande tendance. FaceApp, la nouvelle application de morphing vous permet de devenir vieux prématurément ou à l’inverse de rajeunir. Cette application de retouche photo, comme beaucoup d’autres, n’est pourtant pas sans danger. La CNIL met en garde les utilisateurs et délivre quelques conseils de prévention.

Application de retouche photo : la CNIL met en garde les utilisateurs




Les précautions à prendre avant tout téléchargement

De nombreuses applications frauduleuses circulent sur internet. En ce sens, utilisez toujours un service d’applications officiel comme App Store ou Google Play pour télécharger vos applications.

Avant tout téléchargement, il est conseillé de lire les avis et conseils des utilisateurs. De même, certains articles sur internet sont également instructifs quant à certains détails primordiaux (conservation et utilisation des données personnelles, etc.).

Ce n’est pas parce qu’une application est à la mode qu’il faut la télécharger. Certaines ont des contreparties négatives, notamment concernant l’utilisation des données personnelles, qui pourraient être préjudiciables. L’application FaceApp est à nouveau au cœur d’une polémique, car elle aurait accès à votre liste d’amis Facebook et s’en servirait sans votre accord.

Aussi contraignant que cela puisse être, appliquez-vous à lire les conditions d’utilisation, ainsi que la politique de confidentialité avant tout téléchargement. Voici les points importants qu’une application doit délivrer et qui doivent vous alerter :

  • Où sont conservées vos photos (UE ou hors UE) ?
  • Quelle est leur durée de conservation ?
  • À qui sont-elles communiquées (partenaires commerciaux, etc.) ?
  • À quelles fins pourraient-elles être utilisées (publicités, recherches, etc.) ?
  • Est-il possible de s’opposer, de supprimer ou de restreindre l’accès à vos données (RGPD) ?

Les recommandations à suivre lors de l’utilisation d’une application de retouche photo

Lorsqu’une application demande l’accès à votre banque de photos, cela signifie qu’elle aura accès à toutes vos photos et non uniquement à celles que vous prendrez via l’application. Ainsi, il est important de tenir compte des messages proposant d’avoir accès à la bibliothèque durant la mise en ligne de vos photos et donc de vérifier les autorisations que vous lui donnez.

Attention aux droits à l’image d’autrui

Un utilisateur peut avoir accepté les conditions de l’application, mais cela n’est peut-être pas le cas de son entourage. En ce sens, il convient de rester vigilant quant à la publication des photos.

Par respect pour la vie privée d’autrui, il est conseillé de demander l’autorisation de vos proches avant de mettre leurs photos en ligne, surtout si celles-ci peuvent être rendues publiques.

Vos moindres faits et gestes peuvent être connus

Derrière certaines photos et applications, se cachent également des métadonnées, comme la géolocalisation, la date et l’heure des prises de photos, le type d’appareil utilisé, etc. Cela indique précisément où vous vous trouvez, à quel moment et durant combien de temps. Certaines applications peuvent utiliser ces informations à des fins préjudiciables.

Les conseils à suivre après l’utilisation d’une application de morphing

Dès lors qu’une application n’est plus utilisée, il est recommandé de la désinstaller. Cela libère non seulement de l’espace sur appareil, mais empêche aussi ladite application de continuer à collecter vos données en tâche de fond. Il est également important de supprimer les droits accordés après usage.

Pour les utilisateurs iOS, il est recommandé de désactiver l’accès au réseau mobile pour toutes les applications obsolètes. Ainsi, elles ne pourront plus communiquer avec les serveurs des éditeurs et ne continueront plus de diffuser vos données sans que vous en ayez connaissance.