Passées À venir

Comment bénéficier d'un jardin ouvrier ou jardin familial ?

Tous les citadins n'ont pas la chance d'avoir un jardin. Mais grâce aux jardins ouvriers ou familiaux, ils peuvent tout à fait obtenir une petite parcelle de terrain à cultiver.
Sommaire

Profiter d'un coin de verdure en plein cœur de la ville peut sembler utopique. Pourtant, avec les jardins familiaux, le rêve devient réalité ! On découvre dans cet article comment bénéficier des plaisirs d'un jardin ouvrier.

Comment bénéficier d'un jardin ouvrier ou jardin familial&nobreak&?



Qu'est-ce qu'un jardin ouvrier ?

Les jardins ouvriers, également appelés jardins familiaux, existent depuis la fin du XIXe siècle. Ces parcelles de terre d'environ 150 à 250 mètres carrés sont implantées en zones citadines. Elles appartiennent à la commune, mais sont gérées par des associations.

Leur objectif est de permettre aux familles qui n'ont pas de jardin individuel de profiter des bienfaits d'un espace de verdure en échange d'une petite contrepartie financière. Les jardins familiaux offrent ainsi à chacun la possibilité de cultiver ses propres fruits et légumes.

À l'ère des scandales alimentaires industriels, les jardins ouvriers suscitent plus que jamais l'intérêt des habitants. Inscrits dans une démarche écologique, ils permettent un retour à la nature. Aujourd'hui, ce sont plus de 600 communes françaises qui ont adopté ce concept.

La différence entre jardin ouvrier et jardin partagé

Beaucoup de personnes font l'amalgame entre jardin ouvrier et jardin partagé. Pour cause, plusieurs points communs évidents existent entre ces deux concepts. Le jardin ouvrier comme le partagé permettent aux citadins d'user d'un espace de verdure qui ne leur appartient pas.

Pour autant, le jardin partagé, dit jardin communautaire, a aussi pour vocation de créer du lien social. Il permet à un groupe de personnes de jardiner dans un lieu commun, parfois même au travers de récoltes collectives. Tandis que le jardin familial, lui, est affecté à une seule famille.

Demander l'attribution d'un jardin ouvrier

Si comme de nombreux citoyens vous souhaitez bénéficier d'un jardin familial, il est nécessaire de s'adresser à la mairie de votre ville. Selon les communes, ce sont différents services qui gèrent les demandes, comme le service des espaces verts ou la direction départementale de l'agriculture.

La plupart du temps, vous devrez déposer un dossier de candidature contenant un courrier expliquant vos motivations, un justificatif de domicile et une pièce d'identité.

Vous serez alors inscrit sur liste d'attente. Notez qu'au regard de la demande supérieure à l'offre, bénéficier d'un jardin ouvrier nécessite souvent de la patience. Par exemple, le temps moyen d'attente pour se voir attribuer un jardin familial est de 3 ans à Nantes et de 2 ans en Île-de-France.




Les critères d'attribution

Tout citoyen n'ayant pas de jardin personnel est en droit de demander un jardin ouvrier. Le traitement des demandes s'effectue la plupart du temps en fonction du positionnement sur la liste d'attente. Il faut cependant savoir que les familles nombreuses sont parfois privilégiées.

Lorsqu'un jardin ouvrier vous est attribué, vous recevez un courrier de la mairie. Cette attribution est généralement valable pour une année.

Les engagements du bénéficiaire

Lorsqu'un jardin ouvrier lui est attribué, le bénéficiaire doit prendre certains engagements.

Le premier est de régler une cotisation annuelle à l'association gérant l'espace vert. Cette dernière correspond à une somme modique, entre 10 et 50 euros selon les secteurs. Le montant vise notamment à compenser la fourniture de l'eau et d'une assurance de responsabilité civile.

Par ailleurs, le bénéficiaire s'engage à entretenir le jardin et à respecter son règlement. Il doit également en faire un usage régulier. En cas de manquement à ces engagements, l'association se réserve le droit de résilier l'attribution en cours.