Passées À venir

École de la 2e chance : conditions, inscription et formation

Pour lutter contre le décrochage scolaire et accompagner les jeunes sans diplôme ni qualification, il existe une solution : les écoles de la 2e chance.
Sommaire

Les E2C (Écoles de la 2e chance) ont été créées pour venir en aide aux jeunes qui ont quitté le système scolaire sans diplôme ni qualification professionnelle. L’objectif est de leur proposer une formation afin d’assurer leur insertion sociale, citoyenne et professionnelle. Le point sur ce dispositif.

École de la 2e chance : conditions, inscription et formation




En quoi consiste l’école de la 2e chance ?

Le concept de l’école de la 2e chance est basé sur les principes inscrits dans le Livre Blanc « Enseigner et apprendre : vers la société cognitive », présenté par l’ex-Première ministre, Édith Cresson, à l’occasion du sommet des chefs d’État de Madrid en 1995. Lors de ce Conseil, elle avait proposé aux différents ministres de l’Éducation des États membres de l’Union européenne de mettre en œuvre plusieurs mesures dans le but d’atteindre 5 objectifs transversaux :

  • Encourager l’acquisition de connaissances nouvelles
  • Lutter contre l’exclusion
  • Rapprocher l’école et l’entreprise
  • Traiter sur un plan égal l’investissement physique et l’investissement en formation
  • Maîtriser 3 langues européennes

Pour lutter contre l’exclusion et le décrochage scolaire, Édith Cresson a donc eu l’idée de bâtir des écoles de la 2e chance.

Les E2C proposent une formation à des jeunes de 16 à 25 ans dépourvus de diplôme ou de qualification professionnelle et leur offrent un parcours personnalisé afin de les accompagner vers la vie active.

Il existe actuellement 133 sites-E2C sur l’ensemble du territoire.

Qui peut intégrer une E2C ?

Chaque année en France, environ 110 000 jeunes sortent du système scolaire sans avoir de diplôme ou de qualification professionnelle. Le problème majeur pour ces jeunes qui abandonnent prématurément les bancs de l’école est qu’ils sont confrontés à de grandes difficultés lorsqu’ils souhaitent entrer dans le monde du travail. Les écoles de la 2e chance accueillent tous les ans près de 15 000 jeunes dans ce cas.

Pour intégrer une E2C, plusieurs conditions doivent être remplies :

  • Être âgé de 16 à 25 ans
  • Être sans diplôme ni qualification professionnelle
  • Avoir quitté le système scolaire depuis plus d’un an
  • Être motivé par un parcours de formation en alternance

Comment s’inscrire dans une E2C ?

Les écoles de la 2e chance proposent des admissions tout au long de l’année et l’inscription est gratuite.

Pour s’inscrire, le jeune peut contacter directement l’établissement de son choix ou passer par un réseau de prescripteurs (Pôle Emploi, Mission Locale, maison de l’emploi...). Il sera ensuite amené à assister à une réunion d’information collective et à passer un entretien.

Les E2C mettent systématiquement en place une période d’intégration afin de mesurer la motivation du jeune et voir s’il respecte les règles de vie de l’établissement. Elle dure généralement entre 3 et 6 semaines.

À la fin de cette « période d’essai », l’établissement scolaire fait un bilan et prend une décision. Si le bilan est positif, le jeune intègre l’E2C et devient officiellement stagiaire de la formation professionnelle.

En tant que stagiaire de la formation professionnelle, le jeune perçoit une rémunération à hauteur de 300 € par mois en moyenne, financée par la région. Le montant diffère en fonction de sa situation et inclut la protection sociale.





Comment se déroule le parcours de formation ?

Le parcours de formation est personnalisé et varie en fonction des besoins de chaque stagiaire. Il comprend 5 grandes étapes :

  • Évaluation et plan de formation avec une période d’intégration progressive
  • Découverte de métiers, stages en entreprise et consolidation des savoirs de base (français, mathématiques, informatique)
  • Confirmation du projet professionnel avec l’acquisition de gestes professionnels
  • Préparation à l’emploi et à la formation
  • Suivi et accompagnement jusqu’à 1 an après la sortie de l’E2C

Le parcours peut durer entre 4 et 18 mois, voire plus. Cela dépend du niveau du jeune à son arrivée et le projet d’accompagnement mis en œuvre. Mais en règle générale, la durée du parcours est de 6 mois et demi. Les stages dans les entreprises partenaires constituent environ 40 % du temps du parcours.

À la fin du parcours, les E2C délivrent à chaque stagiaire une attestation de compétences acquises. Celle-ci est accompagnée d’un portefeuille de compétences. Le jeune dispose alors des pré-requis pour accéder à un emploi ou intégrer une formation professionnelle.