Passées À venir

« Street-pooling » : Les risques et sanctions liés à l'ouverture d'une borne incendie

À l’occasion de pics de chaleur, il est courant de voir des personnes forcer les bouches à incendie pour créer des piscines improvisées. Le point sur cette pratique risquée.
Sommaire

La fermeture de nombreux centres aquatiques pour raison de pandémie et le retour de pics de chaleurs élevées peuvent expliquer l’essor du « Street-pooling ». Pour autant, forcer les bornes d’incendie pour créer des piscines improvisées est formellement interdit et dangereux. Quels sont les risques et les sanctions encourues ? Explications.

« Street-pooling » : Les risques et sanctions liés à l'ouverture d'une borne incendie




Qu’est-ce que le « street-pooling » ?

Le « Street-pooling » est une discipline assez populaire sur les réseaux sociaux, importée des États-Unis. Le principe consiste à forcer les bornes à incendies pour créer des piscines artificielles et improvisées en pleine rue.

Le phénomène est né d’un épisode caniculaire à la fin du XIXe siècle à New York où les autorités locales en avaient exceptionnellement toléré la pratique en raison des circonstances exceptionnelles.

Pourtant, le « street-pooling » est dangereux et formellement interdit. Il s’agit d’un délit dont les responsables sont passibles de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende pour destruction, dégradation et détérioration d’un bien destiné à l’utilité publique.

Le travail des pompiers mis à mal

En forçant ces bornes à incendie, le travail des pompiers est entravé. Cela pourrait les empêcher d’intervenir efficacement sur un incendie situé à proximité. Des vies pourraient alors être mises en jeu.

D’autre part, en ouvrant une bouche à incendie, des milliers de litres d’eau sont déversés. Cela perturbe le réseau en réduisant le débit de pression. En cas d’incendie, les pompiers pourraient alors subir une pénurie d’eau ou avoir un débit trop faible pour agir efficacement.

Enfin, les lignes d’appels d’urgence sont engorgées après l’ouverture d’une bouche à incendie. Un élément qui nuit directement au travail des pompiers, puisqu’une équipe est obligée d’aller sur les lieux pour refermer la borne.

Quels sont les autres risques du « street-pooling » ?

En cas d’ouverture impromptue, les foyers avoisinants peuvent de retrouver avec une coupure d’eau potable engendrée par la baisse de pression sur le réseau.

De même, la pression à la sortie de la bouche est telle, qu’elle pourrait blesser des passants. Un homme pourrait être projeté à plusieurs mètres dans les airs par l’eau jaillissant de la borne.

Le risque d’électrocution n’est pas nul non plus. En inondant les rues, les commerces et les habitations aux alentours pourraient être touchés et les systèmes électriques mis à mal.

Pour finir, les accidents de la route par aquaplaning font également partie des risques engendrés par le « street-pooling ».