Passées À venir

En primaire, les devoirs à la maison sont-ils réellement interdits ?

C’est un vieux débat et la question revient quasiment lors de toutes les rentrées scolaires. Les devoirs à la maison sont-ils réellement interdits en primaire ? Voici ce que disent précisément les circulaires et le texte de loi.
Sommaire

En primaire, qui n’a jamais ramené une multitude de devoirs à la maison ? Quel parent ne s’est jamais rongé les ongles en voyant un exercice incompréhensible pour son enfant comme pour lui ? Alors concrètement, les professeurs ont-ils réellement le droit de donner des devoirs à la maison à un élève de primaire ? On fait le point.

En primaire, les devoirs à la maison sont-ils réellement interdits ?

Les devoirs écrits à la maison interdits en primaire en 1956

Tout commence par une circulaire datant du 29 décembre 1956 où il est écrit « aucun devoir écrit, soit obligatoire, soit facultatif, ne sera demandé aux élèves hors de la classe. » Ainsi, comme le rappelle cette circulaire : « le travail écrit, fait hors de la classe, hors de la présence du maître et dans des conditions matérielles et psychologiques souvent mauvaises, ne présente qu’un intérêt éducatif limité. »

Puis, la circulaire du 6 septembre 1994 vient abroger ce texte. Elle met en place les études dirigées qui permettent de « s’assurer de l’assimilation des notions et des connaissances qui ont fait l’objet d’un apprentissage dans la journée ou dans la semaine. » Elles doivent durer 30 minutes par jour et doivent être « mise en place pendant le temps scolaire ». Par ailleurs, les études dirigées doivent constituer un temps privilégié d’apprentissage du travail en autonomie. Ainsi, les « maîtres doivent aider les élèves à intégrer diverses méthodes et à les utiliser à bon escient. »

Enfin, la circulaire rappelle qu’en raison de ces études dirigées, les élèves ne doivent pas avoir de devoirs écrits à faire à la maison. Le travail en dehors de la classe doit se limiter « à des leçons à apprendre et à un travail oral. »

Les devoirs à la maison sont-ils autorisés aujourd’hui ?

Un rapport de 2008 préconise de clarifier la situation. En effet, comme l’écrivent les rapporteurs, la circulaire de 1994 a continué à interdire les devoirs à la maison « au motif qu’il existait, sur le temps scolaire, un temps réservé aux études dirigées et aux devoirs (…) Or ce temps a complètement disparu en 2008. Il apparaît urgent de préciser la nature exacte de ce qui est interdit et de ce qui ne l’est pas hors du temps de classe ».

D’ailleurs, selon le rapport, les devoirs à la maison restent une pratique assez généralisée et acceptée par les parents, les élèves et les professeurs. Notons que cela concerne essentiellement les maths et le français.

Quelques années plus tard, la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République précise dans l’une de ces annexes que les devoirs écrits à la maison sont formellement interdits pour les élèves d’école primaire. Cela signifie qu’un élève qui n’a pas fait son exercice ne peut pas avoir un 0 ni avoir une punition. En revanche, rien n’interdit un professeur de donner des leçons à apprendre chez soi ou de faire à la maison un travail oral, comme une recherche ou une lecture.

Et cette loi est le dernier texte qui parle du travail à faire en dehors du temps scolaire. Pour cette année scolaire 2021-2022, il faut donc s’y fier. En revanche, au collège et au lycée, les devoirs à la maison sont bel et bien autorisés.