Passées À venir

Fournitures scolaires : Le coût de la rentrée 2019-2020 stagne

Globalement, le coût de la rentrée scolaire 2019-2020 n’augmentera pas pour les foyers français, même si le collège est plus coûteux. Explications.
Sommaire

Chaque année, la rentrée scolaire engendre des frais pour les foyers français. Selon une enquête menée par la CSF (Confédération syndicale des familles), le coût de la rentrée scolaire 2019-2020 serait globalement stagnant.

Fournitures scolaires : Le coût de la rentrée 2019-2020 stagne


Les rentrées en CP et lycée moins chères

D’après les 114 foyers interrogés par les enquêteurs de la Confédération syndicale des familles, le coût de la scolarité augmenterait de 0,17 % par rapport à 2018. Afin de connaître le montant de la rentrée scolaire, la CSF s’appuie sur les frais des fournitures scolaires, les livres, les équipements sportifs nécessaires, ainsi que les frais annexes (assurance scolaire, coopérative…).

Le coût de la rentrée scolaire pour un enfant entrant au CP en 2019-2020 s’élèverait à 159 euros en moyenne, contre 165 euros en 2018-2019. Pour un élève intégrant une seconde générale, les frais s’élèvent à 389 euros contre 395 euros pour une rentrée en seconde sanitaire et sociale. La baisse engendrée pour les rentrées des CP et les secondes avoisine les 4 %.

La rentrée au collège plus coûteuse

Pour les collégiens en revanche, la rentrée coûte plus cher, avec environ 361 euros à débourser pour un enfant entrant en sixième (soit + 5,6 %). Ce sont essentiellement les livres scolaires et le rachat d’un matériel spécifique, jusque-là non nécessaire en primaire, qui occasionnent un surcoût.

Le budget du mois de septembre grandement impacté

Prenons le cas d’un couple avec deux enfants. Les parents perçoivent un salaire ouvrier et un SMIC. L’un des enfants entre en quatrième et l’autre en seconde. La rentrée scolaire grignotera 20 % de leur budget mensuel sur le mois de septembre.

Pour un parent seul, percevant le RSA et ayant 3 enfants dont les rentrées se feront en CM2, 4e et seconde, le budget mensuel sera amputé de 42 %.



Les solutions demandées par la CSF

Afin de soulager les foyers les plus démunis, la CSF demande que la TVA sur les fournitures scolaires soit réduite. Cela permettrait une économie variable entre 10 et 23 euros par enfant d’après les calculs de la Confédération.

L’ARS (Allocation de rentrée scolaire) a été réévaluée de 0,3 % cette année. Toutefois, pour la CSF, le montant mériterait encore d’être majoré pour aider les parents aux revenus modestes à acheter le nécessaire pour leurs enfants.

Pour rappel, l’ARS a été versée ce 20 août aux parents bénéficiaires. Les montants actuels s’élèvent à 368,84 euros pour les enfants de 6 à 10 ans, 389,19 euros pour les 11-14 ans et 402,67 pour les 15-18 ans.