Passées À venir

Immatriculation : Les conducteurs pourront conserver leurs anciennes plaques après 2020

Changement de cap, les conducteurs peuvent finalement conserver leurs anciennes plaques d’immatriculation. Décryptage.
Sommaire

L’échéance annoncée pour changer les plaques d’immatriculation est finalement levée. Les Français peuvent conserver leurs anciennes plaques sur le modèle trois chiffres, trois lettres, deux chiffres (ex : 123 -XYZ-01). Un décret publié le 11 décembre annule l’obligation de les changer avant le 31 décembre 2020.

Immatriculation : Les conducteurs pourront conserver leurs anciennes plaques après 2020


Quels sont les véhicules concernés ?

Décidée en 2008 et applicable dès 2009, la nouvelle réglementation pour les plaques d’immatriculation obligeait tous les conducteurs à immatriculer leur véhicule sur le nouveau modèle, à savoir deux lettres, trois chiffres et deux lettres (ex : AB-123-CD). Le gouvernement avait fixé une date butoir au 31 décembre 2020. Mais selon le site Caradisiac, l’échéance a été levée et l’obligation de changer son immatriculation annulée.

Les propriétaires de véhicules roulant encore avec l’ancienne immatriculation n’auront donc aucune démarche à réaliser. Cela concerne essentiellement les vieilles voitures, ainsi que les modèles de collection. En effet, selon l’Organisme Technique Central, l’âge moyen du parc automobile en France est de 12 ans. La majorité des véhicules circulant sur les routes sont donc déjà passés sur le nouveau modèle d’immatriculation.

Pourquoi le gouvernement fait-il machine arrière ?

Selon Caradisiac, il semblerait que ce soit une question de praticité. En effet, la demande de changement de plaques d’immatriculation doit être opérée par l’ANTS (Agence nationale des titres sécurisés). Mais la demande est tellement importante que l’agence ne peut y répondre dans des délais raisonnables.

Depuis la fermeture des guichets de la préfecture, ce type de démarche s’opère désormais directement en ligne. Ainsi, la charge de travail est croissante du côté de l’ANTS, même si des solutions numériques ont été mises à disposition dans les préfectures et sous-préfectures.

D’autre part, le gouvernement souhaite éviter des frais supplémentaires aux automobilistes. Refaire une carte grise n’est pas gratuit, le coût est variable en fonction de la zone géographique et du type de véhicule.

Et pour ceux qui effectuent des démarches sur leur carte grise ?

Les automobilistes qui entament des démarches tant pour modifier une adresse que pour notifier un changement de propriétaire se verront automatiquement basculés sur le nouveau modèle d’immatriculation. En effet, dans ce cas, le changement est obligatoire.