Passées À venir

Pension de retraite : à quelles augmentations s'attendre pour 2023 ?

En 2023, quelle sera l’augmentation des pensions des retraite ? Entre pension de base et retraite complémentaire, voici les hausses que l’on connaît déjà.
Sommaire

Une augmentation de 1,1 % des pensions de base en janvier, suivie d’une autre revalorisation de 4 % en juillet, ou encore une hausse de 5,12 % en novembre pour les salariés relevant du régime complémentaire Agirc-Arrco. Au cours de l’année 2022, les retraités ont vu le montant de leur pension grimper. À quoi doivent-ils s’attendre pour 2023 ? On fait le point.

Pension de retraite : à quelles augmentations s’attendre pour 2023 ?

Les pensions de retraite base vont augmenter de 0,8 %

Comme chaque année, les pensions de retraite de base augmentent au mois de janvier. Dans les faits, cette revalorisation est calculée en fonction de la moyenne annuelle de l’inflation hors tabac pour les mois de novembre 2021 à octobre 2022 en comparaison à celles des 12 mois précédents.

Toutefois, l’article 9 de la loi de pouvoir d’achat parue le 17 août 2022 au Journal officiel précise que l’augmentation de 4 % des pensions de base voulue par le gouvernement avec un effet rétroactif au 1er juillet 2022 doit être déduite de ce calcul.

Résultat : les pensions vont grimper de 0,8 % à partir de janvier 2023. Attention toutefois, les versements se font à terme échu, c’est-à-dire le mois qui suit celui pour lequel la pension est due. Autrement dit, les retraités verront leurs pensions de base grimper à compter de début février.

Qui est concerné par cette revalorisation des pensions de base ?

Quelque 14 millions de retraités sont concernés par cette augmentation de 0,8 %. Pour être précis, leur pension doit être versée par la CNAV (caisse nationale d’assurance vieillesse), le SRE (service des retraites de l’État), la CNRACL (caisse nationale des agents des collectivités locales) ou la CNAVPL (caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales).

De même, les personnes qui touchent une pension de réversion, l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ou l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) verront leur pension ou leur allocation grimper de 0,8 %.

Combien les retraités vont-ils toucher en plus en 2023 ?

Un retraité qui perçoit à l’heure actuelle une pension de retraite de base de 1 000 € par mois touchera à partir de février 2023 une pension de 1 008 €. Si la pension s’élève à 1 200 €, ce sera alors une hausse de 9,60 € par mois, soit 1 209,60 €. Autre exemple : ce sera une augmentation de 16 € mensuels pour un retraité qui perçoit une pension de base de 2 000 €.

PENSION DE RETRAITE DE BASE
Pension de retraite de décembre 2022, versée en janvier 2023Pension de retraite de janvier 2023, versée en février 2023
700 €705,60 €
800 €806,40 €
900 €907,20 €
1 000 €1 008 €
1100 €1 108,80 €
1 200 €1 209,60 €
1 300 €
1 310,40 €
1 400 €1 411,20 €
1 500 €1 512 €
1 600 €1 612,80 €
1 700 €1 713,60 €
1 800 €1 814,40 €
1 900 €1 915,20 €
2 000 €2 016 €


Quelles augmentations pour les retraites complémentaires en 2023 ?

À la différence des pensions de retraite de base dont les revalorisations sont décidées par le gouvernement, chaque caisse de retraite complémentaire va établir son propre niveau d’augmentation.

Ainsi, la CARPV (caisse autonome de retraite et de prévoyance des vétérinaires) a annoncé une hausse des pensions de 4,5 %. Les pharmaciens à la retraite seront quant à eux augmentés de 4,6 % et les anciens libéraux rattachés à la CIPAV (caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse des professions libérales) de 5,3 %. Pour les sages-femmes et les chirurgiens-dentistes, la hausse sera de 6,90 % sur la partie forfaitaire et de 1,41 % sur la partie proportionnelle aux revenus. En revanche, les médecins libéraux ne verront pas leur pension grimper, la CARMF (caisse autonome de retraite des médecins de France) ayant décidé de les geler.

Concernant les notaires, la section C sera revalorisée de 5,24 % et la section B de 3,05 %, alors que pour les avocats, ce sera une hausse de 2 %. Enfin, les 13 millions d’anciens salariés du privé et dont la pension est versée par l’Agirc-Arrco devront attendre le mois de novembre 2023 pour espérer une augmentation de leur retraite complémentaire.

Bon à savoir : l’Ircantec (institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques), la Cavec (caisse d’assurance vieillesse pour les experts-comptables) et la Carpimko (caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptiste) n’ont pour le moment pas communiqué sur une possible revalorisation des pensions complémentaires pour 2023.

 

Redacteur
Olivier

D’un naturel curieux, aimant écrire et féru d’actualité, je me suis rapidement orienté vers la rédaction web. Après un détour par la PQR (presse quotidienne régionale), me voici désormais sur démarches administratives, avec toujours la même envie : celle de vous informer le mieux possible.