Passées À venir

Que savez-vous du selfie ?

Véritable phénomène, le selfie avec téléphone mobile tel qu’on le connait aujourd’hui existe depuis une dizaine d’années déjà. Mais que savez-vous réellement de cette pratique ?
Sommaire

Politiciens, influenceurs, star d’Hollywood et surtout illustres inconnus se prennent régulièrement en photos. La pratique s’est tellement banalisée qu’elle possède sa propre appellation depuis 2014 : « selfie ». Voici quelques faits que vous ne connaissez peut-être pas.

Que savez-vous du selfie ?


Brève histoire du « selfie »

Le selfie, que l’on définit comme un autoportrait pris avec un appareil photo ou un smartphone, n’est pas une pratique si récente que ça. En effet, les premiers autoportraits photographiques ne datent pas d’hier.

En 1839, Robert Cornelius, chimiste de profession, fut la première personne à capturer sa propre image à l’aide d’un procédé qui lui permettait de prendre une photo en moins d’une minute. La même année, et probablement avant Cornelius, Hippolyte Bayard aurait trouvé le moyen de se mettre en scène seul devant l’objectif même s’il n’a jamais été reconnu par l’Académie.

Le fameux autoportrait devant le miroir, maintenant devenu un classique chez ceux qui fréquentent les salles de sport, était déjà utilisé par Harold Cazneaux en 1910.

C’est en 2002 qu’un jeune Australien un peu ivre parle pour la première fois de « selfie », terme qui s’est répandu comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux de l’époque. Son usage s’est tellement popularisé que le terme a fait son apparition dans le Petit Larousse Illustré en 2015.

C’est en 2003 que Sony sort le premier téléphone équipé d’une caméra « de face », le Ericsson Z1010, qui était plutôt destiné aux entreprises et dont le but était de faciliter les conversations vidéos et non pas de se prendre en photo soi-même.

Le selfie, un moyen de communication lucratif

D’un point de vue marketing, les marques ont vite réalisé que le selfie allait représenter une véritable opportunité commerciale.

Dans les plus grands coups de pub liés aux selfies, on peut citer Samsung qui a déboursé près de 20 millions de dollars en totalité pour être visible lors des Oscars en 2014. La présentatrice de l’évènement Ellen Degeneres a prêté son téléphone Samsung à Bradley Cooper qui a réalisé un selfie regroupant une dizaine de stars. Celui-ci a été retweeté plus de 3 millions de fois. Ce placement de produit, véritable coup de génie, aurait une valeur commerciale estimée entre 800 millions et 1 milliard d’euros selon des experts en communication.

Ce type de communication est depuis régulièrement utilisé.

À l’ère d’Instagram, plateforme principalement dédiée aux selfies, beaucoup d’influenceurs (stars et illustres inconnus) font des placements de produits en se mettant en scène de la façon la plus « naturelle » possible, avec pour objectif de faire acheter leurs « followers ».

« Des célébrités telles que Kim Kardashian, Beyoncé ou encore Cara Delevingne ont inspiré une génération de femmes à poster des selfies sur des réseaux sociaux comme Instagram ou Facebook », expliquait June Jensen, au magazine Elle. « Le maquillage du teint, des yeux et des lèvres est vital pour obtenir un fini idéal pour une photo. Les marques ont répondu à la demande avec des bases et des fonds de teint estampillés “photo-ready” ou “HD”. »

Le selfie crée désormais les tendances et sert de moyen de communication pour les marques, mais il comporte aussi ses dérives.

Une pratique qui peut être mortelle

Nombreux sont ceux qui réalisent des selfies à des endroits inappropriés comme devant des accidents de la route, à des funérailles, dans des lieux de culte, à Tchernobyl ou à Auschwitz, etc. Si dans la plupart des lieux les photos sont tolérées, les responsables n’hésitent parfois pas à contacter les auteurs de selfies pour leur demander de retirer les photos des réseaux sociaux.

Des personnes meurent chaque année à cause des selfies. Pour certains, la course à la photo la plus sensationnelle n’a plus de limite et des accidents se produisent régulièrement. Des accidents de la route, à cause d’une arme à feu, dus à des animaux dangereux, des chutes depuis des édifices, des falaises, des noyades, etc. Une étude américano-indienne de 2016 révélait qu’entre 2014 et 2016, 127 personnes ont trouvé la mort en se prenant en photo. Le triste record du nombre de morts appartient à l’Inde avec 76 décès au total.