Passées À venir

Êtes-vous plus ou moins payé que les autres salariés français ?

Vous gagnez plus ou moins que la plupart des Français ? Un simulateur permet de répondre à cette question.
Sommaire

Par rapport aux autres salariés français, êtes-vous plus ou moins bien payé ? Pour le savoir, l’Observatoire des inégalités a créé, à partir des données de l’Insee datant de 2019, un simulateur en ligne.

Êtes-vous plus ou moins payé que les autres salariés français ?

La moitié des salariés du privé perçoivent moins de 1 950 euros

Pour l’utiliser, c’est très simple : il suffit de renseigner son salaire mensuel net, avant le prélèvement à la source. Par ailleurs, si vous travaillez à mi-temps, vous devez multiplier ce revenu par deux. Pour un deux tiers de temps, ce sera x 1,5 et pour un 80 %, la multiplication sera de 1,25.

Ainsi, cet outil nous rappelle que la moitié des salariés du privé perçoivent moins de 1 950 euros net par mois. Autre information à retenir : 10 % des salariés gagnent, chaque mois, moins de 1 319 euros net, 9 % plus de 4 000 euros et 1 % plus de 9 103 euros.

Toutefois, ces données sont à prendre avec des pincettes. En effet, elles ne concernent que les salariés du privé, alors que selon l’Observatoire des inégalités, les salaires dans le public sont en moyenne supérieurs. De même, l’âge des individus n’est pas renseigné. Notons également qu’il ne faut pas confondre les salaires avec le niveau de vie des personnes qui prend en compte les revenus, la composition de la famille ainsi que les impôts.

Êtes-vous riche ?

Une autre question que vous pouvez vous poser en renseignant votre salaire : êtes-vous riche ?

En février dernier, l’Observatoire des inégalités estimait que les personnes vivant seules deviennent pauvres lorsque leurs revenus (salaires et prestations sociales) sont inférieurs à 800 euros par mois. Entre 800 euros et 1 300 euros, elles sont englobées dans la catégorie des classes populaires et entre 1 300 et 2 300 euros, elles font partie des classes moyennes. Enfin, ces personnes seules sont considérées comme étant aisées si elles perçoivent plus de 2 300 euros et riches si elles touchent plus de 3 200 euros.

Dans le même temps, pour les couples qui n’ont pas d’enfant, le seuil de pauvreté est situé à 1 600 euros et au-delà de 6 300 euros, ils peuvent être considérés comme étant riches.

Enfin, les couples qui ont deux enfants et perçoivent moins de 2 100 euros mensuels sont classés comme pauvres et au-dessus de 8 400 euros, comme riches.