Passées À venir

Études de santé : De nouvelles modalités d'accès à compter de la rentrée 2020

Les nouvelles modalités d'accès aux études de santé viennent d'être précisées par deux décrets et un arrêté publiés au Journal officiel. Quelles sont-elles ?
Sommaire

En France, dès la rentrée 2020, tout lycéen souhaitant intégrer une filière santé (médecine, pharmacie, dentaire, ou sage-femme) aura désormais le choix entre plusieurs parcours universitaires. Cela vient d’être confirmé par une parution au Journal officiel. Décryptage.

Études de santé : De nouvelles modalités d’accès à compter de la rentrée 2020


Mise en application d’une mesure de la loi santé

En 2018, Emmanuel Macron avait mentionné vouloir diversifier les profils des étudiants en santé. Pour ce faire, une première ébauche de ses idées avait été présentée dans la loi santé fin juillet. Ce sont désormais deux décrets et un arrêté qui viennent confirmer les plans du Président de la République sur le sujet. Ils promettent plusieurs parcours pour les jeunes souhaitant accéder aux études de santé, et ce, dès la rentrée 2020.

Dès l’an prochain, 16 millions d’euros seront injectés pour que la mise en place de la réforme puisse être menée à bien, cela en « complément des financements au titre de la loi orientation et réussite des étudiants ».

Pour Orlane François, présidente de la Fage, premier syndicat étudiant, ces sommes ne sont pas suffisantes. Selon elle, la plus grande difficulté réside dans la création de « mineures santé » dans les licences. Elle craint également le manque de places en première année pour les lycéens.

Fin du numerus clausus et du concours QCM

La rentrée 2020 marquera donc la fin de la PACES (Première année commune aux études de santé) et de son concours couperet. Mais ce n’est pas tout : le numerus clausus sera également aboli. Pour rappel, celui-ci limitait le nombre d’étudiants admis en 2e année, laissant de ce fait, des candidats méritants en quête de réorientation professionnelle.

Dans un communiqué du ministère de la Santé, il est mentionné que « toutes les universités mettront en place de nouvelles modalités d’accès aux études de santé après une, deux ou trois années d’études supérieures ». De plus, chaque étudiant pourra désormais présenter sa candidature par 2 fois.

Deux parcours différents pour un même cursus

Chaque lycéen souhaitant intégrer des études de santé aura donc deux choix :

  • Réaliser la licence de son choix (lettres, droit, économie, chimie, etc.), avec une option « accès santé » (L.AS)
  • Opter pour un parcours spécifique « accès santé » (PASS), avec une option dite classique (langues, littérature, droit, etc.)

Dès le 20 décembre 2019, chaque faculté précisera ces différentes voies sur Parcoursup.



Comment s’articulera la sélection ?

La sélection permettant d’accéder aux études de santé dépendra des notes obtenues au cours de la formation, mais aussi sur les « épreuves complémentaires orales ou écrites ».

Les universités pourront, avec les ARS (Agences régionales de santé), définir le nombre de places disponibles en fonction des besoins territoriaux notamment. Elles ne seront donc plus soumises à un quota national.

Afin de diversifier les profils des étudiants en santé, au minimum 30 % des places seront réservées aux personnes qui ont réussi une première année d’étude. Les étudiants ayant validé deux années d’études disposeront du même nombre de places. Enfin, au maximum 50 % des places seront destinées à ceux qui sont issus d’une formation similaire.

Bon à savoir : pour les étudiants en PACES depuis la rentrée 2019, des mesures transitoires — dont le redoublement — seront mises en place pour leur permettre d’accéder à formations en santé.