Passées À venir

Incendie sur le site d'OVH à Strasbourg : des sites inaccessibles

Dans la nuit de mardi à mercredi, un important incendie s’est déclaré dans un bâtiment de l’entreprise OVH, spécialisée dans les serveurs informatiques. Quelles conséquences pour les sites web ?
Sommaire

Une centaine de pompiers ont été mobilisés cette nuit à Strasbourg pour éteindre l’incendie du data center OVHcloud. Or, ce site abrite des serveurs hébergeant les données de nombreuses entreprises. Si le feu est désormais maîtrisé, les dégâts matériels risquent de chambouler sites et services aujourd’hui.

Incendie sur le site d'OVH à Strasbourg : des sites inaccessibles

Un incendie aux conséquences lourdes pour les clients

« OVH héberge les deux tiers de l’Internet français, faisant craindre de lourds dysfonctionnements », a précisé Le Parisien. Un bâtiment sur quatre a été détruit par l’incendie, maintenant « circonscrit » selon la préfecture du Bas-Rhin. Aucune victime n’est à déplorer et aucune pollution toxique n’a été détectée.

Des sites impactés par l’incendie sur le site d'OVH

Ces dégâts matériels, dont l’ampleur est encore inconnue, risquent d’impacter les entreprises qui stockent leurs serveurs chez OVH. La destruction de plusieurs unités (SGB1 et SGB2) est à déplorer, a annoncé OVHcloud.

Plusieurs entreprises ont d’ores et déjà communiqué sur les dysfonctionnements de leurs services. Sites internet, messageries électroniques ou encore applications sont perturbés. Pannes et indisponibilité sont annoncées pour data.gouv.fr, Wilo Design, We Sport, Le Nouveau Détective, Éditions Sciences Humaines et bien d’autres encore.

Le fondateur d’OVHcloud a prévenu ses clients ce matin sur Twitter en leur demandant d’activer les plans de reprise d’activité. Il a également averti que l’activité ne reprendrait pas ce mercredi. OVH redouble actuellement d’efforts pour rétablir les services dans les meilleurs délais.

LE DIRECT

 

Le plan d'action d'OVHcloud

OVHcloud a publié un communiqué précisant son plan d'action pour les semaines à venir. L'objectif est d'assurer la continuité du service pour les clients. Le groupe continuera à transmettre toute nouvelle information, notamment concernant les causes et les conséquences de l'incendie.

Les dates de reprise

Lundi 15 mars, les serveurs des bâtiments SBG1 et SBG4, de même que le réseau, seront relancés. En ce qui concerne les serveurs des bâtiments SBG3, il faudra attendre vendredi 19 mars. Pour y parvenir, les serveurs intacts vont migrer à Roubaix et Gravelines.

En outre, le datacenter de Roubaix et celui de Gravelines disposent de suffisamment de serveurs et infrastructures réseaux pour fournir tous les clients impactés. Et 10 000 nouveaux serveurs seront ajoutés dans les 3 ou 4 prochaines semaines.

Un point sur la situation

Octave Klaba fait le point sur la situation ce début d'après-midi et continue de maintenir une totale transparence sur les évolutions à venir. 

Le communiqué d'OVHcloud

OVHcloud vient de publier un communiqué sur l'incendie du site à Strasbourg. Il précise que "le site ne fait pas l'objet d'une classification seveso".

"Nous sommes actuellement en train d’évaluer l’impact de cet incident et communiquerons dès que possible avec la plus grande transparence sur l’avancée de nos analyses et la mise en œuvre de solutions", stipule également le communiqué.

D'autres sites indisponibles

La liste des sites indisponibles continue de s'allonger :

data.gouv.fr est de retour

Inaccessible ce matin, le site data.gouv.fr est rétabli.

Une partie des contenus est inaccessible sur le site Éditions Tissot

Ville d'Orsay annonce des perturbations sur son site

Des ralentissements sont à prévoir sur le site en raison de l'incendie.

OVHcloud travaille sur les lieux pour relancer l'activité

L'incendie est éteint, mais les annonces de sites indisponibles se multiplient sur Twitter.