Passées À venir

Inscriptions et nouveautés Parcoursup en 2019

Pour la deuxième année consécutive, les élèves de terminale qui veulent poursuivre des études supérieures après le bac devront s’inscrire sur internet via la plateforme Parcoursup. Explications.
Sommaire

Parcoursup, la plateforme d’admissions post-bac via laquelle sont gérées les inscriptions des futurs bacheliers dans les établissements d’études supérieures sera ouverte à partir du mardi 22 janvier pour la rentrée 2019-2020. Quelques modifications ont été apportées au fonctionnement du site suite aux difficultés rencontrées par certains élèves l’année dernière. Un point sur ce qui évolue en 2019.

Inscriptions et nouveautés Parcoursup en 2019


Un calendrier accéléré pour réduire le stress et l’attente de ceux qui postulent

Les élèves de terminale devront formuler leurs 10 vœux entre le 22 janvier et le 15 mars, date à laquelle les vœux ne pourront plus être modifiés. Toutefois, dans le cas où l’élève devrait constituer un dossier pour postuler dans un établissement, il aura jusqu’au 3 avril pour apporter les pièces nécessaires à sa demande et confirmer ses vœux.

Les réponses des établissements sont attendues entre le 15 mai et le 19 juillet pour la phase principale. Cette phase a elle aussi été raccourcie, l’année dernière les établissements avaient jusqu’à aout pour répondre. Les réponses, comme l’année dernière, sont suspendues pendant les épreuves écrites du baccalauréat entre le 17 et le 24 juin. Puis du 25 juin au 14 septembre aura lieu la phase complémentaire pour ceux qui n’ont pas été acceptés là où ils avaient postulé ou qui souhaitent changer d’avis.

Consultez le calendrier 2019 des inscriptions ParcourSup.

Réponses des établissements et délais de réponse raccourcis des candidats

Comme l’année dernière, les établissements peuvent donner une des réponses suivantes : « Oui » pour une acceptation sans condition, « Non » pour un refus, « Oui, si… » est une option choisie par certaines formations universitaires qui souhaitent que l’élève suive un parcours d’accompagnement avant la rentrée. Enfin, « En attente » indique que l’élève sera pris sous réserve du désistement de certains élèves mieux classés devant lui.

Afin de mettre plus de chances de leurs côtés, il est conseillé aux élèves de ne pas postuler uniquement dans des filières au nombre de places limitées pour ne pas se fermer toutes les portes en cas de refus. Autre point important, il existe des quotas dans chaque académie pour accueillir des élèves venant d’autres académies. Postuler au sein de son académie augmente les chances d’être admis.

Du côté des candidats, leur délai de réponse va être raccourci cette année pour tenter d’accélérer l’ensemble du processus. Suite à la première phase de réponses des établissements qui commencera le 15 mai, un candidat admissible aura 5 jours pour accepter ou refuser (J+4). Cette phase passera à 3 jours (J+2) dès le 20 mai. La plateforme est actualisée chaque matin très tôt, il sera donc inutile de se connecter 5 fois par jour en espérant un changement éventuel dans les réponses.

L’affichage du rang du dernier accepté dans la formation en 2018-2019

Une des plus vives critiques émises contre la mise en place du système Parcoursup l’année dernière a été le stress suscité chez les candidats. Le temps de réponse, leur présence sur des listes d’attente qui paraissaient interminables et leur classement systématique même pour les formations universitaires non sélectives.

D’où la réduction des délais de réponses des établissements et des candidats, mais aussi l’affichage sur la plateforme du rang sur liste d’attente du dernier élève pris dans une formation donnée pour donner une idée plus précise à celui qui postule de ses chances d’être intégré.

Enfin, autre nouveauté pour les indécis, un système d’accompagnement sera mis en place pour les aider à trancher. Si un élève n’a pas définitivement accepté l’une des propositions qui lui ont été faites après les écrits du bac, Parcoursup lui proposera un rendez-vous téléphonique ou en personne avec un membre de l’encadrement de son lycée ou un psychologue du CIO (Centre de formation et d’orientation) qui l’accompagnera dans sa prise de décision.