Passées À venir

Un outil pour connaître les conditions de voyage et de séjour au sein des pays de l'Union européenne

Pour que les ressortissants européens puissent organiser au mieux leurs vacances estivales en Europe et éviter toute déconvenue, la Commission européenne a créé un outil qui regroupe toutes les informations essentielles pour se rendre dans un autre pays de l’Union européenne. Le point.
Sommaire

À l’heure où les 27 États membres de l’Union européenne lèvent progressivement les mesures restrictives mises en place pour lutter contre la propagation de Covid-19, de nombreuses craintes subsistent pour les Européens qui souhaitent partir en vacances cet été dans un autre pays de l’UE. En effet, les touristes se posent une multitude de questions sur leurs futures destinations estivales. A-t-on le droit de se rendre dans tel pays ? Y a-t-il une quarantaine obligatoire ? Quelles sont les consignes sanitaires dans les lieux publics ? Est-ce que les hôtels, les bars et les restaurants sont ouverts ? Afin d’aider au mieux les touristes soucieux de leur santé et de celle de leur proche, la Commission européenne a décidé de lancer, lundi 15 juin 2020, un site internet et une application pour connaître précisément les conditions de voyage et de séjour dans chacun des pays membres de l’UE. Faisons le point ensemble sur cet outil numérique indispensable pour passer des vacances d’été en toute sécurité.

Un outil pour connaître les conditions de voyage et de séjour au sein des pays de l'Union européenne


La Commission européenne relance la circulation dans l’espace Schengen

Depuis la réouverture des frontières de la majorité des pays de l’espace Schengen le 15 juin, les Européens peuvent à nouveau voyager d’un pays à l’autre. Après trois mois de confinement et d’isolement, ils ont enfin le droit de quitter leur territoire national pour partir en vacances ou en week-end, retrouver leur famille ou leurs amis.

Ce retour à la liberté de voyager au sein de l’Union européenne s’explique principalement par le recul de la pandémie de coronavirus et les différents plans de déconfinement mis en place par les États membres de l’espace Schengen.

Une réouverture des frontières et des mesures de restriction propres à chaque pays de l’Union européenne

Cette réouverture des frontières est importante, voire cruciale pour l’économie de certains pays qui vivent essentiellement du tourisme. Mais, la protection de la santé publique reste une priorité pour tous les gouvernements. C’est pourquoi chaque État agit différemment vis-à-vis de la réouverture de ses frontières et suit sa propre logique sanitaire.

D’une part, il y a des pays comme la Grèce, les pays baltes (l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie) et d’autres pays de l’Europe centrale et orientale qui maintiennent des restrictions (présentation d’un test récent ou quarantaine obligatoire, interdiction d’entrer sur le territoire) pour tous les voyageurs en provenance d’une région où le taux d’infection est jugé encore trop élevé. La liste des pays considérés comme « douteux » diffère en fonction des États, mais on y retrouve systématiquement le Royaume-Uni, la Suède et la Belgique.

D’autre part, il y a des États membres qui ont décidé d’ouvrir leurs frontières européennes plus tardivement, c’est le cas par exemple de l’Espagne qui ne les rouvrira qu’à partir du 21 juin ou du Portugal qui ne le fera pas avant le 1er juillet.

Au vu du climat anxiogène actuel et du traumatisme créé par cette crise sanitaire sans précédent, la réouverture des frontières intérieures est un véritable casse-tête pour la Commission européenne. Et son prochain objectif s’annonce encore plus complexe, car il s’agit de la réouverture progressive des frontières extérieures.

Un outil numérique indispensable pour partir sereinement en vacances dans un autre pays de l’Union européenne

Face aux nombreuses inquiétudes de ses ressortissants pressés de voyager et de se changer les idées, la Commission européenne a souhaité leur venir en aide en lançant un outil numérique « Re-Open EU ».

Disponible en 24 langues et mise à jour régulièrement, cette plateforme permet aux touristes européens, désireux de partir cet été dans un autre pays de l’UE, de connaître précisément les conditions de voyage et de séjour dans le pays qu’ils souhaitent visiter.

Pour planifier vos vacances estivales en toute sérénité, rien de plus simple : il suffit de se rendre sur le site reopen.europa.eu/fr, de sélectionner le pays de votre choix dans le menu déroulant et de cliquer sur « Allons-y ! ». Vous accédez alors à des informations précieuses grâce aux 4 onglets qui apparaissent sur la droite de votre écran :

  • L’onglet « Informations » permet d’avoir des informations générales sur la situation épidémiologique du pays au niveau national et régional.
  • L’onglet « Voyages » permet de savoir si vous pouvez circuler librement dans le pays ou transiter par ce pays et de connaître les moyens de transport autorisés pour y entrer (voiture/moto/camping-car, train, autobus ou autocar, bateau, avion).
  • L’onglet « Services » permet de se renseigner sur l’ouverture des hébergements touristiques (hôtels, maisons d’hôtes, campings...), des restaurants, des bars et cafés, des commerces non essentiels (à l’exclusion, des médicaments et de l’alimentation), des plages et zones touristiques, des musées et sites patrimoniaux, la disponibilité des services de soin à la personne et l’accessibilité aux lieux de culte.
  • L’onglet « Santé et sécurité » permet de connaître les restrictions imposées par les autorités de ce pays (quarantaine obligatoire ou présentation d’un certificat médical pour justifier d’un test négatif) et les consignes sanitaires en vigueur dans les lieux publics ou les transports en commun (port du masque, distanciation physique...).

Le commissaire européen Thierry Breton a expliqué que l’objectif principal de « Re-Open EU » est de centraliser « l’ensemble des bonnes pratiques de manière à ce que si vous voulez vous déplacer au sein de l’UE, vous sachiez comment faire pour aller d’un point à un autre et ce que vous trouverez à l’arrivée, y compris en termes de précaution ».