Passées À venir

Erreurs sur le relevé de carrière : comment les corriger ?

Avant de liquider vos droits à la retraite, assurez-vous que toute erreur ait été corrigée. Selon la Cour des comptes, les données manquantes, inexactes ou mal exploitées étaient à l’origine de près de 60 % des erreurs affectant les droits liquidés en 2017.
Sommaire

Pour gérer toutes les informations relatives à votre retraite, rendez-vous sur le portail Info retraite. Ce service vous permet de transmettre votre demande de retraite, mais également de corriger toute erreur sur votre relevé de carrière.

Erreurs sur le relevé de carrière&nobreak&: comment les corriger&nobreak&?



Comment fonctionne le site Info retraite ?

À partir de votre compte personnel Info retraite, vous pouvez consulter le panorama de vos droits à la retraite, composé à partir de tous vos trimestres cotisés et revenus perçus, quel que soit votre régime de cotisation.

Aperçu de votre carrière

Afin de vérifier les données, vous pouvez télécharger votre relevé de carrière dans la rubrique « Mon relevé de carrière ». Si vous souhaitez simplement un aperçu, l’option « Voir ma carrière » vous présente une frise chronologique. Les éventuelles anomalies sont signalées de manière automatique par une pastille orange (par exemple, un « trou » dans votre carrière).

Une erreur ?

Soyez vigilant : d’après la Cour des comptes, 12 % des pensions de retraite versées en 2017 comportaient des erreurs ayant des conséquences financières pour le titulaire.

Si des corrections s’avèrent nécessaires, reportez-vous au service « Corriger mon relevé de carrière ». Accessible dès vos 55 ans, ce service vous permet de déposer des demandes de correction auprès du régime pertinent.

La démarche est très simple. Ni courrier, ni mail : il vous suffit de télécharger les pièces justificatives nécessaires, directement sur le portail.

Comment repérer les erreurs sur votre relevé de carrière ?

Chaque année d’activité ouvre droit à 4 trimestres maximum. La validation d’un trimestre dépend de sa rémunération. Révisez scrupuleusement votre relevé de carrière afin de vous assurer que tous vos trimestres y figurent.

Salariés du secteur privé

Si vous êtes salarié du secteur privé, vous bénéficiez peut-être d’un régime de retraite complémentaire, tel que :

  • l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) ;
  • l’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres).

Assurez-vous que votre retraite complémentaire ait été correctement répertoriée.

Les anomalies les plus fréquentes

Il est fréquent que les points ci-dessous passent à la trappe. Alors, pour ne rien oublier, ressortez vos dossiers.

  • Les petits boulots de début de carrière : entre 18 et 20 ans, nombreux sont ceux à enchaîner les petits emplois temporaires ou saisonniers. Selon leur rémunération, ils sont susceptibles de vous faire gagner des trimestres.
  • Le chômage : chaque période de chômage de 50 jours valide un trimestre.
  • Les trimestres pour enfant : pour chaque enfant, 4 trimestres sont acquis au titre de la naissance, et 4 au titre de l’éducation. Si les trimestres de naissance sont automatiquement acquis à la mère, les trimestres d’éducation peuvent être répartis entre les deux parents sur demande auprès de la Caisse nationale d’assurance vieillesse. N’étant définitivement acquis qu’à liquidation de votre retraite, ces 8 trimestres n’apparaissent pas d’emblée dans votre relevé.
  • Le service militaire : 90 jours de service militaire vous rapportent un trimestre. Les trimestres acquis au titre du service militaire peuvent être pris en compte pour votre retraite anticipée (dans la limite maximum de 4 trimestres).