Passées À venir

Aide exceptionnelle de 200 € pour les étudiants : Conditions, demande et versement

Boursiers ou non, les étudiants précaires dont la situation financière s’est aggravée en raison du confinement auront le droit de bénéficier d’une aide financière de 200 €. Quelles sont les conditions à remplir ? Comment en faire la demande ? Et à quelle date sera-t-elle versée ?
Sommaire

En raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, un grand nombre d’étudiants ont perdu leur emploi ou leur stage rémunéré. En conséquence, 800 000 jeunes de moins de 25 ans se retrouvent dans une situation de grande précarité. Face à cette détresse financière, le gouvernement a décidé de les soutenir en leur versant une aide exceptionnelle de 200 euros au mois de juin. Cependant, il est nécessaire de remplir certaines conditions pour avoir le droit de bénéficier de ce petit coup de pouce financier de l’État. Faisons le point ensemble sur ce dispositif de solidarité.

Aide exceptionnelle de 200 € pour les étudiants : Conditions, demande et versement


Qui est concerné par l’aide exceptionnelle de 200 € ?

L’État français a bien pris conscience que la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus a eu un impact sur différents aspects de la vie étudiante. En effet, lors de son l’allocution devant le Sénat le 4 mai dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, a déclaré que : « En raison du confinement, les restaurants universitaires ont fermé, et beaucoup de jeunes ont perdu les emplois dont ils ont besoin pour vivre et payer leur loyer. Certains jeunes se sont retrouvés dans une situation que je sais dramatique ».

Afin de soutenir ces jeunes en situation de précarité et les aider à surmonter cette période particulièrement difficile, le gouvernement a décidé de leur accorder un coup de pouce financier à hauteur de 200 €. Bien que cette somme soit jugée insuffisante par la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes), elle sera versée sur les comptes bancaires de 800 000 jeunes âgés de moins de 25 ans, jugés « précaires ou modestes », et ce, dès le mois de juin.

Attention, il est important de préciser que ce dispositif de solidarité ne concerne pas tous les étudiants. Effectivement, le gouvernement a défini exactement 3 catégories de bénéficiaires :

  • Les étudiants qui ont perdu leur emploi ou leur stage rémunéré à cause de la pandémie de Covid-19.
  • Les étudiants venus d’outre-mer qui ont été contraints de rester en métropole et n’ont pas pu rentrer chez eux en raison des mesures de confinement. Attention, pour ces étudiants les conditions et les démarches à effectuer sont différentes.
  • Les jeunes non-étudiants de moins de 25 en situation de précarité qui touchent des APL. Ces derniers n’ont aucune démarche à réaliser.

Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de cette aide ?

Pour avoir le droit à cette aide financière de 200 €, les étudiants doivent obligatoirement remplir plusieurs conditions :

  • Être inscrit en formation initiale, soit dans un établissement d’enseignement supérieur français, soit en BTS (Brevet de technicien supérieur). Ce qui implique que si vous êtes apprenti ou alternant en contrat de professionnalisation, vous n’avez pas le droit de bénéficier de ce dispositif de solidarité.
  • Justifier d’une activité salariée depuis au moins le 1er janvier 2020 et d’une durée minimum de 8 heures par semaine (soit une moyenne de 32 heures par mois). Si vous êtes en dessous de ce seuil, vous ne pouvez pas percevoir cette aide.
  • Justifier d’un stage gratifié de 2 mois ou plus qui a débuté ou devait débuter au plus tard le 1er juin 2020. Par ailleurs, ce stage doit être obligatoire dans votre cursus.
  • Justifier que votre perte de job étudiant ou l’interruption de votre stage a bien été la conséquence des mesures de confinement.
  • Justifier que votre baisse de revenus ne pouvait pas être prise en charge par un autre dispositif de solidarité déjà mis en place par l’État, comme par exemple les mesures liées à l’activité partielle.

Quelles sont les démarches à effectuer pour demander l’aide de 200 € ?

Depuis le mardi 12 mai, les étudiants en situation de précarité peuvent demander l’aide exceptionnelle de 200 euros sur la plateforme MesServices.etudiant.gouv.fr. En temps normal, ce site est dédié aux demandes de bourse sur critères sociaux et de logement auprès du CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires).

Pour compléter votre dossier de demande, vous devez fournir les documents suivants :

  • Un justificatif de votre statut étudiant à jour : soit une carte d’étudiant, soit un certificat de scolarité.
  • Un RIB (Relevé d’identité bancaire) à votre nom pour le virement bancaire.
  • Votre contrat de travail depuis au moins le 1er janvier 2020, ou votre convention de stage ayant débuté ou devant débuter le 1er juin 2020 au plus tard.
  • Une attestation de votre employeur qui justifie de l’interruption ou de la suspension de votre contrat de travail ou de votre stage en amont du 1er juin. Un formulaire est à votre disposition sur le site. Il suffit de le télécharger et le faire remplir par votre employeur.

En plus de ces documents, il faudra attester sur l’honneur que vous êtes actuellement confronté à de graves difficultés financières et que vous ne pouvez pas bénéficier de l’aide de votre entourage.

En charge de l’instruction de la demande d’aide, le CROUS peut éventuellement vous demander des pièces justificatives complémentaires.

Dans le cas où vous exerciez une activité en tant qu’auto-entrepreneur, vous avez la possibilité de demander à bénéficier du fonds de solidarité sur le site internet des impôts.



Quand sera-t-elle versée ?

Il faut savoir que l’aide sera versée en une seule fois au mois de juin et n’est pas renouvelable. Les étudiants la percevront au début du mois de juin. Ce sera le CROUS qui sera chargé de notifier la décision d’attribution.

Il est important de préciser que cette aide de 200 € ne peut pas être cumulée avec l’aide aux auto-entrepreneurs ou le chômage partiel. En revanche, vous pouvez la cumuler avec les aides spécifiques ponctuelles et annuelles des CROUS, la bourse sur critères sociaux, ainsi que les éventuelles aides proposées par les établissements d’enseignement supérieur.

Concernant les jeunes non-étudiants de moins de 25 ans en situation de précarité qui touchent les APL, ils recevront cette aide financière à la mi-juin. Contrairement aux étudiants, il n’y a aucune démarche en ligne à effectuer. En effet, le versement sera effectué automatiquement par la CAF (Caisse d’allocations familiales). Les modalités n’ont pas encore été précisées.

Si vous avez la moindre difficulté à effectuer votre demande ou si la procédure décrite ci-dessus ne correspond pas réellement à votre situation, n’hésitez pas à contacter le CROUS via le formulaire de contact disponible sur le site.