Passées À venir

Bonus covoiturage : comment va fonctionner cette nouvelle prime ?

Afin d’encourager les Français à faire du covoiturage, le gouvernement va proposer une aide financière. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce coup de pouce.
Sommaire

Après la création du forfait mobilité durable qui permet aux employeurs de prendre en charge jusqu’à 600 € par an de frais de covoiturage de leur salarié, le gouvernement veut inciter de nouveaux Français à utiliser ce mode de déplacement. Pour ce faire, l’exécutif va créer à partir du 1er janvier 2023 une nouvelle aide financière : le bonus covoiturage. Rappelons que cette mesure fait partie du plan de sobriété énergétique.

Bonus covoiturage : comment va fonctionner cette nouvelle prime ?

Bonus covoiturage : une aide financière autour de 100 €

À l’heure actuelle, seules les grandes lignes du bonus covoiturage ont été présentées. Ainsi, le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, a annoncé sur LCI ce vendredi 7 octobre que le montant de cette aide financière serait aux alentours de 100 €. « C’est un ordre de grandeur », a-t-il précisé. Le montant définitif sera arrêté d’ici la fin de l’année.

Par ailleurs, ce coup de pouce sera versé en deux fois. Une partie de cette aide sera attribuée lors de l’inscription sur un site de covoiturage (Blablacar, Mobicoop, Laroueverte, Karos, etc.). Puis, après un certain nombre de trajets, le complément sera attribué. Le but est de « vérifier que ce n’est pas une inscription artificielle, mais que (le covoiturage) est vraiment un usage », a indiqué Clément Beaune.

Comment sera financé ce coup de pouce ?

Ce bonus covoiturage sera financé par le système des certificats d’économies d’énergie (CEE). Dans les faits, des entreprises qui polluent le plus achètent des certificats à des entreprises plus vertueuses.

Puis cet argent est utilisé pour financer divers aides, comme par exemple pour effectuer des travaux d’isolation des murs, de remplacement de chaudière ou à partir du 1er janvier 2023 en cas d’inscription à un site de covoiturage. Autrement dit, ce n’est pas l’État qui finance ce nouveau coup de pouce.

Un fonds vert va aussi voir le jour en 2023

Par ailleurs, un fonds vert va être créé en 2023. Il permettra de financer les projets portés par les collectivités notamment en matière de covoiturage. Pour être précis, ce soutien financier sera de 1,5 milliard d’euros.

Pour rappel, l’objectif du gouvernement est de passer de 1,1 passager par voiture à l’heure actuelle à 1,8 passager d’ici 2030.


 

Redacteur
Olivier

D’un naturel curieux, aimant écrire et féru d’actualité, je me suis rapidement orienté vers la rédaction web. Après un détour par la PQR (presse quotidienne régionale), me voici désormais sur démarches administratives, avec toujours la même envie : celle de vous informer le mieux possible.