Passées À venir

Comment observer l'éclipse solaire ce jeudi 10 juin ?

Ce jeudi 10 juin, une éclipse solaire, et plus précisément annulaire, aura lieu. Définition, horaires, précautions… Faisons le point sur ce phénomène suivi par des millions de personnes.
Sommaire

Plus que quelques jours à attendre pour tenter d’observer la prochaine éclipse de Soleil. Malheureusement, tout le monde n’aura pas la chance de l’apercevoir. En effet, il s’agit d’une éclipse partielle. Où l’observer ? À quelle heure ? Comment la contempler en sécurité ?

Comment observer l'éclipse solaire ce jeudi 10 juin&nobreak&?

Qu’est-ce qu’une éclipse annulaire ?

Une éclipse annulaire se produit lorsque la Lune se retrouve entre la Terre et le Soleil occultant ce dernier. Toutefois, le diamètre du Soleil étant plus important que celui de la Lune, un anneau lumineux continue d’apparaître autour du disque lunaire.

Il est possible d’observer 4 types d’éclipses solaires :

  • l’éclipse partielle : elle apparaît quand la Lune ne masque pas entièrement le Soleil, c’est-à-dire lorsque la Lune et le Soleil ne sont pas parfaitement alignés avec la Terre. De fait, l’éclipse annulaire est une forme d’éclipse partielle ;
  • l’éclipse hybride : il s’agit d’une éclipse particulière. En effet, elle prend la forme soit d’une éclipse annulaire, soit d’une éclipse totale en fonction du lieu d’observation ;
  • l’éclipse totale : dans ce cas, le Soleil est complètement masqué par la Lune ;
  • l’éclipse annulaire.

Où observer l’éclipse solaire ce jeudi 10 juin ?

L’éclipse annulaire qui aura lieu ce jeudi 10 juin est la première éclipse de Soleil de l’année. Elle va parcourir la Terre du nord du Canada au nord de la Russie, en passant par le Groenland et le pôle Nord. La France ne se situe pas dans la bande de centralité de l’éclipse, ce qui signifie qu’elle sera difficilement observable. En Europe, comme en Amérique du Nord, seule une phase partielle pourra être contemplée.

À Paris, les habitants devront lever les yeux entre 11h13 et 13h15, en sachant que le maximum est prévu à 12h12. Selon l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE), « la meilleure zone de visibilité se situera au nord-ouest de la France : le degré d’obscuration atteindra 16,8  % à Brest et 15,9 % à Lille. Par contre, à Perpignan, le disque lunaire ne couvrira que 3,4  % du disque solaire ». À Paris, la Lune cachera 13 % du Soleil au maximum de l’éclipse.

Évidemment, les observateurs doivent également compter sur une météo favorable pour profiter pleinement du spectacle. Les moins chanceux pourront toujours la regarder dès 11 heures sur la chaîne YouTube de l’Observatoire de Paris.

Quelles sont les précautions à prendre pour observer l’éclipse ?

Une éclipse ne doit pas être observée à l’œil nu afin d’éviter tout risque de brûlures de la rétine. Pour la contempler, il faut se munir de lunettes de protection. Ces dernières doivent être conformes à la directive européenne 89/686/CEE et porter le marquage CE. L’Observatoire de Paris rappelle également qu’il est important d’opter pour une paire récente, datant de moins d’un an. Car la capacité de filtration s’estompe avec le temps.

La prochaine éclipse solaire totale traversera l’Antarctique le 4 décembre 2021. Néanmoins, ce phénomène rare ne sera pas visible en France. Il faudra patienter jusqu’au 3 septembre 2081 pour espérer en observer une.