Passées À venir

Les laits hypoallergéniques pour bébé sont-ils efficaces ?

Les laits hypoallergéniques infantiles sont censés protéger les bébés contre les allergies. Mais une étude vient de prouver leur inefficacité. Explications.
Sommaire

L’INRA et l’INSERM ont mené une recherche sur les laits infantiles hypoallergéniques. D’après leurs travaux, ces préparations spécifiques ne diminueraient pas le risque d’allergies et seraient donc inefficaces. Des études cliniques sont à mener afin de confirmer ce rapport d’études.

Les laits hypoallergéniques pour bébé sont-ils efficaces ?


Un potentiel hypoallergénique douteux

Pour les nourrissons ne pouvant être exclusivement allaités au sein et ayant été diagnostiqués « à risque de développer des allergies », il est recommandé de les nourrir à base de préparations infantiles hypoallergéniques. Ces laits sont censés éviter le terrain allergique des bébés lorsque ceux-ci grandissent, mais ils s’avèrent inefficaces.

Par le biais de l’étude ELFE (Étude longitudinale française depuis l’Enfance), la première étude épidémiologique nationale, une équipe de travail a pu mettre en évidence que les laits infantiles dits hypoallergéniques n’avaient pas réellement d’effets sur le terrain potentiellement allergique des enfants.

Pas moins de 15 000 enfants ont été suivis durant 2 ans. Il s’agit de la plus grande étude jamais menée sur le sujet en France. Le but était de comprendre le lien entre l’environnement de l’enfant et son développement (santé, socialisation, scolarité, alimentation, etc.). C’est en abordant la relation entre ce type d’alimentation et les manifestations allergiques comme l’eczéma, certaines maladies respiratoires (sifflements, asthme, etc.) et les allergies alimentaires que l’équipe de travail a pu en arriver à ces conclusions.

Publiés dans la revue Pediatric Allergy and Immunology, les résultats de l’étude nécessitent donc la réalisation d’études cliniques pour définir la véracité des conclusions sur le terrain.

Les laits infantiles hypoallergéniques pourraient causer des allergies

Les protéines des laits infantiles hypoallergéniques sont fragmentées en petits morceaux (hydrolysées). C’est cela qui protège l’enfant de potentielles allergies. Dès lors qu’un parent ou un membre de la fratrie possède un terrain allergique, et que la maman ne peut allaiter le bébé, les spécialistes de santé préconisent une alimentation à base de ce type de lait de synthèse.

Parmi les 15 000 enfants suivis, 5 % d’entre eux consommaient des préparations infantiles hypoallergéniques dès l’âge de 2 mois. La moitié n’avait pourtant aucun antécédent allergique familial, justifiant ce type d’alimentation. L’étude révèle que les sujets « sains » consommant ce type de laits, déclaraient quelques années plus tard des risques de sifflements respiratoires et d’allergies alimentaires plus élevés.

Jusqu’alors, très peu de données pouvaient prouver l’efficacité de ces laits sur la prévention des allergies. À ce titre, les sociétés américaines et suisses de pédiatrie ne recommandent plus ce type d’alimentation pour les nourrissons.

Des études cliniques pour confirmer les suspicions

Parce qu’il s’agit de résultats épidémiologiques, des études cliniques doivent malgré tout venir confirmer la relation entre les laits infantiles hypoallergéniques et le risque de terrain allergique accru chez l’enfant. En effet, l’étude montre un lien entre les laits infantiles hypoallergéniques et le terrain allergique, mais la causalité n’est pas tout à fait démontrée.

Toutefois, l’étude ELFE est assez sérieuse pour demander la mise en place d’un nouveau règlement européen dès 2021. Celui-ci imposera que des études cliniques sur chacune de ces préparations infantiles soient réalisées, cela afin de ne pas induire le consommateur en erreur face à un effet de protection d’allergies nul, voire inverse.