Passées À venir

Rentrée : des substances chimiques dangereuses détectées dans les fournitures scolaires

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) alerte aujourd’hui sur la présence de plusieurs substances chimiques dangereuses dans les fournitures scolaires de vos enfants.
Sommaire

Prenez garde lorsque vous ferez vos courses pour la rentrée scolaire de votre enfant. Car si crayons, stylos et tubes de colle s’entassent sur les rayons, ils ne sont pas tous inoffensifs pour la santé des écoliers. Dans un communiqué publié ce jeudi 7 juillet 2022, l’Anses alerte sur la présence de substances chimiques nocives dans les fournitures scolaires. Elles sont d’autant plus dangereuses si votre enfant a la manie de mâchouiller son stylo ou son crayon. De quelles substances s’agit-il ? Vers quels produits se tourner en toute sécurité ? Faisons le point à l’approche de la rentrée 2022.

Rentrée : des substances chimiques dangereuses détectées dans les fournitures scolaires

Fournitures scolaires : de quelles substances chimiques s’agit-il ?

« Inhalées, ingérées ou en contact avec la peau, les substances chimiques présentes dans les fournitures scolaires ou de bureau peuvent pour certaines d’entre elles entraîner des effets sur la santé », indique l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) dans un communiqué publié ce jour. Stylos, colles, crayons ou encore cahiers peuvent ainsi devenir un danger pour la santé de votre enfant, en particulier si celui-ci a la mauvaise habitude de mettre des objets dans sa bouche.

L’alerte de l’Anses repose sur des études menées par plusieurs organismes (l’Ademe, l’UFC-Que Choisir, 60 millions de consommateurs et le Danish EPA). Celles-ci ont révélé la présence des substances chimiques suivantes :

  • benzène ;
  • bisphénol A ;
  • colorants ;
  • phtalates ;
  • COV (composés organiques volatiles) comme le chloroforme et le formaldéhyde ;
  • perfluorés ;
  • nitrosamines ;
  • métaux lourds, dont le chrome hexavalent, le cadmium, le nickel ou le plomb ;
  • isothiazolinones ;
  • substances parfumantes.

Ce sont autant de substances dangereuses pour la santé. Les benzènes sont par exemple cancérigènes, tandis que les substances parfumantes peuvent être à l’origine d’allergies.

Comment faire en sorte que ces produits ne se retrouvent pas dans les rayons ?

Si l’Anses ne donne pas plus d’indications sur le niveau de danger que représentent ces produits, elle préconise de mieux encadrer leur présence. Car « ni en France ni en Europe, les fournitures scolaires ne relèvent d’une réglementation spécifique permettant d’encadrer leur composition, leur fabrication ou leur utilisation pour s’assurer de leur innocuité », regrette-t-elle. Elle propose donc d’« appliquer aux fournitures scolaires la réglementation relative à la sécurité des jouets ». Une réglementation claire entraînerait d’office la suppression de nombreux produits nocifs et pousserait fabricants et laboratoires à mener de plus amples recherches sur leur composition.

Elle recommande également de mettre en place des actions de surveillance des produits, afin de vérifier qu’ils respectent la réglementation et ne comportent aucun danger. En attendant, les consommateurs vont devoir redoubler de prudence, notamment cet été lorsqu’ils partiront en quête des fournitures scolaires pour la rentrée.

Choisir des fournitures sans risque pour la santé : ce qu’il faut vérifier

L’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) délivre plusieurs conseils afin d’éviter les produits contenant des composants allergisants, irritants ou des substances chimiques. Les consommateurs doivent se pencher un instant sur l’étiquette pour tenter de repérer d’éventuels pictogrammes de danger. Ces derniers peuvent indiquer un élément nocif ou irritant, un produit inflammable ou corrosif. En outre, les consommateurs doivent éviter ceux qui mentionnent les composés suivants : les isothiazolinones, le bronopol, l’acétone, l’éthanol ou des hydrocarbures.

Il faut également savoir que certaines fournitures, surtout les feutres et crayons de couleurs, portent le marquage CE (marquage en vigueur pour les jouets) : de bon augure, il signifie que les produits sont conformes à la réglementation. Enfin, les labels environnementaux tels que « NF Environnement », l’Écolabel ou le label Forest, peuvent vous orienter vers des fournitures respectueuses de l’environnement.

De son côté, l’Anses incite les familles à privilégier les produits simples. « Je conseillerais aux consommateurs de privilégier les fournitures ne contenant ni substances parfumantes, ni paillettes ou autre artifice pouvant induire des comportements détournés par les enfants », précise Céline Dubois, coordinatrice de l’expertise à l’Anses.