Passées À venir

Secteur des transports : De nombreuses offres d'emploi à pourvoir

À l’heure où le chômage atteint un niveau élevé et que la croissance est au ralenti, le secteur des transports constitue un grand pourvoyeur d’emplois. Cariste, conducteur de bus, chauffeur VTC, etc. les débouchés sont nombreux. La seule nécessité est de posséder un permis de conduire adapté.
Sommaire

Ces dernières années, avec l’essor du commerce en ligne, le secteur des transports et de la logistique recrute à plein régime. Pour livrer les colis commandés sur internet, les besoins en chauffeur ont fortement augmenté ; créant même une pénurie. 80 000 postes de conducteurs sont en effet à pourvoir chaque année dans l’hexagone. Pôle emploi multiplie les rendez-vous et évènements sur toute la France pour faire connaître les différents métiers du secteur. Pour postuler, seul un permis adapté au poste suffit.

Secteur des transports : De nombreuses offres d'emploi à pourvoir


Des postes de livreurs et de chauffeurs VTC vacants

Les titulaires du permis B peuvent par exemple devenir livreurs. Cette année, plus de 25 000 postes ont été créés.

Le transport de personnes est également un domaine qui offre des perspectives. Devenir chauffeur VTC peut être une option intéressante même si la règlementation adoptée récemment a restreint l’accès au métier. En effet, depuis janvier 2015, il est nécessaire de valider un examen qui porte sur la règlementation des transports ou encore la sécurité routière. Il faut ensuite obtenir une carte professionnelle auprès de la préfecture.

Chauffeur routier : plus de 40 000 postes à pourvoir en 2019

Le permis C permet de travailler comme chauffeur routier. Pour obtenir ce sésame, il faut avoir au minimum 21 ans et posséder le permis de conduire de catégorie B. Passer ce permis nécessite de débourser entre 1 500 € et 2 500 €.

Il est également obligatoire de suivre une FIMO (Formation initiale minimum obligatoire) de 140 heures. En tout, en 2019, plus de 40 000 embauches devraient avoir lieu, d’après les projections de Pôle emploi.

Devenir conducteur de bus ou de car

Autre secteur qui recrute, celui des chauffeurs de bus ou de car. Posséder un permis D est indispensable. Pour cela, il faut être âgé au minimum de 24 ans et détenir le permis B.

Le budget à prévoir se situe entre 2 000 € et 3 000 €. Il faut ensuite suivre les 140 heures de la FIMO. Au total, plus de 15 000 recrutements devraient être réalisés en 2019.



Caristes : un rouage essentiel

Pour être cariste, il est nécessaire de posséder le CACES (Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité). La formation est assez rapide et dure moins d’une semaine.

Des postes saisonniers sont à saisir dans l’agriculture. Dans le bâtiment, les embauches ont lieu tout au long de l’année. Plus de 7 000 recrutements sont prévus dans le BTP en 2019.

Avec l’essor du commerce en ligne, les caristes sont devenus essentiels pour l’acheminement des marchandises.

Des aides pour financer une formation

Pour financer un permis de conduire, souvent coûteux, il existe plusieurs moyens.

Depuis mars 2017, le CPF (Compte personnel de formation) permet aux salariés et demandeurs d’emploi de financer tout ou partie du permis de conduire B, C ou D.

Certaines mairies ont aussi créé un dispositif de bourse à destination des personnes âgées de 18 à 25 ans n’ayant pas les moyens de passer un permis B. L’idée est de réaliser des travaux d’intérêt général pour la ville, en contrepartie d’un financement partiel du permis de conduire.

Enfin, depuis janvier 2019, les apprentis peuvent s’adresser à leur CFA pour profiter d’une subvention de 500 € pour payer le permis B.