Passées À venir

Signaler un site avec des contenus inappropriés pour les enfants sur Balancetonsite.com

Un site web permet à tout internaute, notamment les parents, d’effectuer le signalement en ligne d’un site sur lequel du contenu inapproprié, choquant ou dangereux pour les enfants est visible sans avertissement : images et vidéos pornographiques, jeux d’argent, harcèlement, fishing...
Sommaire

Une nouvelle plateforme en ligne, Balancetonsite.com, permet à tout internaute de signaler les sites web sur lesquels des contenus inappropriés et dangereux sont visibles sans avertissement. Notamment pour protéger les plus jeunes de toute exposition accidentelle à des images et vidéos pornographiques ou choquantes, à des jeux addictifs ou escroqueries en tout genre...

Signaler un site avec des contenus inappropriés pour les enfants sur Balancetonsite.com



L’Association Ennocence

L’association Ennocence, créée en 2015, regroupe des jeunes bénévoles. Elle est spécialisée sur la question du numérique, et s’est donné pour mission de mieux protéger les enfants contre les contenus inappropriés sur internet, qu’il s’agisse de publicités pour des sites pornographiques, des jeux d’argent ou d’invitation à un chat...

Dans leur dernière campagne, l’association explique qu’« un enfant a en moyenne 11 ans lorsqu’il est exposé pour la première fois à la pornographie », qu’il s’agit « souvent d’une exposition accidentelle qui a lieu sur internet » et qui peut avoir pour conséquence des « comportements à risque » ou une « dépression ».

Être exposé très jeune à du contenu pornographique peut avoir des conséquences « dramatiques chez certains enfants dans la construction de leur sexualité comme de leur rapport aux autres », explique Ennocence dans un communiqué.

À quoi sert balancetonsite.com ?

La plateforme de signalement en ligne Balancetonsite.com permet à toute personne témoin de contenus inappropriés de le signaler de façon anonyme. Il suffit de rentrer l’adresse du site internet (URL). Il est également possible de joindre une copie d’écran.

Les principaux sites visés sont les sites de streaming vidéo et de téléchargement illégaux qui sont souvent truffés de fenêtre pop-up contenant des « images et vidéos pornographiques [des publicités pour des] jeux addictifs », ou parfois [une] invitation à un chat [ou une] escroquerie » donnant lieu à du « fishing [ou du] harcèlement », explique l’association Ennocence.

Cela va également permettre de « mettre en pratique le projet du gouvernement de constituer une liste noire des sites de streaming illégaux », assure l’association.

Le gouvernement favorable à cette initiative

En avril, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a déclaré vouloir établir une liste noire des sites de streaming illégaux, avec l’objectif de les faire retirer des moteurs de recherche et en bloquer l’accès. L’association Ennocence a donc proposé de travailler en collaboration avec les autorités en mettant « à disposition du ministère ses listes de sites et contenus signalés ».

« Il faut permettre à la justice de se doter de moyens significativement plus puissants pour éradiquer ce fléau de manière efficace », plaide l’association de protection des enfants. Elle demande ainsi au gouvernement de « compléter la loi pour que le ministère public soit officiellement chargé des poursuites contre les sites exposant des contenus dangereux. »

L’association a déjà entamé des « actions en justice » à l’encontre des « sites de streaming et de téléchargement illégaux détectés » qui ont parfois « porté leurs fruits ». Mais en raison de « la passivité des acteurs du web, qui refusent la plupart du temps de déréférencer ou bloquer l’accès aux sites », elle aimerait voir les autorités prendre leurs responsabilités et mener des actions concrètes pour les aider à lutter contre les contenus choquants encore trop accessibles aux enfants.