Passées À venir

Taxe d'habitation 2020 : qui est susceptible d'être exonéré ?

La suppression complète de la taxe d’habitation en 2023 est confirmée par le Premier ministre, Jean Castex, le vendredi 17 juillet 2020. Cette année, de nombreux contribuables seront déjà exonérés.
Sommaire

La taxe d’habitation est un impôt local, qui s’applique sur les logements que l’on soit locataire ou propriétaire. Mesure importante annoncée par Emmanuel Macron, la réforme de la taxe d’habitation a pour objectif la suppression de celle-ci sur les résidences principales pour tous les foyers en 2023. Dès 2020, un grand nombre d’entre eux sont déjà concernés, en fonction des revenus.

Taxe d’habitation 2020 : qui est susceptible d’être exonéré ?


La réforme de la taxe d’habitation

La réforme de la taxe d’habitation est un projet porté par le gouvernement depuis quelques années. En 2018, la loi de finances mentionne le dégrèvement progressif de cet impôt local. Les foyers disposant de revenus fiscaux peu élevés ont obtenu une diminution de 30 % en 2018 et de 65 % en 2019. Ainsi, de plus en plus de ménages ne devront plus s’en acquitter, en plus des personnes âgées de plus de 60 ans sous condition de revenus, des personnes en situation de handicap, et des personnes ayant perdu leur conjoint.

Les foyers exonérés en 2020

En 2020, 80 % des foyers vont bénéficier de la disparition de la taxe d’habitation. Ce sont le revenu fiscal de référence et le quotient familial qui déterminent l’exonération. En effet, des seuils sont fixés, établis à partir de l’avis d’impôt 2020 sur les revenus 2019, et permettent de se repérer.

Taxe d’habitation 2020 : qui est susceptible d’être exonéré ?

En ce qui concerne les 20 % des foyers qui ne sont pas exonérés, une baisse de 20 % sera tout de même perçue en 2021, puis de 65 % en 2022.

La contribution à l’audiovisuel public reste, par contre, maintenue pour tous les français possédant un accès à la télévision.

Un simulateur est proposé en ligne

Pour connaître votre éligibilité, un simulateur en ligne est proposé par le site impots.gouv.fr. Il vous suffit de renseigner le nombre de parts de quotient familial, votre revenu fiscal de référence de 2018, le montant de la taxe d’habitation payé en 2019 et d’indiquer si le foyer a bénéficié de la réforme pour l’année 2019.