Passées À venir

Comment bien choisir le casque de vélo de son enfant ?

Depuis mars 2017, les enfants de moins de 12 ans doivent porter obligatoirement un casque de vélo. Voici comment choisir le casque adéquat pour son enfant.
Sommaire

Depuis le 22 mars 2017, tout enfant de moins de 12 ans circulant à vélo doit porter un casque. Malgré tout, choisir cet équipement de sécurité peut relever du casse-tête. Voici les pistes pour vous aider à vous y retrouver dans le choix du casque de vélo de votre enfant.

Comment bien choisir le casque de vélo de son enfant ?


Ce que dit la loi

Avec les vacances qui arrivent, la tentation de faire des promenades à vélo en famille est grandissante. Toutefois, êtes-vous bien au courant de la législation en vigueur ? En effet, le décret du 22 décembre 2016 annonce qu’un enfant de moins de 12 ans, circulant à vélo, qu’il soit passager ou conducteur, se doit de porter un casque. Cela est valable en ville, mais également sur toute autre route ou chemin.

Si cette règle n’est pas respectée, l’adulte accompagnant l’enfant (ou ses responsables légaux s’il est seul) peut écoper d’une amende de 135 euros (90 euros si honorée rapidement).

Cette loi ne concerne pas les adultes, bien que ceux-ci soient invités à montrer l’exemple aux enfants.

D’autre part, les équipements de sécurité supplémentaires sont vivement conseillés, surtout en cas de circulation la nuit. Cela concerne les feux (jaunes ou blancs devant et rouge à l’arrière), les catadioptres (signaux rétroréfléchissants rouges à l’arrière, blancs devant et oranges sur les côtés), ainsi que le gilet jaune.

Bon à savoir : le gilet jaune est obligatoire pour tous les cyclistes qui circulent hors agglomération en pleine nuit.

Pourquoi les enfants doivent porter un casque de vélo ?

La raison la plus évidente reste celle de la sécurité. En effet, nul n’est à l’abri d’un accrochage ou d’un accident. La tête est l’une des parties du corps les plus sensibles aux chocs violents. Les dommages sont parfois irréversibles. C’est pourquoi la tête des plus jeunes doit être protégée.

Pour cela, rien de plus efficace qu’un casque à vélo. Composé d’une coque et d’un système de fixations réglables, il s’agit d’un dispositif ultra protecteur. En effet, la coque amortit les chocs grâce à sa mousse compacte d’environ 1 cm d’épaisseur. Celle-ci est préservée par une fine membrane plastique jouant un rôle tampon pour les petits chocs de manipulation, mais également un rôle esthétique puisqu’elle est souvent colorée.

Quels sont les critères à prendre en compte pour bien le choisir ?

Les casques à vélo sont tous soumis à des normes strictes. En d’autres termes, tous protègent la tête des enfants. Toutefois, certains éléments peuvent entrer en jeu pour choisir le bon casque à vélo pour ses enfants.

L’homologation

La plupart des casques vendus en France sont conformes à la règlementation en vigueur.

Vérifiez malgré tout le marquage CE et la mention « EN 1078+A1 février 2013 » qui permettent de certifier la conformité avec la dernière norme en vigueur.

La taille

Comme pour les vêtements ou les chaussures, les casques de vélos ont des tailles différentes, afin de s’adapter aux différentes tailles de têtes. Celle-ci s’exprime en centimètres, faisant référence au périmètre crânien (47-53 cm, 48-52 cm, etc.). Certains modèles utilisent des lettres (XS, S, M, etc.).

Pour bien choisir le casque pour votre enfant, l’idéal est qu’il vous accompagne le jour de l’achat. Ainsi, il peut essayer les différents modèles. Toutefois, en mesurant son tour de tête, vous pouvez facilement trouver le casque adéquat.

Les réglages

Les systèmes de fixations sont primordiaux. Si le casque est trop lâche, celui-ci ne servira à rien. Mieux vaut essayer l’équipement avant de l’acheter et s’assurer que les réglages s’adaptent à votre enfant.

Pour cela, le casque doit être positionné sur la tête de l’enfant. Serrez ou desserrez les sangles jugulaires et réglez le serrage occipital (Headlock) à l’arrière du casque, grâce à la molette prévue à cet effet. Certains casques sont équipés de bandes velcro pour mieux être fixés à la tête.

Bon à savoir : le casque ne doit ni pencher en avant ni en arrière en bougeant la tête. Si l’enfant est apte à le mettre tout seul, il doit pouvoir le faire sans avoir de difficultés avec les fixations.

Les accessoires supplémentaires

Certains casques de vélo sont équipés d’accessoires supplémentaires pour optimiser le confort ou l’esthétique. Par exemple, la présence de mousses supplémentaires dans l’intérieur du casque sert aussi bien à caler la tête, qu’à aspirer la transpiration. Il peut arriver que les sangles en soient également équipées au niveau du menton et de la jugulaire.

Il est également possible de trouver des casques de vélo avec une visière. Elle peut être amovible ou fixe. D’autres possèdent des filets antimoustiques au niveau frontal.

Enfin, quelques « gadgets » supplémentaires peuvent faire la différence, comme des autocollants réfléchissants ou des lumières rouges clignotantes.

En revanche, tous les casques sont équipés de trous d’aération afin de laisser passer la transpiration et d’évacuer la chaleur.

Le prix du casque

Ce critère n’est en rien un indicateur supplémentaire de qualité ou de protection. En effet, la sécurité de tous les enfants est importante. En ce sens, tant que la norme en vigueur est respectée, un casque à 10 euros est aussi performant qu’un casque à 60 euros. Les seules différences entre les deux peuvent provenir :

  • du lieu de fabrication
  • des accessoires en plus ou en moins
  • de l’esthétique global ou encore de la marque