Passées À venir

Contrôle de la carte bancaire de réservation du vol avant l'embarquement

Lorsque vous effectuez l’achat d’un billet d’avion directement sur le site d’une compagnie aérienne, il est possible que l’on vous demande de présenter la carte bancaire dont vous vous êtes servi pour payer au moment d’enregistrer vos bagages. Pourquoi ? Comment éviter tout désagrément ?
Sommaire

Certains voyageurs se sont déjà retrouvés bien embêtés à l’aéroport juste avant de partir lorsque la compagnie aérienne leur a demandé de présenter la carte bancaire ayant servi à l’achat de leur billet d’avion. Pourquoi cette procédure est-elle mise en place ? Que risque-t-on si l’on n’est pas en mesure de présenter la carte bancaire en question ? Réponses dans cet article.

Contrôle de la carte bancaire de réservation du vol avant l’embarquement


Une procédure mise en place par les compagnies aériennes pour lutter contre la fraude

Fin mars 2019, des dizaines de passagers prêts à embarquer sur un vol de la compagnie Qatar Airways se sont vus refuser l’embarquement parce qu’ils n’étaient pas en mesure de présenter la carte bancaire utilisée pour l’achat du ou des billets d’avion sur le site internet de la compagnie aérienne.

Cette pratique n’est pas propre à Qatar Airways, des passagers ont rapporté avoir eu le même problème sur des vols Iberia (compagnie espagnole), ou TAP (compagnie portugaise).

Que se passe-t-il lorsque l’on ne peut pas présenter la carte bancaire qui a servi à acheter le billet d’avion ?

La compagnie aérienne justifie cette pratique en invoquant la lutte antifraude. Si vous êtes en mesure de présenter la carte bancaire correspondant au paiement de votre voyage, la compagnie vous débite 1 euro (qui est immédiatement recrédité) et vous êtes autorisé à embarquer. Cette procédure permet de vérifier que la carte utilisée pour payer le billet n’a pas été volée et que le paiement ne sera pas contesté par la banque.

Vous pouvez aussi présenter un relevé bancaire prouvant que le prix du billet d’avion a bien été débité de votre compte.

Si vous n’êtes pas en possession de la carte bancaire ayant servi à régler votre billet, ou d’un relevé de vos opérations bancaires, vous avez le choix entre renoncer à votre voyage ou verser une caution du montant de votre billet qui vous sera restituée sur présentation de la carte bancaire manquante.

Est-ce une pratique légale ?

Selon l’UFC Que Choisir, l’information est bien donnée aux passagers au moment de leur achat, mais en anglais. Au moment du paiement, le message suivant s’affiche en anglais : « Nous acceptons la majorité des cartes de crédit et de débit, soumises à des réglementations locales. Veuillez noter que Qatar Airways peut vous demander de fournir des informations supplémentaires sur le paiement en ligne afin de vérifier l’identité du titulaire de la carte. » Un mail, en anglais également, serait envoyé à chaque client pour les prévenir que leur carte bancaire peut être demandée à l’embarquement.

Cette pratique n’est pas légale. Le règlement européen n° 261/2004 stipule que la lutte antifraude n’est pas un motif légitime pour imposer un refus d’embarquer à un passager. En outre, il existe un précédent juridique. Un passager ayant essuyé un refus d’embarquer par une compagnie aérienne a saisi la DGAC (Direction générale de l’aviation civile) qui a donné suite à sa réclamation et a obligé la compagnie aérienne à lui rembourser son billet d’avion ainsi qu’à lui verser une indemnisation de 600 € pour vol annulé.



Éviter les désagréments

Si toutefois vous voulez partir l’esprit tranquille, plusieurs options s’offrent à vous : l’une d’elles consiste à vous munir de la carte bancaire ayant servi au paiement de votre billet sur le site de la compagnie aérienne.

Autre possibilité, effectuer le paiement via PayPal, par virement bancaire, ou en passant par un intermédiaire comme une agence de voyages en ligne ou un site de réservation.

Il semblerait que la carte bancaire ayant servi au paiement n’est demandée que lorsque le client a réservé son vol directement sur le site internet de la compagnie aérienne.