Passées À venir

Perte / vol de la carte bancaire : procédure à suivre

Après avoir constaté la perte ou le vol de sa carte bancaire, il faut agir vite. Quels sont les organismes à contacter en priorité ? Comment se faire rembourser les sommes volées ?
Sommaire

En cas de perte ou de vol de sa carte bancaire, il est important de réagir vite. C’est la seule solution pour limiter les dégâts et réduire les possibilités de fraudes au plus vite. Que faut-il faire en premier ? Contacter la police ? La banque ? Nous vous expliquons les démarches à effectuer.

Perte / vol de la carte bancaire : procédure à suivre




Faire opposition : la démarche la plus urgente

Suite au vol de votre carte bancaire, en France ou à l’étranger, tout comme en cas de perte, il est important de commencer par faire opposition auprès de votre banque. Cette procédure consiste à bloquer votre carte bancaire afin que les voleurs ne puissent pas effectuer de retraits d’argent ou de paiements.

Pour effectuer votre demande d’opposition, la procédure se fait par téléphone via un numéro dédié fourni par votre banque. Selon les établissements bancaires, vous aurez la possibilité de passer par le service interbancaire d’opposition ouvert 7j/7 et 24h/24. Le numéro est alors le suivant : 0 892 705 705 (appel surtaxé, coût d'un appel vers un numéro fixe + 0,34 € TTC/min).

Le blocage est alors immédiat. Un numéro d’enregistrement de l’opposition vous sera fourni par téléphone. Il est important de le conserver. Si des paiements sont enregistrés après l’opposition de la carte bleue, la banque sera en faute.

Si vous avez perdu votre carte et que vous faites opposition, la retrouver ne vous permettra pas de l’utiliser à nouveau. Il s’agit d’une opération irréversible et vous devrez commander une nouvelle carte.

Que faire en cas de détournement de sa carte bancaire ?

Vous n’avez pas perdu votre carte bancaire et elle ne vous a pas été volée. Pourtant, elle est utilisée par un tiers inconnu pour faire des achats frauduleux en ligne, par exemple. Dans ce cas-là, vous devez également faire opposition auprès de votre banque. Si vous n’avez pas dépensé ces sommes, vous pourrez alors vous rendre en gendarmerie pour déposer plainte ou utiliser le téléservice Perceval du ministère de l’Intérieur pour ne pas avoir à vous déplacer.

Le remboursement des sommes volées ou détournées

La banque rembourse tous les frais tant que le code de la carte bancaire n’a pas été utilisé par les fraudeurs et que la banque ne peut prouver aucune négligence de votre part. Dans le cas où le code a été utilisé, une franchise de 50 € s’applique. Ainsi, si la somme volée ne dépasse pas ce montant, la banque ne procède à aucun remboursement.

Au-delà, la franchise de 50 € est appliquée pour l’utilisation de votre code. La banque vous rembourse le reste.





L’absence de négligence : c’est quoi ?

Pour que votre banque vous rembourse, avec ou sans franchise, les sommes volées, une condition s’applique : l’absence de négligence. Cela signifie que si la banque est en mesure de prouver une faute ou une négligence de votre part, elle n’effectuera pas le remboursement des sommes volées.

Un retard de procédure comme une demande d’opposition trop tardive par rapport à la date de vol de la carte, par exemple, est considéré comme un acte de négligence de votre part.

Pourquoi passer par un médiateur bancaire

Si la banque refuse de vous rembourser les sommes volées, vous pouvez avoir recours à un médiateur bancaire avant de saisir la justice. Il s’agit d’un tiers qui met en place un climat de confiance pour que les deux parties puissent discuter calmement et trouver une solution ensemble.

La médiation bancaire permet d’éviter d’envenimer la situation et de la régler au mieux et au plus vite. Lorsqu’un tel litige persiste, vous aurez, comme dernier recours, de saisir la justice :

  • pour un total des sommes volées inférieur à 10 000 €, adressez-vous au tribunal d’instance ;
  • pour un total des sommes volées supérieur à 10 000 €, adressez-vous au tribunal judiciaire.