Passées À venir

Différents moyens de pratiquer un sport de loisir

Où pratiquer votre sport favori hors compétition ? Différentes possibilités s’offrent à vous : dans un club sportif, un établissement d’activités physiques et sportives, avec un coach sportif personnalisé, dans un hôtel, un camping ou un club de vacances, ou même dans une structure d’animation pour votre enfant.

La pratique d’un sport n’implique pas nécessairement la participation à des compétitions. Bien au contraire, vous pouvez pratiquer un sport simplement pour votre plaisir personnel ou pour entretenir votre corps, sans avoir l’obligation de participer aux compétitions. N’hésitez pas à vous inscrire dans un club sportif ou adhérer à une autre structure collective (associative, publique ou privée) qui vous accueillera à bras ouverts. Vous pouvez également faire appel à un coach sportif ou encore profiter de votre temps libre et des vacances pour pratiquer l’activité physique et sportive de votre choix. Informez-vous ici sur les possibilités qui s’offrent à vous et vos enfants pour pratiquer votre sport préféré hors compétition et pour votre seul loisir.

Différents moyens de pratiquer un sport de loisir


S’inscrire dans un club sportif

Même si vous ne souhaitez pas participer aux compétitions, vous avez le droit de vous inscrire dans un club sportif affilié à une fédération sportive pour pratiquer le sport de votre choix. Vous participerez aux mêmes entrainements que les compétiteurs ou vous bénéficierez de séances spécifiques.

Par exemple, vous pouvez vous inscrire dans un club sportif pour pratiquer un sport collectif (football, rugby, basketball, handball, etc.) simplement pour votre loisir ou vous maintenir en forme. Dans ce cas, vous participerez aux entrainements hebdomadaires avec toute l’équipe, mais ne jouerez pas les matchs officiels du weekend (si tel est votre souhait bien sûr).

Comme les compétiteurs, vous devrez être apte physiquement et démontrer votre aptitude physique par la production d’un certificat médical. Si et seulement si vous êtes déclaré apte par votre médecin, vous pourrez prendre une licence sportive dans le club que vous souhaitez intégrer.

Il est bon de savoir que le cout de la licence peut être partiellement réduit grâce à des coupons-sport (même principe que les chèques-vacances). Cette coupure nominative, dédiée entièrement à la pratique d’un sport, vous permet de pratiquer plus de 130 activités sportives (foot, basket, cyclisme, judo, tennis, équitation, etc.) à moindre cout, dans 43 000 associations et clubs sportifs partout en France. Pour obtenir ces coupons, renseignez-vous auprès de vos collectivités locales et votre comité d’entreprise (CE), comité des œuvres sociales (COS), centre communal d’action sociale (CCAS), ou amicale du personnel.

Pour trouver un club sportif affilié à une fédération sportive, proche de votre domicile, adressez-vous au comité départemental ou à la ligue régionale de la discipline de votre choix, ou bien contactez le service municipal des sports de votre commune.

Il faut rappeler que certaines manifestations sportives (notamment les épreuves de course à pied) acceptent les pratiquants sans club.

Fréquenter un équipement sportif

Pour le seul plaisir de pratiquer votre sport préféré ou simplement pour entretenir votre silhouette, vous pouvez fréquenter, régulièrement ou ponctuellement, un équipement sportif ou un établissement d’activités physiques et sportives (EAPS) comme la piscine municipale, les clubs de remise en forme, la patinoire ou encore la base nautique...

Ce type d’établissement est règlementé et contrôlé par les services de L’État qui s’assurent que la qualité de l’enceinte sportive et du respect des normes d’hygiène et de sécurité, ainsi que des règles d’accompagnement des personnes dans la pratique sportive. Le personnel employé doit obligatoirement être qualifié.

Selon la règlementation applicable aux établissements d’activités physiques et sportives, l’exploitant d’un EAPS doit obligatoirement souscrire un contrat d’assurance couvrant sa responsabilité civile, celle des personnes enseignantes, encadrant, animant une activité physique et sportive ou entrainant ses pratiquants contre rémunération au sein de l’établissement, celle de tout préposé de l’exploitant, ainsi que des personnes habituellement ou occasionnellement admises dans l’établissement pour y exercer des activités physiques qui y sont enseignées.

Si un EAPS ne respecte pas les normes requises d’hygiène et de sécurité ; ne répond pas aux exigences légales en matière d’assurance ; emploie des personnes non qualifiées pour enseigner contre rémunération ; ou présente des risques pour la santé et la sécurité physique ou morale des pratiquants ; l’établissement s’expose à des mesures administratives (opposition à l’ouverture, fermeture temporaire ou définitive) et des sanctions pénales (prévues dans le code du sport en lien avec l’exploitation défaillante d’un EAPS).

S’attacher les services d’un éducateur sportif

Vous pouvez faire appel à un éducateur sportif pour le loisir ou l’entretien de votre silhouette. Les séances individuelles ou collectives de ce type d’activité sont entièrement organisées par un éducateur.

Seul un éducateur sportif diplômé a le droit d’encadrer ce type d’activité contre rémunération. Également appelé « coach sportif », l’éducateur doit avoir suivi une formation et obtenu une carte professionnelle spécifique à l’activité encadrée.

En revanche, l’encadrement bénévole n’est pas règlementé.

Il faut préciser que les conditions de diplôme pour les sports de nature à grand risque comme le ski, le parachutisme, la spéléologie ou encore la plongée en apnée, sont particulièrement précises et strictes.



Inscrire son enfant dans une structure d’animation

Vous pouvez inscrire votre enfant dans les structures d’animation réservées aux enfants et aux adolescents telles que des centres de loisirs et des colonies de vacances. Des activités physiques et sportives peuvent être organisées pour les participants.

Ces structures doivent suivre une règlementation spécifique pour assurer la sécurité des participants. Ce sont les animateurs qui sont responsables de la sécurité des enfants, même si l’activité se déroule à l’extérieur de la structure d’animation et même si des encadrants externes sont présents. Les structures d’animation doivent également s’assurer que les enfants et les adolescents soient capables de pratiquer les activités physiques et sportives proposées. Dans ce cas, elles peuvent demander un certificat médical d’aptitude.

Il existe d’autres règles applicables, elles dépendent de l’activité pratiquée. Par exemple, les sports à risques (l’équitation, le tir à l’arc, la natation, l’escalade, le canoë, la randonnée, etc.) ont une règlementation spécifique. Les animateurs, ou encadrants doivent être majeurs et avoir des qualifications spécifiques à l’activité proposée (un diplôme d’éducateur sportif).

Le lieu de l’activité, le nombre de participants et le nombre d’encadrants sont également contrôlés. Dans le cas où l’activité se déroule à la piscine municipale, même si elle est surveillée par des maitres-nageurs, la baignade des enfants ne peut avoir lieu sans la présence d’un animateur de la structure dans l’eau. La règlementation précise qu’il faut au moins un animateur pour 5 enfants s’il y a des enfants de moins de 6 ans, et un animateur pour 8 enfants si tous les enfants ont plus de 6 ans.

Faire du sport dans un hôtel, un camping ou un club de vacances

Des activités physiques et sportives peuvent être proposées dans les hôtels, les campings ou les clubs de vacances : piscine, court de tennis, terrain de golf, city stade ou autre terrain multisport... Mais il faut savoir que ces activités ne sont pas nécessairement encadrées par un moniteur.

Si un moniteur est présent pour encadrer les activités sportives et rémunéré pour cet encadrement, l’établissement est considéré comme un EAPS (établissement d’activités physiques et sportives). Il dispose alors du même statut qu’une piscine municipale par exemple. Dans ce cas, l’hôtel, le camping ou le club de vacances doit impérativement respecter les règles applicables à un EAPS, notamment en matière de sécurité et d’assurance.

Si aucun moniteur n’est présent pour encadrer les activités sportives, cela signifie que l’établissement considère les activités physiques et sportives comme informelles et d’initiatives personnelles. En d’autres termes, faire du sport est selon le bon vouloir du client. Ce qui implique que la pratique de ces activités est à vos risques et périls (baignades, participation à des jeux de plage, utilisation de matériels loués, etc.).

Les structures socioculturelles comme les Maisons des jeunes et de la culture (MJC), les maisons de quartiers, les centres sociaux et certaines associations proposent des activités physiques et sportives à leurs adhérents. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des structures présentes dans votre quartier ou votre commune.