Passées À venir

Épidémie de rougeole en France : comment se protéger ?

Beaucoup de cas de rougeoles ont été diagnostiqués récemment en France, sur une grande partie du territoire. À quoi reconnait-on cette maladie ? Comment s’en protéger ou se soigner ?

Une recrudescence des cas de rougeole en France a été observée depuis novembre 2017. On compte plus de 1 540 cas diagnostiqués entre le 1er janvier et le 8 avril 2018, de nombreuses personnes ont dû être hospitalisées. L’épidémie a commencé en Nouvelle-Aquitaine et touche désormais 59 départements. Quels sont les symptômes de la rougeole ? Comment se protéger et éviter la contamination ? Comment se soigne cette maladie infectieuse ?

Épidémie de rougeole en France : comment se protéger ?



Quels sont les symptômes de la rougeole ?

Entre le moment où le virus pénètre dans l’organisme et l’apparition des premiers symptômes, il peut s’écouler une période de 10 jours.

Après ce temps d’incubation, le malade peut déclencher une rhinite, une conjonctivite, une toux, accompagnées d’une fièvre très élevée et d’une grande fatigue. Ces symptômes durent en moyenne 4 jours, puis survient ensuite une éruption cutanée, constituée de petites taches très rouges légèrement surélevées qui laissent des zones de peau normale.

Cette éruption cutanée est descendante. C’est-à-dire qu’elle apparait d’abord sur le visage : derrière les oreilles, sur le front, sur les joues, puis sur le cou, le haut du corps, puis s’étend au fur et à mesure vers le bas du corps pour atteindre les pieds.

Contamination et contagion

La rougeole est une maladie infectieuse très contagieuse. Le virus se transmet par l’air, lors de toux, éternuements, mouchage, ou par contact (mains et objets contaminés).

La période de contagion commence 5 jours avant l’éruption cutanée et dure jusqu’à 5 jours après le début de l’éruption. Une personne contaminée peut infecter 15 à 20 personnes si l’entourage du malade n’est pas vacciné.

Guérison

Dans 70 % des cas, le malade peut guérir de lui-même en une dizaine de jours. La personne sera alors immunisée à vie.

En revanche, dans 30 % des cas, la maladie peut présenter des complications et nécessiter une hospitalisation. Les personnes les plus fragiles sont les femmes enceintes, les enfants en bas âge, les adolescents et les adultes.



La vaccination est le meilleur moyen d’éviter la contamination

La vaccination protège de la maladie dans près de 100 % des cas après deux doses de vaccin. Votre médecin traitant vous indiquera si vous devez vous faire vacciner ou mettre à jour votre vaccination.

Depuis 2018, la vaccination contre la rougeole est obligatoire pour les enfants. La première injection doit être pratiquée à un an et la deuxième entre seize et dix-huit mois. Jusqu’à 18 ans, le vaccin est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie et au minimum à 65 % pour tous les autres assurés.

Des gestes simples peuvent limiter la propagation de la maladie

L’hygiène est d’une importance capitale pour éviter la contamination : se laver les mains régulièrement avec du savon, se couvrir le nez et la bouche lorsqu’on tousse ou éternue voire porter un masque en cas de risque avéré, éviter au maximum les contacts physiques (poignées de mains, bisous) avec les personnes infectées...

Si vous êtes vous-même contaminé, soyez conscient que vous êtes très contagieux. Portez un masque pour ne pas contaminer les autres, utilisez des mouchoirs en papier à usage unique et jetez-les dans une poubelle possédant un couvercle, nettoyez les objets que vous touchez et qui servent à d’autres (poignées de porte, téléphone, clavier d’ordinateur, ustensiles de cuisine), aérez votre maison et conservez une température de 19 degrés à l’intérieur, informez vos proches qu’ils puissent vérifier l’état de leur vaccination.