Passées À venir

L'avance de solidarité en copropriété

Lorsqu'un propriétaire ne paye pas les charges de copropriété, les autres propriétaires doivent, sous demande du syndic, se partager la somme à régler. L'avance de solidarité est-elle obligatoire dès un retard de paiement ?
Sommaire

Vivre au sein d’une copropriété demande une participation financière à chacun des copropriétaires pour tout ce qui est de l'entretien du bâtiment et des parties communes ainsi que certains travaux et rénovations. Les coûts les plus onéreux que les charges de copropriété comprennent sont souvent le chauffage, le gardiennage ainsi que l’eau et l’électricité.

L'avance de solidarité en copropriété




À qui payer les charges de copropriété ?

Les charges de copropriété sont à payer tous les trimestres au premier du mois. Pour cela, le syndic qui s’occupe de l’entretien de l’immeuble s’adresse aux copropriétaires, leur dévoilant le montant à payer.

D’après l’Association des responsables de copropriété (ARC), ces charges ont suivi une inflation de 2 % depuis 2018. Cette augmentation, qui pour certains peut être qu’une anecdote, est pour beaucoup de Français un poids financier de plus à gérer.

Alors que se passe-t-il si un ou plusieurs propriétaires ne peuvent pas payer les charges de copropriété ? Qu’est-ce que l’avance de solidarité ?

Si certains propriétaires se retrouvent dans l’incapacité à payer les charges, les copropriétaires n’auront pas à régler le montant de ces derniers, sauf en cas de derniers recours. Le règlement de copropriété établit la quote-part des éléments pris en compte dans les charges ainsi que la méthode du calcul.

Afin d’assurer un bon maintien de l’immeuble, les paiements des charges sont une obligation pour tous copropriétaires. Néanmoins, en cas de manque de trésorerie, une avance solidaire peut être envisagée.

Une avance de solidarité pour régler les problèmes de fonds

En cas de manque de trésorerie, le syndic de copropriétaires peut faire appel à la participation des copropriétaires sollicitant une avance de solidarité.

Cette avance peut être requise uniquement dans la situation où elle peut être justifiée par des impayés. Si elle remplit les critères de demandes, un vote en assemblée générale est ensuite organisé, élu à la majorité simple.

Ces appels d’aide la trésorerie restent et se doivent de rester exceptionnels. Si le vote est passé, les avances seront considérées comme de vraies charges prises en main par les autres copropriétaires. Ces fonds sont des avances remboursables.