Passées À venir

Test de dépistage du Covid-19 : personnes concernées, procédure et montant

À ce jour, deux types de tests de dépistage du Covid-19 sont disponibles en France : les tests virologiques (RT-PCR) et les tests sérologiques. Quelles sont les différences entre ces 2 tests ? Qui peut se faire dépister ? Quelle est la procédure à suivre ? À quel prix ? Faisons le point.
Sommaire

Afin de sortir définitivement du confinement et éviter une seconde vague de contamination, un dépistage massif de la population semble être la meilleure solution. Les tests de diagnostic du Covid-19 sont donc devenus la clé pour sortir de cette crise sanitaire sans précédent. C’est pourquoi la France a décidé de mettre les bouchées doubles depuis quelques semaines pour produire suffisamment de tests de dépistage. À l’heure actuelle, il existe deux méthodes de test pour dépister le Covid-19 : la PCR ou « Polymerase Chain Reaction » (ou encore ACP pour « Amplification en Chaîne par Polymérase ») et la sérologie. Faisons le point ensemble sur les spécificités de ces 2 types de tests, les conditions de réalisation, les lieux de dépistage et la procédure à suivre pour se faire dépister.

Test de dépistage du Covid-19 : personnes concernées, procédure et montant





Quels sont les différents types de tests de détection du Covid-19 ?

En cette période de crise sanitaire, les instituts de recherche et les laboratoires ont développé des solutions de diagnostic qui permettent de détecter le virus SARS-Cov-2, responsable de la pandémie de coronavirus. L’objectif principal des autorités sanitaires est de « casser les chaînes de transmission » du Covid-19 et « maîtriser l’évolution » de la pandémie en France.

À ce jour, il existe 2 types de tests pour dépister le coronavirus : les tests virologiques (RT-PCR) et les tests sérologiques.

Les tests virologiques (RT-PCR)

Les tests dits « virologiques » ou « PCR » sont les tests de dépistage qui sont utilisés en France depuis le début de la pandémie, notamment dans les drives installés près des laboratoires d’analyses.

Ils permettent de déterminer si un individu est porteur du SARS-Cov-2 au moment du test grâce à un prélèvement naso-pharyngé (nez, nasopharynx, gorge). Le procédé consiste à introduire un écouvillon (une sorte de long coton-tige) dans le nez du patient, jusqu’à 15 cm environ, afin de récolter son ADN.

L’opération dure quelques secondes, mais elle peut être plus ou moins douloureuse. Ensuite, le prélèvement est plongé dans un réactif qui indique la présence ou non d’un brin d’ARN (Acide ribonucléique) appartenant au coronavirus SARS-CoV-2.

La PCR doit obligatoirement être réalisée par un infirmier ou un biologiste — qu’il soit médecin ou pharmacien. Généralement, le résultat est disponible au bout de 24 heures.

Facile à faire et non invasif, le test virologique est actuellement le seul test fiable et recommandé pour dépister le Covid-19. Depuis le 11 mai, il est possible de faire jusqu’à 700 000 tests virologiques par semaine sur l’ensemble du territoire.

Les tests sérologiques

Le test sérologique permet de rechercher si un individu a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le coronavirus. Ce test détecte la présence d’anticorps grâce à une prise de sang.

Il existe 2 sortes de tests sérologiques :

  • les tests classiques qui utilisent la méthode immuno-enzymatique ELISA (Enzyme linked immunosorbent assay)
  • les tests de dépistage unitaires (TDR, TROD) et autotests qui détectent en quelques minutes la présence d’anticorps à partir d’une simple goutte de sang

Contrairement aux tests virologiques, les tests sérologiques sont encore en phase d’évaluation. En effet, il y a encore quelques incertitudes au niveau de la fiabilité des tests actuels : un grand nombre de tests auraient une « trop faible sensibilité » (trop de faux négatifs) ou une « trop faible spécificité » (trop de faux positifs). Il y a également des incertitudes au niveau du caractère immunisant du virus : la présence d’anticorps ne garantirait pas nécessairement une protection contre une nouvelle infection. C’est la raison pour laquelle des études scientifiques sont en cours.

En attendant l’évaluation et la validation de ces données, le test sérologique n’est pas recommandé pour dépister le Covid-19.

Pour vous donner une idée, sur les 50 tests sérologiques soumis à la validation du CNR (Centre national de référence) de l’Institut Pasteur, seulement 23 tests ont été homologués. Cette liste est disponible sur le site du ministère de la Santé.

Qui peut faire un test de dépistage du Covid-19 ?

Toute personne présentant des symptômes évocateurs tels que la fièvre, la toux, des maux de tête, une fatigue inhabituelle, des maux de gorge, des courbatures ou une perte de goût ou d’odorat doit contacter au plus vite son médecin traitant ou un médecin de garde. En cas d’urgence ou de signes de gravité (essoufflements, difficultés respiratoires, malaise, etc.), il faut immédiatement composer le 15.

Suite à la téléconsultation, la visite à domicile ou la consultation en cabinet, le médecin prescrira systématiquement un test virologique s’il suspecte le Covid-19. Dans l’attente du résultat, le professionnel de santé demandera à son patient de rester confiné à son domicile afin d’écarter tout risque de contamination pour lui et son entourage. Dans le cas où le test est positif, la personne contaminée sera suivie par son médecin. Ce dernier préviendra l’Assurance Maladie afin qu’elle puisse mener une enquête et contacter les « cas contacts ».

Toute personne ayant été en contact avec une personne contaminée (asymptomatique ou non) peut faire un test de dépistage. Si tel est le cas, elle sera contactée directement par les services de l’Assurance Maladie. À partir de cet appel, elle devra rester en « quatorzaine préventive » (durée maximale estimée de la période d’incubation du coronavirus).

L’Assurance Maladie indiquera également à cette personne quand elle devra réaliser son test. Si elle vit dans le même foyer que la personne contaminée, le délai est de 24 heures. Si elle ne vit pas avec elle, il faudra observer un délai de 7 jours après leur dernier contact, puis prendre rendez-vous dans un lieu d’examen médical. Aucune prescription médicale ne sera demandée.

Quelles sont les conditions à respecter pour se faire dépister ?

Les tests virologiques peuvent se faire uniquement :

  • sur ordonnance médicale, pour les personnes présentant des symptômes évocateurs du Covid-19
  • sans ordonnance, pour les personnes identifiées par l’Assurance Maladie comme ayant été en contact avec une personne testée positivement
  • dans le cadre de campagnes spécifiques de dépistage pour certains publics comme les personnes jugées « fragiles », ou encore les résidents et le personnel de structures d’hébergement collectif (maisons de retraite, EHPAD, établissements pénitentiaires, etc.) lorsqu’un premier cas positif a été confirmé au sein de la structure




Quelle est la procédure à suivre pour se faire dépister ?

Pour effectuer les tests virologiques (RT-PCR), vous devez vous rendre dans un centre de dépistage. Vous pouvez consulter la liste sur le site sante.fr ou sur le site internet de votre ARS (Agence régionale de santé). Ainsi, vous pourrez identifier le centre de dépistage le plus proche de chez vous et prendre rendez-vous.

Une fois le rendez-vous pris, vous devrez vous rendre au centre de dépistage avec votre pièce d’identité (carte d’identité ou passeport), votre carte vitale ou une attestation de sécurité sociale, et votre prescription médicale (sauf si vous avez été contacté par l’Assurance Maladie).

En tant que patient susceptible d’être diagnostiqué positif au Covid-19, vous devez vous isoler et respecter strictement les gestes barrières. Vous devez également porter un masque chirurgical lorsque vous vous rendez sur le lieu de dépistage.

Sous quels délais sont obtenus les résultats du test de dépistage ?

En règle générale, les résultats de votre test virologique sont disponibles au plus tard 24 heures après la réalisation du test.

Vos résultats vous seront transmis directement par le laboratoire (sur Internet ou par téléphone) et/ou par SI-DEP (Système d’information de dépistage). Mise en place par le ministère de la Santé depuis le mois de mai, cette plateforme sécurisée a été créée dans le but d’enregistrer systématiquement les résultats des laboratoires de tests COVID-19.

Ces données collectées permettent de s’assurer que tous les patients diagnostiqués positifs sont bien pris en charge. Il faut savoir que ces données seront conservées pendant un an maximum. Ainsi, elles pourront être à nouveau utilisées dans le cadre de recherches, d’enquêtes sanitaires et de surveillance épidémiologique.

En résumé, cet outil numérique est essentiel pour lutter efficacement contre la pandémie de coronavirus. C’est pourquoi les patients qui effectuent un test de dépistage du Covid-19 n’ont pas le droit de s’opposer au traitement de leurs données sur la plateforme SI-DEP.

En revanche, vous pouvez exercer votre droit d’accès et de rectification aux données vous concernant, ou vous opposer à ce que vos données soient réutilisées pour la recherche.

Combien coûte un test de dépistage de Covid-19 ?

Le coût du test virologique (RT-PCR) au Covid-19 est de 54 €. Il faut savoir que ce test de dépistage est couvert à 100 % par l’Assurance Maladie.

Par ailleurs, la plupart des laboratoires dispensent de l’avance de frais, ce qui implique que vous n’avez strictement rien à débourser. Néanmoins, il est possible que l’on vous demande d’avancer les frais de réalisation du test lorsque vous prendrez rendez-vous au centre de dépistage. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter directement le centre de dépistage.

En ce qui concerne le prix des tests sérologiques Covid-19, il n’est pas encadré. Les tarifs oscillent entre 25 € et 45 €, cela dépend des laboratoires. Pour que votre test sérologique soit remboursé, il faut obligatoirement qu’il soit réalisé sur prescription médicale et homologué par le CNR.

Pour toute information complémentaire, contactez le 0 800 130 000 (ouvert 7 j/7 de 9 h à 19 h, appel gratuit). Ce numéro vert a été mis en place par le gouvernement pour soulager le 15 et répondre à toutes les questions non médicales autour du coronavirus.