Passées À venir

Voyager avec un animal domestique

Mon animal de compagnie doit-il détenir des papiers pour voyager ? Quelles sont les formalités à effectuer avant de prendre l’avion ou le bateau avec lui ?
Sommaire

Envie de voyager avec votre fidèle compagnon ? Attention, une préparation s’impose. En effet, tout comme vous, votre animal de compagnie a besoin de quelques papiers d’identité pour voyager librement.

Quels sont les documents à fournir pour que votre animal puisse voyager ? Quelles sont les précautions à prendre ? Comment procéder ? C'est l'objet de cette démarche.

Voyager avec un animal domestique



Doit-on fournir des papiers pour faire voyager son animal de compagnie ?

En premier lieu, votre animal doit être identifié. Cette démarche se fait généralement dans les premiers mois de la vie de votre animal.

  • Pour les identifications effectuées avant le 3 juillet 2011, le tatouage suffit. Vous devez cependant justifier de la date à laquelle le tatouage a été fait.
  • Pour les identifications survenues après cette date, la puce électronique (autrement appelée transpondeur ou micro-puce ) est obligatoire.

Par ailleurs, votre animal peut avoir besoin d’un passeport européen.

  • Ce document n’est pas forcément exigé par toutes les destinations. Il vous est demandé pour voyager dans tous les pays de l’union européenne, mais également pour l’Andorre, l’Islande, San Marin, la Suisse et le Vatican.
  • Si vous voyagez de la France métropolitaine vers un département d’Outre-mer sans escale dans un pays de l’UE, le passeport européen n'est pas exigée.
  • Ce passeport vous est délivré par votre vétérinaire lors de l’identification de l’animal ou lors de sa vaccination contre la rage.

Pour un voyage hors union européenne, le passeport n’est pas obligatoirement demandé (sauf pays cités précédemment) mais il est préférable de se renseigner auprès du pays visé au préalable.

  • De même pour le reste des papiers demandé, chaque pays a ses propres règles de transports, il est donc conseillé de se renseigner auprès des ambassades du pays concerné.
  • Le certificat de vaccination antirabique doit être contrôlé par la Direction Départementale des Services Vétérinaire, ainsi que le certificat sanitaire international. Ils doivent également être légalisé par le ministère des affaires étrangères ou une cour d’appel. Cette règle s’applique pour les pays suivants : Camboge, Laos, Malaisie, Vietnam, Inde, Indonésie, Japon, Thaïlande, Argentine , Brésil, Canada, Etats-Unis, Mexique, Bolivie, Chili, Colombie, Guyane, Paraguay, Pérou, Suisse, Emirats arabes unis, Israël, Jordanie, Oman, Syrie, Lybie, Maroc et Tunisie, Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Macédoine, Monténégro, Serbie Turquie.
  • Un permis d’importation peut également vous être demandé. Il est délivré par le directeur des services vétérinaire du pays de départ. Il est exigé dans les pays suivants : Australie, Seychelles, Madagascar, Afrique du Sud, Mexique, Irlande, Japon, Nouvelle-Calédonie et Nouvelle-Zélande.

Quelles sont les précautions à prendre pour la santé de mon animal ?

Pour un voyage, dans l’union européenne ou non, votre animal de compagnie doit être à jour dans ses vaccins, notamment le vaccin antirabique (rage), et doit être vermifugé.

  • Les pays exigeant le vermifuge pour les chiens ajoutent généralement que le vaccin doit être effectué dans les 5 jours précédant le départ (120 heures), mais au moins 24h avant d’entrer dans le pays.

Pour un voyage hors union européenne, vous devrez également obtenir auprès de votre vétérinaire un certificat international de bonne santé délivré durant la semaine précédant le départ.

  • Pour les rongeurs, reptiles, poissons et amphibiens une attestation de bonne santé délivrée par le vétérinaire vous sera demandé.

La plupart des pays ont leurs propres exigences en ce qui concerne les vaccins, généralement spécifique à la biodiversité du pays.

  • N’oubliez pas de bien vous renseigner auprès de l’ambassade du pays, et d’en informer votre vétérinaire à l’avance pour qu’il puisse se procurer le produit spécifique si besoin.

Lors du transport, le contrôle des documents est effectué par les douanes si vous transportez jusqu’à 5 animaux.

  • Si vous en transportez plus, le contrôle est effectué par les services vétérinaires.
  • Ces postes de contrôle ne sont pas présents dans tous les aéroports, vous pouvez rencontrer certaines complications, notamment une mise en quarantaine des animaux le temps d’un contrôle.
  • Renseignez-vous au préalable auprès du service de transport utilisé.

Les interdictions d'animaux par pays

  • Les pitbulls, dogues argentins, tosas, fila brazilero et autres chiens dit de "combats" sont interdits dans les pays suivants : Royaume unis, Suède, Malte, Norvège, Danemark, Allemagne, Autriche, Belgique, Luxembourg, Pays Bas, République Tchèque, Slovénie, Thaïlande (pitbulls uniquement), Australie, Nouvelle-Zélande.
  • Les pays imposants une quarantaine à l’arrivée : Japon, Australie, Seychelles, Mexique (quarantaine à domicile avec contrôle d’un vétérinaire ), Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande. Pour la plupart des pays, les frais de quarantaine sont à la charge du propriétaire de l’animal, et peuvent aller de 24h à 6 mois en fonction du pays d’origine et d’arrivée.

Sachez qu’un titrage sérique peut vous être demandé à l’arrivée.

  • Cette démarche est à effectuer avant le départ par un laboratoire vétérinaire certifié par l’Union Européenne ou au retour de votre séjour dans les services du pays visité.
  • Cette formalité permet de s’assurer que votre animal ne ramène pas de maladie du pays visité.
  • Dans de nombreux pays, ce test est remplacée par une simple visite de contrôle chez un vétérinaire local avant le retour.

Royaume-Unis : Un certificat Pet Travel Scheme délivré par votre vétérinaire est exigé.

  • L’arrivée dans le pays est conditionnée, aucune introduction par bateau ou avion privé n’est autorisée. Cette règle s’applique également pour Malte.
  • Une attestation de résidence vous est également demandée le jour du voyage. Cette dernière sert à attester que votre animal n’a pas séjourné dans un pays ne respectant pas le Pet Travel Scheme dans les 6 mois précédents le séjour.
  • Une identification par puce électronique est exigée, même pour les animaux tatoué avant le 3 juillet 2011 (même règle pour Malte et l’Irlande)

Islande, l’introduction d’animaux est interdite, sauf autorisation exceptionnelle des services vétérinaires, impliquant une mise en quarantaine de l’animal pendant 2 mois.

Autriche, seulement deux animaux par voyageurs sont autorisés.

Danemark, les animaux de moins de trois mois sont soumis à l’obligation d’être identifiés (règle valable aussi pour la Suède).

  • Ils sont par contre interdits dans les îles Féroé sauf autorisation exceptionnelle.

Estonie, Hongrie, Lettonie, Pologne et Slovaquie : l’animal doit être âgé d’au moins dix semaines.

Seychelles, les animaux ne sont pas acceptés pour des visites de moins de 6 mois, et l’introduction d’oiseaux est strictement interdite.

  • Vous devez également vous procurer un permis d’importation auprès des services vétérinaires
  • et l’animal devra rester en quarantaine de 2 semaines à 6 mois selon le pays d’origine.

Nouvelle-Calédonie et Nouvelle-Zélande, les animaux de 9 mois ou moins sont interdits.

  • L’animal doit séjourné pendant 6 mois dans un pays de l’UE avant son arrivé en Nouvelle-Calédonie, et dans un pays indemne de la rage pour la Nouvelle-Zélande.
  • Sachez également que pour la Nouvelle-Calédonie, l’importation d’un animal ne peut se faire que sur les vols contrôlés par les services vétérinaires, soit un par mois.
  • L’animal sera ensuite placé en quarantaine pendant un mois minimum, jusqu’à 6 mois.

Australie, les animaux de moins de 6 mois sont interdits.

  • L’animal doit avoir passé les 6 derniers mois dans un pays indemne de la rage.
  • L’animal ne doit pas avoir subi un mise en quarantaine dans les 30 jours précédents l’arrivée sur le territoire.

Suisse, pour les chiens et chats de plus 5 mois venant d’un pays d’Europe, leur certificat de vaccination doit dater de plus 30 jours mais de moins d’un an.

Japon, 40 jours avant la date d’entrée dans le pays, une déclaration d’importation est à effectuer.

  • Pour les chiens, une déclaration à la mairie est à effectuer à l’arrivée.

Inde, vous devez obtenir auprès des services de quarantaine (douanes) de la ville Indienne dans laquelle vous allez séjourner un Non Objection Certificate (NOC).

Quelles sont les sanctions possibles ?

En France, le non-respect des règles sanitaires, est considéré comme un délit de douane. Il est passible :

  • d’une amende de 15 000€
  • et jusqu’à 3 ans d’emprisonnement, que le délit soit volontaire ou non.

Sachez également que l’importation ou l’introduction de chiens appartenant à la première catégorie sur tout le territoire français (départements d’outre-mer compris) est interdite, et punis d’une amende de 15 000 € et de 6 mois d’emprisonnement.

De plus, le fait d'apporter une épizootie (épidémie touchant les animaux d’un même secteur) chez les crustacés et mollusques, ainsi que les insectes et vertébrés domestiques ou sauvages, volontairement ou non, est passible d’une amende de 15000 euros et de 2 ans d’emprisonnement.

Si lors d’un contrôle à l’arrivée du pays votre animal ne respecte pas les conditions sanitaires ou administratives requises pour le pays, les services de contrôles peuvent :

  • vous forcer à réexpédier votre animal dans son pays d’origine
  • ou le placer en quarantaine pour une durée indéterminée à vos frais. Le droit à l’euthanasie de l’animal leur est également accordé.