Passées À venir

12 mesures en faveur du pouvoir d'achat proposées par l'UFC Que Choisir

L’association de consommateurs a décidé de prendre part au Grand Débat National en apportant 12 propositions visant à augmenter le pouvoir d’achat « sans surcout pour les finances publiques ». Découvrez ces propositions dans cet article.
Sommaire

L’augmentation du pouvoir d’achat est au cœur des préoccupations des Français. En période de Grand Débat National où chaque citoyen et chaque collectif peut faire des propositions, l’association de consommateurs UFC Que Choisir met 12 propositions sur la table des discussions et invite ses concitoyens à voter en faveur des 3 mesures qui leur semblent prioritaires. Un point dans cet article.

12 mesures en faveur du pouvoir d’achat proposées par l’UFC Que Choisir


Des mesures permettant d’augmenter le pouvoir d’achat de 320 € par personne

L’association de consommateur se veut très ambitieuse avec sa liste de mesures qui permettrait selon elle « une progression durable du pouvoir d’achat de plus de 9 milliards d’euros soit plus de 320 euros par ménage », et cela « sans surcout pour les finances publiques » explique-t-elle dans un communiqué publié ce lundi 4 février.

Il s’agit de « faire diminuer les prix en s’attaquant à divers rentes ou dysfonctionnements de marché », et ainsi « doubler l’ampleur des annonces présidentielles, sans peser sur les finances publiques », ajoute-t-elle.

Les 12 propositions de l’UFC

Ces propositions sont simples et intelligibles de tous :

« Répercuter les baisses des cours des matières premières agricoles sur les prix en rayon » de façon à ce que le consommateur final profite de la baisse des prix et non pas la grande distribution.

« Annuler le relèvement du seuil de revente à perte, qui gonfle les marges de la grande distribution ». Cette mesure est très récente, la loi est entrée en application vendredi 1er février. L’UFC argue que rien n’oblige la grande distribution à verser plus d’argent aux agriculteurs alors qu’elle fera désormais au moins 10 % de marge sur chaque produit vendu.

« Supprimer les commissions d’intervention en cas d’incident bancaire », car ce sont des frais générés automatiquement au détriment du client, qui ne correspondent pas à une gestion de l’incident par du personnel.

« Simplifier le changement de banque avec la portabilité du numéro de compte bancaire » comme c’est déjà le cas dans plusieurs pays européens pour permettre aux consommateurs de faire jouer la concurrence et de choisir plus facilement la meilleure offre bancaire en fonction de leurs besoins.

« Faire varier les aides à la rénovation énergétique en fonction du niveau de performance et non des équipements », ce qui demanderait de revoir la façon dont sont attribués les crédits d’impôt. Pas de surcout pour l’État, juste un meilleur ciblage.

« Appliquer strictement le principe “préleveur-pollueur-payeur” pour l’eau potable », pour notamment « encourager des pratiques agricoles plus vertueuses »

« Allonger la durée de garantie légale en fonction de la durée de vie des produits » pour lutter contre l’obsolescence programmée. Mesure qui permettrait d’acheter des nouveaux biens de consommation beaucoup moins souvent avec aussi un impact réduit sur l’environnement.

« Encadrer les loyers dans toutes les zones tendues » comme cela s’est vu à Paris ou à Lille où la mesure a eu des effets positifs selon l’association.

« Faciliter la comparaison et le changement d’assurance santé ». Le marché des complémentaires reste opaque avec des difficultés pour celui qui en bénéficie de comparer les offres ou l’impossibilité de résilier son contrat quand il le souhaite.

« Limiter les dépassements d’honoraires médicaux » qui sont rarement remboursés par les mutuelles.

« Réformer l’apprentissage de la conduite pour baisser le prix du permis » par exemple en autorisant des formations en ligne, moins chères.

« Libéraliser la vente de pièces de carrosserie automobiles ». La France est le pays où les réparations automobiles coutent extrêmement cher et où les prix des primes d’assurance voiture sont fixés en conséquence.

Vous pouvez soutenir ces propositions et voter

En vous rendant sur le site de l’UFC Que Choisir, vous pourrez signer une pétition numérique pour soutenir l’ensemble des propositions, mais aussi voter pour les 3 mesures qui vous paraissent prioritaires actuellement.