Passées À venir

Affectation à une formation post-bac : la phase complémentaire des admissions est ouverte sur Parcoursup

Il est temps de reformuler des vœux sur la plateforme d’admission post-bac Parcoursup pour les élèves qui n’ont pas encore reçu d’affectation pour la rentrée prochaine. Comment procéder ?
Sommaire

Depuis le 22 mai dernier, les lycéens qui souhaitent poursuivre des études supérieures à la rentrée 2019 ont commencé à recevoir des réponses concernant leurs souhaits via la plateforme dédiée Parcoursup. Pour ceux qui n’ont pas encore de place attitrée dans une formation, la phase complémentaire des admissions post-bac vient d’ouvrir. Comment cela fonctionne-t-il ?

Affectation à une formation post-bac : la phase complémentaire des admissions est ouverte sur Parcoursup



Les 406 000 lycéens sans affectation peuvent désormais refaire des vœux

Une première sélection des futurs étudiants a eu lieu en mai. Après avoir postulé dans les filières et les établissements de leur choix, les lycéens ont ensuite reçu des réponses positives, négatives, ou ont été mis sur liste d’attente.

Au moment de l’ouverture de la phase complémentaire de sélection le 26 juin 2018, les 406 000 futurs bacheliers qui restaient dans l’incertitude pour la rentrée prochaine vont pouvoir exprimer de nouveaux vœux sur la plateforme d’orientation post-bac dans les formations au sein lesquelles il reste des places disponibles.

La procédure d’affectation complémentaire est ouverte jusqu’au 21 septembre 2018.

À qui s’adresse cette phase complémentaire ?

Plusieurs cas sont concernés par cette deuxième phase de sélection. Tout d’abord les futurs étudiants n’ayant reçu que des réponses négatives à leurs premiers vœux. Sont aussi concernés les étudiants qui sont pour le moment sur liste d’attente, sans affectation définitive, ainsi que les étudiants ayant obtenu une réponse positive à l’un ou plusieurs de leurs vœux et qui auraient changé d’avis entre-temps.

Toutes ces personnes peuvent dès à présent retourner sur la plateforme Parcoursup, consulter les disponibilités et émettre de nouveaux vœux parmi les formations vacantes. Le processus de sélection reste le même et la mise à jour des places disponibles, des admissions et des listes d’attente est effectuée quotidiennement.

Une seconde chance pour les étudiants qui souhaitent se réorienter

Peut-être qu’ils n’y avaient pas pensé en mars au moment de l’ouverture des vœux sur Parcoursup, mais désormais cette phase complémentaire va pouvoir permettre à des étudiants déjà dans l’enseignement supérieur de se réorienter. Après quelques mois de plus dans une formation et peut-être des résultats qui ne seraient pas à la hauteur de leurs espérances aux partiels, certains vont pouvoir faire des vœux sur la plateforme Parcoursup pour changer de filière, de formation ou d’établissement à la rentrée prochaine.

Pour d’autres qui n’envisageaient pas de faire des études supérieures il y a quelque temps, il n’est pas trop tard pour s’inscrire sur Parcoursup et se positionner pour accéder à une formation à la rentrée 2019.



Les délais pour donner votre réponse sont réduits

Comme pour la première phase, le futur étudiant aura le droit de formuler 10 vœux maximum et chaque vœu doit obligatoirement être accompagné d’une lettre de motivation.

À compter de la réception de votre vœu, les établissements ont 8 jours pour vous répondre. Les formations dites « sélectives » au nombre de places limité comme les BTS ou les DUT pourront répondront « oui » ou « non » ou « en attente », les universités pourront aussi répondre « oui, si… » (si l’établissement considère que l’élève a besoin d’une remise à niveau).

Lorsque vous recevez une réponse positive, il est conseillé de répondre très rapidement, car les délais de réponses seront réduits par rapport à la première partie des sélections. Désormais, pour une réponse d’un établissement reçue entre le mardi 26 juin et le jeudi 28 juin, votre réponse devra être donnée avant le 1er juillet. À partir du 29 juin, vous aurez seulement 3 jours pour signifier votre acceptation ou votre refus.

Notez que des places disponibles devraient encore se libérer après le 6 juillet, date des résultats du baccalauréat, le taux d’échec étant d’environ 12 % en général.